NUCALA

Mis à jour : Mardi 21 Janvier 2020
Famille du médicament :

Anticorps monoclonal

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament NUCALA est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal, le mépolizumab. Il bloque l'action de l'interleukine 5, une protéine qui stimule la production et favorise la survie d'un certain type de globules blancs appelé éosinophile. Ce blocage a pour effet de diminuer le nombre d'éosinophiles en excès dans le sang et les poumons chez certains patients souffrant d'asthme sévère. Il permet ainsi de réduire l'inflammation, entraînant une réduction des crises d'asthme et une amélioration des symptômes.

Il est utilisé dans le traitement de l'asthme sévère à éosinophile, en cas de mauvais contrôle de la maladie malgré un traitement de fond incluant un corticoïde à forte dose et un bronchodilatateur de longue durée d'action bien suivi pendant plusieurs mois.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament NUCALA

NUCALA : poudre pour solution injectable SC ; 1 flacon
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 1012,58 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament NUCALA

p fl
Mépolizumab100 mg
Excipients : Phosphate disodique heptahydrate, Polysorbate 80, Saccharose

Attention

Ce médicament n'est pas adapté au traitement de la crise aiguë d'asthme. Prenez un avis médical si vos symptômes d'asthme restent non contrôlés ou s'aggravent après l'instauration du traitement.

Le traitement de fond de l'asthme comprenant un corticoïde et un bronchodilatateur doit être poursuivi : ne l'arrêtez pas ou ne le modifiez pas sans l'avis de votre médecin, même si vous constatez une amélioration.

Des réactions allergiques (notamment urticaire, œdème de Quincke et choc anaphylactique) ont été observées à la suite de l'injeciton de ce produits. Ces réactions peuvent apparaître juste après ou dans les jours qui suivent l'administration ; il peut être nécessaire de disposer d'un stylo injecteur d'adrénaline et d'avoir été formé à son utilisation.

Des précautions sont nécessaires en cas de risque d'infestation par des vers intestinaux (notamment au cours de voyages à l'étranger).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament sur la grossesse est mal connu : son usage est déconseillé chez la femme enceinte.

Allaitement :

Les données actuellement disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. L'allaitement est déconseillé pendant toute la durée du traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament NUCALA

La solution est reconstituée par un professionnel de santé juste avant l'administration.

Elle est injectée par voie sous-cutanée dans la partie supérieure du bras, la cuisse ou l'abdomen.

Posologie usuelle :

  • Adulte et adolescent de 12 ans et plus : 1 injection à 100 mg toutes les 4 semaines.

  • Enfant de 6 à 11 ans : 1 injection à 40 mg toutes les 4 semaines.

La durée du traitement est fixée par le médecin en fonction du contrôle de l'asthme.

Conseils

En cas d'oubli d'une injection, celle-ci doit être pratiquée dès le constat de l'oubli.

Ce médicament doit être conservé à l'abri de la lumière.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit par un médecin spécialiste en pneumologie. L'ordonnance initiale doit être faite à l'hôpital. Elle doit être présentée avec celles destinées aux renouvellements.

La prescription doit être rédigée sur un modèle particulier d'ordonnance (médicament d'exception) pour se faire rembourser.

Effets indésirables possibles du médicament NUCALA

Les plus fréquents : maux de tête, réaction au point d'injection, mal de dos.

Fréquents (1 à 10 % des cas) : mal de gorge, infection urinaire ou pulmonaire, nez bouché, douleur abdominale, eczéma, bouffées de chaÌeur, douleur musculaire.

Rares : réaction allergique nécessitant un avis médical rapide.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : ruptures de stock et remises à disposition

Appliqués au niveau vaginal, les estrogènes soulagent les symptômes de l'atrophie vulvo-vaginale chez la femme ménopausée (illustration).

Post-ménopause : remise à disposition normale de COLPOTROPHINE 1 % crème

L'acide mycophénolique est utilisé dans la prise en charge de greffes, notamment rénales, mais aussi hépatiques ou cardiaques (illustration).

CELLCEPT et générique, MYFORTIC (mycophénolate) : les grossesses exposées et les malformations à la naissance persistent