En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ANDROGEL récipient multidose

Mis à jour : Jeudi 23 Août 2018
Famille du médicament :

Androgène

Dans quel cas le médicament ANDROGEL récipient multidose est-il prescrit ?

Ce gel contient de la testostérone, hormone sexuelle mâle humaine, qui traverse la peau et passe progressivement dans le sang. La testostérone est indispensable au développement des caractères sexuels secondaires masculins (pilosité, mue de la voix, développement musculaire, libido et érection...) et apparaît chez le garçon au moment de la puberté. Sa sécrétion par les testicules est commandée par une hormone provenant de l'hypophyse.

Il est utilisé chez l'homme comme traitement substitutif pour remplacer la testostérone naturelle lorsque celle-ci n'est plus sécrétée en quantité suffisante par les testicules. Cette insuffisance de sécrétion peut être due aux testicules eux-mêmes ou à l'insuffisance d'une autre glande qui commande la sécrétion testiculaire (maladie ou ablation de l'hypophyse).

Présentations du médicament ANDROGEL récipient multidose

ANDROGEL : gel (transparent) ; récipient multidose avec pompe-doseuse (60 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ANDROGEL récipient multidose

p dose
Testostérone20,25 mg
Alcool à 96 °+
Excipients : Carbomère 980, Eau purifiée, Éthanol à 96 %, Isopropyle myristate, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament ANDROGEL récipient multidose

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament n'est pas un traitement de l'impuissance ou de la stérilité masculine et ne doit jamais être employé ou réemployé en dehors d'une prescription médicale. L'utilisation de cette hormone en dehors d'un déficit réel en testostérone expose à des effets indésirables graves : augmentation du risque du cancer de la prostate ou du sein chez l'homme, troubles psychiques, agressivité.

Un examen médical doit être pratiqué avant de débuter le traitement, puis une surveillance régulière de la prostate et des seins sont recommandés. Des dosages sanguins sont régulièrement prescrits par le médecin.

La surveillance doit être renforcée en cas d'insuffisance rénale, d'insuffisance cardiaque ou d'insuffisance hépatique grave, d'hypertension artérielle, d'épilepsie, de migraine et chez la personne âgée.

Evitez le contact entre la zone d'application du gel et la peau d'une autre personne, notamment lors de rapports sexuels. Le port d'un vêtement protecteur ou une douche préalable sont nécessaires si ce contact ne peut être évité. Si un délai de 6 heures est nécessaire généralement entre l'application et la prise d'une douche, un délai plus court occasionnel ne prête pas à conséquence.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Interactions du médicament ANDROGEL récipient multidose avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous suivez un traitement anticoagulant oral ou un antidiabétique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme. En cas de contact accidentel d'une femme enceinte avec le gel, laver la zone de contact avec du savon et de l'eau dès que possible.

Mode d'emploi et posologie du médicament ANDROGEL récipient multidose

Pour obtenir une première dose, il faut amorcer la pompe du réservoir : mettre le récipient en position verticale, appuyer lentement et complètement sur le piston à trois reprises. Éliminer le gel issu des trois premières pressions. Cet amorçage est uniquement nécessaire avant la première dose.

Les applications doivent être faites après la toilette, sur une peau sèche en respectant le mode d'emploi suivant :
  • appliquer le gel sur les épaules ou les bras mais en aucun cas sur les parties génitales ;

  • laisser sécher complétement le gel au moins 3 à 5 minutes avant de recouvrir les zones d'application avec un vêtement ;

  • se laver soigneusement les mains immédiatement après l'application ;

  • attendre au moins 6 heures avant de prendre une douche ou un bain.

Le gel doit être appliqué tous les jours, environ à la même heure, de préférence le matin.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 2 pressions sur la pompe, à appliquer une fois par jour. Cette dose peut être adaptée par le médecin en fonction de l'effet du médicament. La dose la plus faible possible est toujours recherchée.

Conseils

Ce médicament doit obligatoirement être prescrit pour la première fois par un médecin spécialiste en endocrinologie ou en urologie. Les ordonnances de renouvellement peuvent être rédigées par un médecin de ville.

Effets indésirables possibles du médicament ANDROGEL récipient multidose

Rougeur, dessèchement et irritation au niveau des zones d'application, acné.

Irritabilité, prise de poids, érections prolongées traduisent généralement un surdosage.

Plus rarement : maux de tête, chute de cheveux, augmentation du volume des seins, diarrhée, vertiges, fatigue, hypertension artérielle, modification de la libido, fourmillements des extrémités.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les patients actuellement traités par SINEMET sont invités à consulter leur médecin traitant afin qu’il évalue au cas par cas la conduite à tenir (illustration).

Tensions d’approvisionnement de SINEMET et génériques : recommandations de l’ANSM aux prescripteurs et aux patients

La prise en charge par l'Assurance maladie des gommes à mâcher NICORETTE est désormais soumise à prescription médicale

NICORETTE (nicotine) : les gommes à mâcher remboursables à partir du 22 septembre (boîtes de 105)

Image d'œufs d'oxyures sur cellulose à fort grossissement (illustration @DPDx, PHIL sur Wikimedia).

ZENTEL suspension buvable (albendazole) : tensions d'approvisionnement et recommandations