En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ARAVA

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017

Immunosuppresseur

Dans quel cas le médicament ARAVA est-il prescrit ?

Ce médicament est un immunosuppresseur. Il a un effet antirhumatismal d'action lente.

Il est utilisé dans le traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde et du rhumatisme psoriasique.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ARAVA

ARAVA 10 mg : comprimé ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 52,70 €.
ARAVA 20 mg : comprimé ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 52,70 €.
ARAVA 100 mg : comprimé ; boîte de 3
Sur ordonnance (Liste I), médicament à prescription restreinte - Remboursable à 65 % - Prix : 42,54 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ARAVA

p cpp cpp cp
Léflunomide10 mg20 mg100 mg
Excipients communs : Amidon de maïs, Crospovidone, Hypromellose, Lactose monohydrate, Macrogol 8000, Magnésium stéarate, Povidone, Silice colloïdale anhydre, Talc, Titane dioxyde
Autres excipient (spécifique à certaines formes) : Fer jaune oxyde

Contre-indications du médicament ARAVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament est destiné au traitement d'un rhumatisme inflammatoire : il ne convient pas en cas d'arthrose ou de rhumatisme banal.

Des précautions sont nécessaires en cas de substitution du léflunomide à un autre traitement de fond de la polyarthrite rhumatoïde, ou lors du remplacement du léflunomide par un autre traitement de fond : une période sans traitement peut être nécessaire pour permettre à l'organisme d'éliminer le traitement précédent.

Un métabolite du léflunomide persiste très longtemps dans le sang (plusieurs mois, voire années) ; des effets indésirables peuvent donc survenir après l'arrêt du traitement. Dans ce cas, un traitement spécifique permet d'accélérer l'élimination de métabolite par l'organisme.

Un dosage initial des transaminases et leur surveillance régulière sont nécessaires pour détecter la survenue d'une éventuelle hépatite. Ce risque de toxicité pour le foie conduit à recommander de ne pas absorber d'alcool pendant le traitement.

Une numération formule sanguine initiale, répétée régulièrement, est également nécessaire pour détecter un effet toxique sur la moëlle osseuse.

La survenue d'aphtes buccaux doit être signalée au médecin.

Comme pour tout traitement immunodépresseur, les infections concomitantes justifient systématiquement une consultation médicale.

La tension artérielle doit être contrôlée régulièrement pendant le traitement.

En cas d'essoufflement inhabituel, interrompez le traitement et consultez votre médecin.

L'effet de ce médicament est lent à apparaître : un délai d'action de 2 à 3 mois est nécessaire avant de pouvoir juger de l'efficacité du traitement. Dans l'intervalle, l'usage des traitements antalgiques habituels reste possible.

Interactions du médicament ARAVA avec d'autres substances

La prise de charbon actif ou de médicament contenant de la cholestyramine diminue fortement l'activité du médicament.

L'injection de vaccins contenant des germes vivants est déconseillée pendant le traitement.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament est contre-indiqué chez la femme enceinte ou susceptible de l'être. Une contraception efficace est indispensable. Du fait de la persistance d'un métabolite dans le sang pendant une période longue et variable, une grossesse ne peut être envisagée que lorsque deux dosages sanguins de ce métabolite ont mis en évidence un taux inférieur à 0,02 mg/l. La décroissance du taux sanguin du médicament peut être accélérée par une procédure spécifique appelée "washout" et faisant appel à des médicaments qui facilitent l'élimination digestive du médicament pendant 11 jours ; malheureusement, ce washout peut diminuer l'efficacité des contraceptifs oraux et une autre méthode contraceptive doit être préférée. La contraception doit être poursuivie pendant toute la période à risque.

Si malgré ces précautions, un retard de règles survient, pouvant faire suspecter une grossesse, un avis médical rapide est nécessaire.

Il existe un doute sur la toxicité de ce médicament pour les spermatozoïdes. Les hommes traités ne doivent avoir de rapport qu'avec une femme sous contraception ou ménopausée. La procréation ne sera possible qu'après l'arrêt du médicament par l'homme, et la prise du traitement washout.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel ; un choix est donc nécessaire entre l'allaitement et la prise du médicament. Cette décision devra être prise en accord avec votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ARAVA

Les comprimés doivent être pris entiers avec un verre d'eau, pendant ou entre les repas.

Posologie usuelle :

  • Adulte :

L'effet positif sur la maladie se manifeste tardivement, environ 4 à 6 semaines après son début.

Conseils

Ce médicament est un médicament à prescription restreinte : il doit obligatoirement être prescrit par un médecin spécialiste en rhumatologie et en médecine interne.

Ce traitement est soumis à une surveillance particulière (examen médical et analyses de sang régulières).

Effets indésirables possibles du médicament ARAVA

Fréquents ( 1 à 10% des patients) : troubles digestifs, aphtes buccaux, perturbation des analyses sanguines hépatiques, perte de poids, maux de tête, étourdissements, fatigue, fourmillements des extrémités, inflammation des tendons, accentuation de la chute naturelle des cheveux, eczéma, sécheresse de la peau, réaction allergique, baisse du taux de globules blancs.

Peu fréquents (moins de 1 patient sur 100) : baisse du taux de potassium dans le sang, perturbation du goût, anxiété, rupture de tendons, anémie, baisse du taux des plaquettes dans le sang.

Rares (moins de 1 patient sur 1 000) : hépatite, jaunisse, augmentation des globules blancs de type éosinophile dans le sang, altération progressive des poumons.

Très rares (moins de 1 patient sur 10 000) : réaction allergique grave, agranulocytose.

La fréquence des infections est susceptible d'augmenter. Une augmentation du taux de cholestérol, des triglycérides ou d'acide urique peut également survenir.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en téléchargeant le formulaire.

Commentaires (10)

Le 09/01/2015 à 18:56
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Jean-Paul,

C'est du jargon médical bien obscur... Cela désigne une petite anomalie, mais il est impossible de déterminer sa gravité, ou son absence totale de gravité, uniquement avec ces quelques mots, sans les images ni le contexte médical...

7 0
Le 19/12/2014 à 22:08
avatar jeanpaul
jeanpaul
En résultat d'un IRM du SEIN avec IV. Que signifie : Présence d'un seul spot externe gauche punctiforme avec prise de contraste ascensionnelle lente sans WASH OUT ?

5 1
Le 17/12/2013 à 18:32
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Amazal Lahoucine,

Ce sont deux principes actifs différents :
- le léflunomide (ARAVA) présente des caractéristiques immunomodulatrices/immunosuppressives, se comporte comme un agent antiprolifératif et possède des propriétés anti-inflammatoires
- l'Infliximab (REMICADE) est un anticorps monoclonal qui diminue l'inflammation en se liant à un de ses médiateurs (TNF-alpha)

6 0
Le 15/12/2013 à 08:30
avatar amazal lahoucine
amazal lahoucine
quel est ladeference entr ARAVA est REMECAD

6 1
Le 11/03/2013 à 19:12
avatar Modérateur
Modérateur
@laura : N'hésitez pas à signaler cette perte de cheveux anormale au médecin qui vous a prescrit Arava.

1 0
Le 10/03/2013 à 20:43
avatar laura
laura
je prends ce médicament depuis 5 mois, j'ai eu de très bons résultats et stabilisation de ma maladie....mais depuis 5 semaines je perds énormément mes cheveux. Vu les effets secondaires notifiés, ca n'est pas une accentuation de la perte des cheveux mais un massacre!!! j'ai des trous de partout sur le crâne....pour une femme c'est très traumatisant! quand vont ils repousser?

9 1
Le 02/12/2011 à 09:04
avatar Modérateur
Modérateur
@lola : Selon le dossier d'enregistrement d'Arava, sa demi-vie (le temps nécessaire au corps pour en éliminier la moitié) est de deux semaines. Ce qui signifie que six à huit mois après l'arrêt du traitement, il n'en reste que de traces infimes dans le corps. Au bout d'un an, il n'en reste plus de trace.

2 1
Le 01/12/2011 à 16:16
avatar lola
lola
J'ai eu à peu près tous les effets secondaires possibles à l'Arava. Certains perdurent encore aujourd'hui deux ans et demi après l'arrêt de la prise de ce médicament dont des Gamma GT complètement folles et avec des pics de désordre à l'anniversaire du rejet. Combien de temps faut-il à la molécule pour être éliminé par mon organisme ? C'est un renseignement que je ne trouve nulle part.

7 1
Le 15/06/2011 à 10:32
avatar Modérateur
Modérateur
@claudius : Arava peut effectivement avoir des effets indésirables au niveau des poumons et provoquer une pneumopathie interstitielle grave. Cet effet indésirable est considéré comme "rare", c'est-à-dire survenant chez moins d'un patient traité sur mille (mais plus qu'un sur 10 000).

2 3
Le 15/06/2011 à 10:07
avatar claudius
claudius
ce médicament a une action très néfaste sur les poumons les détruisant tout doucement.

5 15

Actualités

Ictère de la peau et des conjonctives chez un patient atteint d'hépatite A (illustration @CDC/Dr Thomas F. Sellers/Emory University)

Hépatite A : reprise partielle de la distribution du vaccin VAQTA 50 en ville

FENDRIX est un  vaccin contre l'hépatite B spécifiquement indiqué chez les sujets porteurs d'une insuffisance rénale chronique (illustration).

Hépatite B : mise à disposition du vaccin FENDRIX pour les patients en insuffisance rénale

La commercialisation du contraceptif estroprogestatif de 3e génération, TRIMINULET, est arrêtée (illustration).

TRI MINULET : arrêt de commercialisation depuis fin juin