BONASOL

Mis à jour : Jeudi 14 Mai 2020
Famille du médicament :

Biphosphonate

Dans quel cas le médicament BONASOL est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des biphosphonates. Il agit en bloquant les cellules qui détruisent l'os et en luttant contre la déminéralisation. Il diminue le risque de fractures vertébrales et de la hanche dues à l'ostéoporose.

Il est utilisé dans le traitement de l'ostéoporose chez la femme ménopausée.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BONASOL

BONASOL 70 mg : solution buvable (arôme orange) ; boîte de 4 flacons de 100 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 10,37 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BONASOL

p fl
Acide alendronique70 mg
Alcool115 mg
Parabens+
Jaune orangé S+
Excipients : Butylhydroxyanisole, Eau purifiée, Éthanol, Gomme xanthane, Jaune orangé S, Orange arôme, P-hydroxybenzoate de méthyle, P-hydroxybenzoate de propyle, Sodium cyclamate, Sucralose

Contre-indications du médicament BONASOL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • maladie de l'œsophage susceptible de provoquer un blocage la solution avant sa descente dans l'estomac,

  • incapacité de se tenir debout ou en position assise vvverticale pendant au moins 30 minutes,

  • difficulté pour avaler des liquides,

  • hypocalcémie.

Attention

Ce médicament peut être irritant pour la bouche ou l'œsophage, il est important :
  • de prendre la solution en position assise ou debout, suivie d'un grand verre d'eau ;

  • de ne pas s'allonger dans la demi-heure qui suit la prise.

Son utilisation est contre-indiquée chez les personnes qui ne peuvent pas suivre ces recommandations.

Signalez au médecin l'apparition de troubles digestifs comme des brûlures d'estomac, des acidités, ou des brûlures derrière le sternum.

Une atteinte des os de la mâchoire pouvant entraîner la perte des dents a été rapportée chez certaines personnes prenant des biphosphonates. Un examen dentaire et des soins préventifs peuvent être nécessaires avant de débuter le traitement, notamment en cas d'antécédent de chimiothérapie anticancéreuse, de radiothérapie, ou de prise de corticoïdes. Informez rapidement votre médecin de la survenue de douleurs dentaires, de gonflement des gencives ou de mobilité des dents

Des fractures inhabituelles du fémur ont été observées chez des patients traités par biphosphonate, principalement lors de traitement prolongé. En cas de douleur, faiblesse ou gêne persistante dans la cuisse, la hanche ou l'aine, contactez sans tarder votre médecin.

En raison du manque de données, ce médicament n'est pas recommandé en cas d'insuffisance rénale grave.

Interactions du médicament BONASOL avec d'autres substances

Ce médicament peut aggraver les troubles gastriques provoqués par l'aspirine, l'ibuprofène ou les autres AINS.

Les autres médicaments (surtout les pansements digestifs ou ceux contenant du calcium) doivent être absorbés au moins une demi-heure après la prise de ce médicament.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme non ménopausée.

Mode d'emploi et posologie du médicament BONASOL

Le contenu du flacon de solution buvable doit être pris au lever, au moins une demi-heure avant l'absorption du petit-déjeuner, suivi d'un grand verre d'eau (eau du robinet ou eau minérale pauvre en calcium et en magnésium), en position assise ou debout. Une quantité supplémentaire d'eau (du robinet) peut être prise.

Il ne doit jamais être pris au coucher ou avant le lever.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 flacon-dose de 100 ml par semaine, à prendre toujours le même jour de la semaine. En cas d'oubli d'une dose, prendre la dose le lendemain matin du jour du constat de l'oubli, et prendre le flacon suivant le jour de la prise initialement choisi. Ne pas prendre 2 flacons le même jour.

Conseils

Pendant toute la durée du traitement, des apports de calcium sont nécessaires, soit par l'alimentation (produits laitiers), soit par un traitement conjoint spécifique.

Des exercices physiques réguliers, adaptés à l'âge et à la condition physique, contribuent à limiter l'évolution de l'ostéoporose.

Une consommation modérée d'alcool et l'arrêt du tabac sont également recommandés, car alcool et tabac favorisent la perte osseuse.

Effets indésirables possibles du médicament BONASOL

Très fréquents (plus de 10 % des patientes) : douleurs osseuses, articulaires et/ou musculaires parfois handicapantes. Habituellement, ces effets disparaissent à l'arrêt du traitement.

Fréquents (1 à 10 % des patientes) : maux de tête, étourdissements, vertiges, douleurs abdominales, brûlures d'estomac, ballonnements, flatulences, diarrhée ou constipation, chute de cheveux, démangeaisons, fatigue, gonflement des articulations.

Peu fréquents (moins de 1 patiente sur 100) : troubles du goût, uvéite, nausées, vomissement, inflammation de l'estomac ou de l'œsophage, rougeur cutanée.

Rares (moins de 1 patiente sur 1 000) : ulcère gastroduodénal, réaction allergique (urticaire, œdème de Quincke...), réaction cutanée sévère avec formation de cloques.

Comme avec d'autres biphosphonates : fragilisation des os de la mâchoire ou du conduit auditif (pouvant se traduire par des douleurs, un écoulement ou des infections chroniques de l'oreille), fracture du fémur survenant de manière atypique sans chute ou après un choc léger (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité de spécialités distribuées en ville et à l'hôpital : ruptures, tensions et remises à disposition

La desmopressine est un médicament de synthèse qui mime l'action de l'hormone antidiurétique, celle-ci étant synthétisée par l'hypothalamus et libérée par l'hypophyse postérieure (illustration).

Desmopressine : rappel de tous les lots de MINIRIN SPRAY et d'OCTIM

les comprimés effervescents doivent être dissous dans un liquide avant leur prise (illustration).

DAFALGAN CODEINE : erreur dans la notice des comprimés effervescents sécables