PRALUENT

Mis à jour : Mardi 21 Janvier 2020
Famille du médicament :

Anticorps monoclonal

Médicament sous surveillance renforcée Ce médicament fait l’objet d’une surveillance supplémentaire afin de pouvoir identifier rapidement de nouvelles informations sur sa sécurité d’emploi.

Dans quel cas le médicament PRALUENT est-il prescrit ?

Ce médicament contient un anticorps monoclonal produit par biotechnologie. Il est conçu pour se lier à une enzyme spécifique appelée PCSK9 qui se fixe aux récepteurs du cholestérol dans l'organisme. Ces récepteurs contrôlent les taux de cholestérol dans le sang. En bloquant l'action des enzymes PCSK9, l'alirocumab provoque une baisse significative des taux de cholestérol LDL. Il permet également d'abaisser les taux de triglycérides chez les patients souffrant de dyslipidémie mixte.

Il est utilisé dans le traitement de l'excès de cholestérol ou en cas de maladie cardiovasculaire liée à l'athérosclérose.

Il est prescrit en association avec d'autres médicaments destinés à faire baisser le cholestérol, notamment les statines, ou seul en cas d'intolérance à cette famille de médicaments.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament PRALUENT

PRALUENT 75 mg/ml : solution injectable SC ; boîte de 1 stylo prérempli de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 577,58 €.
PRALUENT 150 mg/ml : solution injectable SC ; boîte de 1 stylo prérempli de 1 ml
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte, médicament d'exception - Remboursable à 65 % - Prix : 577,58 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PRALUENT

p stylop stylo
Alirocumab75 mg150 mg
Excipients : Eau ppi, Histidine, Polysorbate 20, Saccharose

Attention

Un taux élevé de cholestérol ne provoque généralement pas de symptômes, mais constitue un facteur de risque connu de maladie cardiovasculaire. Il est mesuré à l'aide d'un dosage sanguin. Faites régulièrement les mesures de contrôle et discutez avec votre médecin des résultats à atteindre.

Prenez également un avis médical urgent en cas d'apparition de symptômes pouvant évoquer une réaction allergique (gêne respiratoire, éruption cutanée, œdème du visage).

Du fait de l'absence de données, des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance rénale ou d'insuffisance hépatique graves.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est encore mal connu. Son utilisation chez la femme enceinte n'est pas recommandée.

Allaitement :

Les données disponibles ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel. Il est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament PRALUENT

Le stylo doit être sorti du réfrigérateur environ 30 minutes avant l'injection afin que la solution soit à température ambiante au moment de l'injection.

La solution est injectée par voie sous-cutanée dans la cuisse, l'abdomen ou le haut du bras en utilisant un site différent de celui de la précédente injection. Les premières injections sont généralement réalisées par le médecin ou une infirmière. Après une formation adaptée, les injections peuvent ensuite être réalisées par le patient lui-même s'il le souhaite.

Pour le maniement précis du stylo, conformez-vous à la notice fournie par le fabricant et veillez à ne pas l'égarer.

Posologie usuelle :

  • Adulte : la dose initiale est habituellement de 1 injection à 75 mg tous les 15 jours. Elle peut ensuite être adaptée par votre médecin en fonction des résultats sanguins.

Conseils

En cas d'oubli d'une injection, celle-ci doit être pratiquée dès le constat de l'oubli. L'injection suivante est reprise à la date initialement choisie.

Ce médicament est utilisé en plus et non en remplacement d'un régime adapté. Un régime pauvre en cholestérol et en graisses animales n'est pas simple à suivre : les erreurs sont fréquentes. Demandez conseil à votre médecin, à votre pharmacien ou à un professionnel de la nutrition.

Le stylo doit être conservé au réfrigérateur (entre + 2 °C et + 8 °C). Si besoin, il peut être conservé à température ambiante (ne dépassant pas 25 °C) et à l'abri de la lumière pendant 30 jours maximum en une seule période. Passé ce délai, il doit être éliminé s'il n'a pas été utilisé. Il ne doit pas être congelé.

Après utilisation, le stylo doit être placé dans un collecteur adapté.

Conditions particulières de délivrance :

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit pour la première fois à l'hôpital par un spécialiste en cardiologie, en endocrinologie, en diabétologie ou en médecine interne.

La prescription doit être rédigée sur une ordonnance d'un modèle particulier (médicament d'exception) pour être remboursée.

Effets indésirables possibles du médicament PRALUENT

Fréquents (1 à 10 % des cas ) : réactions au point d'injection telles que rougeur, démangeaisons, gonflement, douleur ; écoulement nasal, éternuement, mal de la gorge, démangeaisons.

Rares : réaction allergique grave nécessitant l'arrêt du traitement (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Documents utiles Sanofi-Aventis France

Commentaires (0)

Documents utiles Sanofi-Aventis France

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : ruptures de stock et remises à disposition

Appliqués au niveau vaginal, les estrogènes soulagent les symptômes de l'atrophie vulvo-vaginale chez la femme ménopausée (illustration).

Post-ménopause : remise à disposition normale de COLPOTROPHINE 1 % crème

L'acide mycophénolique est utilisé dans la prise en charge de greffes, notamment rénales, mais aussi hépatiques ou cardiaques (illustration).

CELLCEPT et générique, MYFORTIC (mycophénolate) : les grossesses exposées et les malformations à la naissance persistent