DICLOFÉNAC ARROW gel

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Anti-inflammatoire d'action locale

Ce médicament est un générique de VOLTARÈNE EMULGEL.

Dans quel cas le médicament DICLOFÉNAC ARROW gel est-il prescrit ?

Ce gel contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte localement contre l'inflammation et la douleur.

Il est utilisé chez l'adulte dans le traitement local de courte durée :
  • des traumatismes bénins : entorse, contusion ;

  • des douleurs des muscles, des ligaments et des tendons (tendinites) ;

  • des poussées douloureuses d'arthrose (après avis médical).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament DICLOFÉNAC ARROW gel

DICLOFÉNAC ARROW 1% : gel pour application locale ; flacon pressurisé de 100 ml
- Remboursable à 30 % - Prix : 2,66 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament DICLOFÉNAC ARROW gel

p 100 g
Diclofénac de diéthylamine1,16 g
soit Diclofénac sodique1 g
Propylèneglycol+
Excipients : Alcool isopropylique, Carbomère 974 P, Cétomacrogol 1000, Cocoyle caprylocaprate, Diéthylamine, Eau purifiée, Lavande essence, Paraffine liquide, Propylèneglycol

Contre-indications du médicament DICLOFÉNAC ARROW gel

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie à l'aspirine ou aux AINS ;

  • en application sur la peau lésée (eczéma, brûlure, plaie...) ;

  • enfant de moins de 15 ans ;

  • grossesse (à partir du 6e mois).

Attention

Ce médicament peut être acheté sans ordonnance. Néanmoins, il ne doit être utilisé pour soulager une douleur liée à une poussée d'arthrose qu'en cas d'arthrose déjà diagnostiquée par un médecin. Consultez votre médecin sans tarder si la douleur dure plus de 14 jours, si elle survient plutôt durant la nuit ou si elle s'accompagne de fièvre, de rougeur ou d'un gonflement important.

N'appliquez pas ce gel sur les muqueuses ou sous un pansement étanche (occlusif).

En cas d'apparition d'une éruption cutanée après l'application du gel, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les AINS pris par voie orale peuvent être toxiques pour le fœtus ; leur utilisation est contre-indiquée pendant les 4 derniers mois de la grossesse. Les AINS destinés à une application locale peuvent traverser la peau, passer dans le sang et exposer le fœtus au même risque, lorsqu'ils sont appliqués sur une large surface de peau ou sous un pansement occlusif. N'utilisez pas ce médicament pendant la grossesse sans avis médical.

Allaitement :

Les AINS passent faiblement dans le lait maternel : n'utilisez pas ce gel pendant l'allaitement sans avis médical. Il ne doit pas être appliqué sur une surface étendue ou pendant une durée prolongée chez la femme qui allaite.

Mode d'emploi et posologie du médicament DICLOFÉNAC ARROW gel

Appliquer un ruban de gel (de 6 à 10 cm selon les cas) en massage doux et prolongé sur la région douloureuse.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 à 4 applications par jour.

    Sans avis médical, la durée du traitement ne doit pas dépasser 4 jours en cas de traumatisme bénin et 7 jours en cas de douleur musculaire ou tendino-ligamentaire ou d'arthrose. Si la douleur persiste au-delà, consultez votre médecin pour qu'il évalue le traitement.

Conseils

Ce gel peut être irritant pour les yeux ou les muqueuses : lavez-vous les mains après l'application (sauf en cas d'utilisation pour l'arthrose des doigts). En cas de contact accidentel avec les yeux, rincez abondamment.

Le tube ne doit pas être conservé plus de 6 mois après ouverture ; pensez à noter la date de première utilisation sur la boîte.

Effets indésirables possibles du médicament DICLOFÉNAC ARROW gel

Le plus fréquemment : rougeur ou irritation cutanée, démangeaisons.

Très rarement : réaction allergique cutanée (urticaire, purpura...) ou générale (œdème de Quincke, asthme) nécessitant l'arrêt du traitement.

Exceptionnellement : photosensibilisation.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

AINS

Abréviation d'anti-inflammatoire non stéroïdien. Famille de médicaments anti-inflammatoires qui ne sont pas dérivés de la cortisone (stéroïdes), et dont le plus connu est l'aspirine.

allergie

Réaction cutanée (démangeaisons, boutons, gonflement) ou malaise général apparaissant après un contact avec une substance particulière, l'utilisation d'un médicament ou l'ingestion d'un aliment. Les principales formes d'allergie sont l'eczéma, l'urticaire, l'asthme, l'œdème de Quincke et le choc allergique (choc anaphylactique). L'allergie alimentaire peut également se traduire par des troubles digestifs.

anti-inflammatoire

Médicament qui lutte contre l'inflammation. Il peut être soit dérivé de la cortisone (anti-inflammatoire stéroïdien), soit non dérivé de la cortisone (anti-inflammatoire non stéroïdien ou AINS).

asthme

Maladie caractérisée par une difficulté à respirer, se traduisant souvent par des sifflements. L'asthme, permanent ou survenant par crise, est dû à un rétrécissement et à une inflammation des bronches.

eczéma

Maladie de la peau se manifestant par des boutons et de vives démangeaisons. L'eczéma peut être dû au contact avec une substance allergisante (eczéma de contact) ou être lié à une prédisposition génétique (eczéma atopique).

éruption cutanée

Apparition de boutons ou de plaques sur la peau. Ces lésions peuvent être dues à un aliment, à un médicament, et traduire une allergie ou un effet toxique. De nombreux virus peuvent également provoquer des éruptions de boutons : celles de la rubéole, de la roséole et de la rougeole sont les plus connues.

inflammation

Réaction naturelle de l'organisme contre un élément reconnu comme étranger. Elle se manifeste localement par une rougeur, une chaleur, une douleur ou un gonflement.

muqueuse

Tissu (membrane) qui tapisse les cavités et les conduits du corps communiquant avec l'extérieur (tube digestif, appareil respiratoire, voies urinaires, etc.).

photosensibilisation

Sensibilité anormale de la peau à la lumière ou aux rayons ultraviolets, due à un médicament ou à une substance naturelle ou chimique.

purpura

Taches cutanées rouges ou violacées dues à de petites hémorragies sous-cutanées. Le purpura thrombopénique est provoqué par une baisse importante du nombre de plaquettes dans le sang.

Quincke (œdème de)

Réaction allergique touchant généralement le visage. L'œdème de Quincke se traduit par un gonflement parfois spectaculaire. Les paupières sont souvent les premières touchées. Dans les rares cas où l'œdème touche la gorge, des troubles respiratoires peuvent survenir et un traitement urgent est nécessaire.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

tendinite

Inflammation des tendons, qui provoque une douleur lors de certains mouvements. Les tendinites les plus courantes affectent les tendons du coude (tennis-elbow) et le tendon d'Achille.

urticaire

Éruption de boutons sur la peau, dont l'origine est le plus souvent allergique. Les boutons ressemblent à des piqûres d'orties et leur couleur varie du rose pâle au rouge.