En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

PRENOXAD

Mis à jour : Jeudi 22 Août 2019
Famille du médicament :

Antidote aux opioïdes

Dans quel cas le médicament PRENOXAD est-il prescrit ?

Ce médicament contient de la naloxone, un antidote qui bloque les récepteurs aux opioïdes. Un surdosage en opioïdes (héroïne, morphine, méthadone, oxycodone et autres opiacés) inhibe des centres de la respiration dans le cerveau, ce qui provoque une baisse de la fréquence respiratoire. Si la dépression respiratoire est importante et durable, elle peut entraîner un arrêt cardiorespiratoire. La naloxone permet de prévenir les symptômes d'une overdose par opioïdes.

Il est destiné au traitement d'urgence des overdoses en opioïdes, dans l'attente d'une prise en charge par une structure médicalisée.

Présentations du médicament PRENOXAD

PRENOXAD 0,91 mg : solution injectable ; boîte de 1 seringue préremplie avec 2 aiguilles
- Remboursable à 65 % - Prix : 23,16 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PRENOXAD

p ml
Naloxone0,91 mg
Excipients : Acide chlorhydrique dilué, Eau ppi, Sodium chlorure

Attention

Il s'agit d'un traitement d'urgence qui ne remplace pas l'intervention des secours, mais permet de gagner du temps lors d'une overdose. Les overdoses d'opioïdes surviennent souvent en présence de témoins, proches des usagers de drogues. Son utilisation nécessite une formation du toxicomane et son entourage pour repérer les signes d'overdose. La naloxone n'agit pas en cas d'overdose dus à d'autres substances que les opioïdes.

Il faut suspecter une overdose lorsque le toxicomane est inconscient (il ne répond pas du tout aux sollicitations). Il peut y avoir du matériel d'injection ou des boîtes de médicaments à coté de lui. Certains signes sont habituellement présents : une respiration faible, des pupilles très petites, un bleuissement des lèvres et parfois de la peau, occasionnellement des ronflements ou des gargouillis à la respiration, etc.

Le premier geste à faire face à une personne présentant une overdose est d'appeler les urgences (15 ou 112) et de l'allonger sur le dos. Après la première injection, il est possible d'administrer une ou plusieurs doses supplémentaires (4 doses maximum) si les difficultés respiratoires ou la perte de connaissance persistent au bout de 2 à 3 minutes.

Restez auprès de la victime pour surveiller sa respiration (le rythme respiratoire doit être de 10 à 12 respirations par minute) jusqu'à l'arrivée des secours. Après la ou les injections, placez-la en position latérale de sécurité. Même si son état s'est amélioré, il faut la convaincre d'attendre les urgences. Une surveillance médicale de plusieurs heures à l'hôpital s'impose. En effet, la naloxone agit rapidement mais sa durée d'action est plus courte que celle de certains opioïdes. Il existe un risque de nouvelle overdose après une amélioration temporaire.

Chaque seringue préremplie est destinée à un patient unique et pour un seul épisode de surdosage. Il faut veiller à ne pas injecter plus d'une dose à la fois. L'injection par erreur de tout le contenu de la seringue expose à un syndrome de sevrage qui peut se manifester notamment par une agitation, de l'agressivité, une anxiété, des nausées, des courbatures, une transpiration excessive.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale ou d'insuffisance hépatique.

Interactions du médicament PRENOXAD avec d'autres substances

Ce médicament peut diminuer les effets des antalgiques opioïdes (morphine et ses dérivés, codéine, tramadol).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse en mal connu. Néanmoins, en raison de la gravité d'une overdose pour la mère et pour l'enfant à naître, l'utilisation de ce médicament en traitement d'urgence est possible chez la femme enceinte. En cas d'injection en fin de grossesse, une surveillance médicale renforcée du nouveau-né est recommandée afin de parer à un éventuel syndrome de sevrage.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe faiblement dans le lait maternel. Il est recommandé d'éviter l'allaitement après l'injection. La durée de cet arrêt est définie par le médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament PRENOXAD

Ce médicament doit être injecté par voie intramusculaire, dans la partie externe de la cuisse ou dans le haut du bras, perpendiculairement à la peau. L'injection au travers des vêtements, sans désinfection préalable est possible si besoin. La deuxième aiguille sert si la première est endommagée : si elle se casse en piquant à travers des vêtements trop épais ou le contenu des poches ou si elle tombe par terre.

Pour l'injection, une des aiguilles doit être placée sur l'embout de la seringue après avoir retiré le bouchon. Une dose est administrée en poussant le piston de la seringue jusqu'à la première graduation (trait noir). La seringue doit ensuite remise dans la boîte, sans retirer l'aiguille, pour éviter tout risque de piqûre accidentelle. Si des injections supplémentaires sont nécessaires, elles seront faites avec la même aiguille (sauf si l'aiguille se casse ou tombe par terre).

Faites-vous expliquer précisément la technique d'injection par votre médecin lors de la prescription.

Posologie usuelle :

1 dose de 0,4 ml. Il est possible de renouveler les injections après 2 à 3 min si la précédente dose n'a pas permis d'améliorer la respiration ou l'état d'éveil et ce jusqu'à la reprise de conscience ou l'arrivée des secours.

Conseils

Lisez attentivement la notice lors de l'achat du médicament et assurez-vous d'avoir bien compris son maniement en mimant les étapes du mode d'emploi.

Pensez à noter l'heure d'administration pour en informer les équipes de secours.

Avant utilisation, la seringue doit être conservée dans sa boîte. Après injection, la seringue ainsi que les aiguilles doivent être remises aux secours.

Le kit contient une carte-patient sur laquelle il faut inscrire les coordonnées du professionnel de santé à prévenir lorsque le kit a dû être utilisé.

Effets indésirables possibles du médicament PRENOXAD

Très fréquents (plus de 10 % des cas) : nausées.

Fréquents (1 à 10 % des cas) : vomissements, étourdissements, maux de tête.

Troubles cardiovasculaires (essentiellement hypotension ou hypertension artérielle, troubles du rythme cardiaque) en cas d'effet trop rapide du médicament.

Peu fréquents (moins de 1 % des cas) : tremblements, sueurs, diarrhées, bouche sèche.

Un syndrome de sevrage peut également survenir (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Plan de Gestion des Risques du médicament PRENOXAD

Depuis 2005, certains médicaments font l'objet d'une surveillance spéciale destinée à évaluer, tout au long de leur commercialisation, les risques qu'ils pourraient entraîner. Ce système de surveillance est appelé Plan de gestion des risques (PGR).
Retrouvez les documents de réduction des risques mis en place dans le cadre du Plan de gestion des risques.

Commentaires (0)

Actualités

Le laboratoire responsable de la commercialisation d'un médicament en France est l’interlocuteur privilégié des personnes souhaitant des informations complémentaires (illustration).

Nouvelles ruptures et tensions d'approvisionnement en ville

La pipotiazine est utilisée dans la prise en charge d’états psychotiques (illustration).

PIPORTIL : arrêt de commercialisation de la forme buvable au 1er décembre 2019

Représentation en 3D de la formation d'un caillot sanguin dans un vaisseau (illustration).

MINI-SINTROM : rappel d'un lot suite à un défaut de conditionnement