En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

PRIORIX

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017

Vaccin contre la rougeole, les oreillons et la rubéole

Dans quel cas le médicament PRIORIX est-il prescrit ?

C'est un vaccin composé de virus atténués de la rougeole, des oreillons et de la rubéole : ceux-ci sont vivants, mais affaiblis, et ne peuvent pas provoquer la maladie.

Il est utilisé dans la prévention de la rougeole, des oreillons et de la rubéole.

Présentations du médicament PRIORIX

PRIORIX : préparation pour solution injectable SC ; flacon de poudre et seringue de solvant de 0,5 ml avec 2 aiguilles
- Remboursable à 65 % - Prix : 13,65 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament PRIORIX

p flacon
Virus vivants atténués de la rougeole (souche Schwartz)1 dose
Virus vivants atténués des oreillons (souche RIT 4385)1 dose
Virus vivants atténués de la rubéole (souche Wistar RA 27/3)1 dose
Excipients : Acides aminés, Caoutchouc, Eau ppi, Lactose anhydre, Mannitol, Néomycine sulfate, Protéines d'oeuf, Protéines de poulet, Sorbitol

Contre-indications du médicament PRIORIX

Ce vaccin ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

En cas de fièvre élevée, de maladie aiguë, il est préférable de différer la vaccination.

Ce vaccin peut apporter une protection contre la rougeole s'il est pratiqué dans les 72 heures qui suivent un contact avec une personne atteinte de la maladie.

Ce vaccin est fabriqué sur des cellules d'embryons de poulet : des précautions sont nécessaires chez les personnes allergiques à l'œuf.

Cette vaccination peut dans de rares cas entraîner une baisse du nombre des plaquettes. Dans ce cas, l'administration d'une deuxième dose doit être discutée avec votre médecin.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes ayant des antécédents de convulsions.

Comme pour tous les vaccins, des cas exceptionnels de réactions allergiques graves ont été constatés ; ce risque justifie la nécessité de réaliser la vaccination en milieu médical où un traitement d'urgence pourra être entrepris sans délai.

Interactions du médicament PRIORIX avec d'autres substances

Ce vaccin peut être administré en même temps que d'autres vaccins tels que les vaccins combinés diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche (DTPCa), mais en des sites différents. Si l'injection n'est pas faite simultanément, un délai d'un mois doit être respecté entre les injections.

Le test à la tuberculine peut être rendu transitoirement négatif dans les 4 à 6 semaines suivant cette vaccination.

L'injection d'immunoglobulines peut inactiver les virus contenus dans le vaccin. La vaccination doit être différée d'au moins 3 mois après l'administration d'immunoglobulines.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'administration de ce vaccin est contre-indiquée pendant la grossesse. Cependant, si la vaccination est pratiquée au début d'une grossesse méconnue, une interruption de grossesse n'est pas justifiée ; en effet, aucune malformation chez l'enfant à naître n'a été observée dans cette situation.

De plus, il faut éviter de débuter une grossesse dans le mois qui suit cette vaccination.

Allaitement :

Cette vaccination est déconseillée pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament PRIORIX

L'injection est réalisée par voie sous-cutanée ou intramusculaire, immédiatement après reconstitution du vaccin.

Posologie usuelle :

  • Nourrisson de plus de 12 mois : 1 dose à 12 mois et une deuxième dose entre 16 et 18 mois. Les 2 doses doivent être administrées à au moins 1 mois d'intervalle.

  • Nourrisson de 9 à 12 mois : en cas d'épidémie ou pour les enfants qui doivent voyager dans des régions à risque, la première injection peut être avancée à l'âge de 9 mois, la deuxième dose étant recommandée entre 12 et 24 mois.

Dans les autres cas, se reporter au calendrier vaccinal.

Conseils

Les réactions fébriles dues aux vaccins peuvent être combattues avec du paracétamol.

Pour garder son efficacité, ce médicament doit être conservé entre + 2 °C et + 8 °C (partie la plus froide du réfrigérateur). Toutefois, une rupture de la chaîne du froid pendant une durée limitée (quelques heures à température ambiante inférieure à 25 °C) ne devrait pas prêter à conséquence. En pratique, en cas de nécessité, un délai de quelques heures peut séparer l'achat du vaccin en pharmacie de son stockage au réfrigérateur ou de la vaccination.

Ce vaccin ne doit pas être congelé.

Ce vaccin est pris en charge à 100 % par l'Assurance maladie pour les enfants de 1 à 17 ans inclus.

Effets indésirables possibles du médicament PRIORIX

Rougeur, douleur, œdème au point d'injection.

Fréquents : fièvre, infection des voies respiratoires, éruption cutanée.

Peu fréquents : ganglions, éruption cutanée, diarrhées, vomissements, otite, perte d'appétit, nervosité, pleurs anormaux, troubles du sommeil, conjonctivite, toux, gonflement des glandes parotides simulant les oreillons.

Rarement : réaction allergique, convulsions.

D'autres effets ont été rapportés depuis la commercialisation : douleur des articulations, méningite, inflammation des testicules, purpura, rougeole atténuée, baisse du nombre des plaquettes sanguines.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La trimébutine est désormais contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans (illustration).

DEBRICALM, DEBRIDAT et génériques (trimébutine) : contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans

Les doses restantes de VACCIN TETANIQUE PASTEUR sont rendues disponibles uniquement à l'hôpital et dans les centres de vaccination publics (illustration).

VACCIN TETANIQUE PASTEUR : uniquement disponible à l'hôpital

Cette baisse de la posologie maximale quotidienne de baclofène à 80 mg/jour nécessite que les patients sous posologies supérieures consultent leur médecin pour adaptation (illustration).

RTU baclofène : l'ANSM abaisse la posologie maximale, des spécialistes s'inquiètent pour les patients