ZEPATIER

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Association d'antiviraux

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament ZEPATIER est-il prescrit ?

Ce médicament associe deux antiviraux d'action directe actifs sur le virus de l'hépatite C. En bloquant deux protéines différentes indispensables à la multiplication du virus, il empêche le virus d'infecter de nouvelles cellules et permet ainsi de l'éliminer de l'organisme au bout d'un certain temps.

Il est utilisé dans le traitement de l'hépatite C chronique chez l'adulte.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ZEPATIER

ZEPATIER : comprimé (beige) ; boîte de 28
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 100 % - Prix : 6596,71 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ZEPATIER

p cp
Elbasvir50 mg
Grazoprévir100 mg
Sodium70 mg
Lactose+
Excipients : Cellulose microcristalline, Cire de carnauba, Copovidone, Croscarmellose sel de Na, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Hypromellose, Lactose, Lactose monohydrate, Magnésium stéarate, Mannitol, Silice colloïdale anhydre, Sodium, Sodium chlorure, Sodium laurylsulfate, Titane dioxyde, Tocofersolan, Triacétine

Contre-indications du médicament ZEPATIER

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • insuffisance hépatique,

  • en association avec les médicaments contenant l'une des substances suivantes : atazanavir, darunavir, lopinavir, saquinavir, tipranavir, éfavirenz, étravirine, cobicistat, ciclosporine, rifampicine, carbamazépine, phénytoïne, bosentan, modafinil, millepertuis.

Attention

Des précautions sont nécessaires en cas de co-infection par le virus de l'hépatite B. Un dépistage du virus de l'hépatite B doit être effectué avant de débuter le traitement.

Des analyses de sang sont prescrites par le médecin avant, pendant et après le traitement ; elles permettent notamment de surveiller le bon fonctionnement du foie . En cas d'apparition d'une fatigue ou d'une faiblesse inexpliquée, d'un manque d'appétit, de nausées et vomissements, de selles décolorées ou de jaunisse, consultez rapidement votre médecin.

Une diminution de la glycémie a été observée chez des patients diabétiques lors de l'instauration du traitement par des antiviraux d'action directe : si vous prenez un médicament antidiabétique, prévenez le médecin qui vous prescrit l'antidiabétique lorsque vous débutez ce traitement. La surveillance du taux de sucre dans le sang doit être renforcée et les doses de l'antidiabétique ajustées si nécessaire.

Conducteur : assurez-vous que la prise du médicament n'entraîne pas de fatigue excessive.

Interactions du médicament ZEPATIER avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les médicaments contenant :
  • de la rifampicine, de l'atazanavir, du darunavir, du lopinavir, du saquinavir, du tipranavir, du cobicistat, de la ciclosporine : risque de surdosage en grazoprévir ;

  • de la phénytoïne, de la carbamazépine, du bosentan, de l'étravirine, de l'efavirenz, du modafinil ou avec les produits de phytothérapie contenant du millepertuis : risque de diminution de l'effet de l'antiviral.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un anticoagulant oral (antivitamine K ou dabigatran), un immunosuppresseur (tacrolimus) ou un hypolipidémiant de la famille des statines (atorvastatine, rosuvastatine).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant le grossesse est mal connu. Par mesure de précaution, son utilisation est déconseillée chez la femme enceinte.

Si ce médicament est utilisé en association avec la rivavirine, une grossesse est contre-indiquée lorsque l'un des partenaires (femme ou homme) est traité. Une contraception efficace est alors impérative pendant le traitement et durant un certain temps après son arrêt.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ZEPATIER

Les comprimés doivent être avalés entiers et peuvent être pris avec ou sans nourriture.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 comprimé par jour, pendant 12 semaines. Dans certains cas, il est associé à la ribavirine et la durée du traitement prolongée à 16 semaines.

Conseils

En cas d'oubli d'un comprimé, si l'oubli est constaté dans les 16 heures qui suivent l'heure de prise habituelle, prendre le comprimé oublié et prendre la dose suivante comme prévu. Si l'oubli est constaté plus de 16 heures après, ne pas prendre le comprimé oublié et continuer les prises à l'heure habituelle.

En cas de vomissement dans les 4 heures qui suivent la prise d'un comprimé, prendre un autre comprimé.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament, disponible dans les pharmacies hospitalières, est un médicament à prescription restreinte : il doit être prescrit à l'hôpital par un médecin spécialiste en maladies de l'appareil digestif, en infectiologie ou en médecine interne.

Effets indésirables possibles du médicament ZEPATIER

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : fatigue, maux de tête.

Fréquents (1 à 10 % des patients) : perte d'appétit, nausées, vomissements, constipation, diarrhée, douleurs abdominales, bouche sèche, chute de cheveux, démangeaisons, anxiété, insomnie, dépression, étourdissement, irritabilité, douleurs musculaires ou articulaires.

Augmentation des transaminases.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Néovascularisation oculaire : rupture de stock de VISUDYNE à compter du 15 juillet et distribution de lots à péremption courte

Vue microscopique de bacilles de Calmette et Guérin (illustration @Y tambe sur Wikimedia).

BCG-MEDAC (BCG thérapie intravésicale) : une carte d'alerte pour informer les patients sur le risque de BCGite

Des réactions allergiques aiguës sévères peuvent être provoquées par divers allergènes dont les piqûres ou les morsures d’insectes (illustration).

Stylos d'adrénaline injectable : à conserver jusqu'à la date de péremption avant de les renouveler