KYNTHEUM

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Immunosuppresseur

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament KYNTHEUM est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal produit par génie génétique. Il inhibe une protéine du système immunitaire, l'interleukine 17. En bloquant l'action de cette substance, il diminue les processus inflammatoires susceptibles d'avoir un rôle dans le psoriasis.

Il est utilisé dans le traitement du psoriasis chez l'adulte qui nécessite un traitement par voie générale.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament KYNTHEUM

KYNTHEUM 210 mg : solution injectable SC ; boîte de 2 seringues préremplies de 1,5 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 938,98 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament KYNTHEUM

p ser
Brodalumab210 mg
Excipients : Eau ppi, Glutamate, Polysorbate 20, Proline

Contre-indications du médicament KYNTHEUM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivant :
  • maladie de Crohn en évolution,

  • infection sévère en cours (tuberculose en évolution par exemple).

Attention

Comme les autres immunosuppresseurs, ce médicament expose à un risque accru d'infections, notamment des voies respiratoires. Un bilan approfondi à la recherche d'une infection, notamment de la tuberculose, doit être effectué avant la mise en route du traitement. La surveillance doit être poursuivie au cours du traitement, en particulier chez les patients ayant une infection chronique ou des antécédents d'infections récidivantes.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent de maladie de Crohn, de dépression en cours ou ancienne.

Consultez rapidement votre médecin en cas de survenue d'une fièvre persistante même légère ou d'autres signes d'infection (toux, douleurs dentaires, brûlures urinaires...), d'un changement d'humeur, d'une anxiété inhabituelle, d'idées noires.

Interactions du médicament KYNTHEUM avec d'autres substances

Aucun vaccin vivant (fièvre jaune par exemple) ne doit être administré pendant le traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte. Chez la femme en âge de procréer, une contraception efficace doit être utilisée pendant le traitement et les 12 semaines qui suivent son arrêt.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament KYNTHEUM

La solution est injectée par voie sous-cutanée, dans la cuisse, l'abdomen ou de haut du bras, si possible dans une zone de peau non lésée. Les patients peuvent être formés à la technique d'auto-injection. La première injection doit être réalisée sous la surveillance d'un professionnel de santé.

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : 1 injection par semaine pendant 3 semaines, puis 1 injection toutes les 2 semaines.

En l'absence d'amélioration après 4 mois de traitement, l'arrêt du médicament doit être envisagé.

Conseils

La solution ne doit pas être injectée si elle est trouble, décolorée ou si elle contient des amas ou des particules.

Ce médicament doit être conservé au réfrigérateur (entre 2 °C et 8 °C). Si besoin, la seringue peut être gardée à température ambiante (ne dépassant pas 25 °C) pendant 14 jours. Passé ce délai, elle doit être jetée si elle n'a pas été utilisée.

Conditions particulière de délivrance :

C'est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit pour la première fois à l'hôpital, par un médecin spécialisé en dermatologie ou en médecine interne. Chaque ordonnance de renouvellement (d'un modèle particulier) doit être présentée au pharmacien, accompagnée de la prescription hospitalière initiale, valable 1 an.

Il s'agit également d'un médicament d'exception : pour être pris en charge par l'Assurance maladie, il doit être prescrit sur une ordonnance d'un modèle particulier. Il n'est remboursé que dans les cas de psoriasis sévère (psoriasis étendu ou avec un retentissement psychosocial important et échec des autres traitements de fond classiques).

Effets indésirables possibles du médicament KYNTHEUM

Fréquents (1 à 10 % des cas) : douleur articulaire ou musculaire, maux de tête, fatigue, diarrhées, nausées, mal de gorge, grippe, infection à dermatophytes (champignons microscopiques), baisse des globules blancs, réaction au point d'injection (rougeur, douleur, démangeaisons, bleu).

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : candidose, conjonctivite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate