En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

NICORETTE inhaleur

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Médicament du sevrage tabagique

Dans quel cas le médicament NICORETTE inhaleur est-il prescrit ?

Ce médicament aide les fumeurs à se désintoxiquer du tabac ou à mieux supporter une période temporaire pendant laquelle ils ne peuvent ou ne doivent pas fumer. Si la méthode d'inhalation se rapproche de l'usage d'une cigarette, le mécanisme d'absorption de la nicotine est différent : le tampon contenu dans la cartouche libère une petite dose de nicotine à chaque inhalation qui ne parvient pas dans les poumons, mais se dépose dans la bouche. La nicotine est alors lentement absorbée par la muqueuse buccale. Ce mécanisme d'absorption est donc plus proche de celui des fumeurs de pipe ou de cigare qui n'avalent pas la fumée. Il est également similaire dans son effet à l'usage des gommes à mâcher contenant de la nicotine.

L'inhalation de la fumée d'une cigarette permet une absorption immédiate de la nicotine et une élevation rapide de son taux sanguin. Cette succession de pics sanguins et les fortes variations du taux de nicotine font partie des mécanismes qui entretiennent la dépendance tabagique. Au contraire, ce dispositif, comme les gommes à mâcher ou les timbres, procure des taux sanguins beaucoup plus stables et facilite la désaccoutumance à la nicotine.

Il ne faut donc pas s'attendre à retrouver avec l'inhaleur des sensations identiques à celles procurées par le tabac : les taux sanguins de nicotine obtenus avec ce substitut sont de l'ordre du 1/3 de ceux obtenus avec une cigarette.

Ce médicament peut être utilisé soit pour arrêter définitivement de fumer, soit pour arrêter temporairement.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament NICORETTE inhaleur

NICORETTE INHALEUR 10 mg : cartouche pour inhalation buccale ; boîte de 6 tampons + 1 dispositif
- Non remboursé - Prix libre 
NICORETTE INHALEUR 10 mg : cartouche pour inhalation buccale ; boîte de 42 tampons + 1 dispositif
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament NICORETTE inhaleur

p cartouche
Nicotine10 mg
Excipient : Lévomenthol

Contre-indications du médicament NICORETTE inhaleur

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez le non fumeur ou chez le fumeur occasionnel.

Attention

Dans l'optique d'une désintoxication définitive, l'arrêt du tabac est une condition nécessaire au succès du traitement.

Un avis médical est nécessaire en cas d'ulcère de l'estomac ou du duodénum, d'insuffisance hépatique ou rénale grave, d'asthme, de maladie chronique de la gorge.

N'utilisez pas d'autres médicaments contenant de la nicotine, notamment les dispositifs transdermiques sans avis médical

Certains médicaments étant plus rapidement dégradés par le foie chez les fumeurs, leur effet pourrait être augmenté au début du sevrage tabagique (voir Interactions médicamenteuses).

La nicotine est une substance toxique. Ne laissez pas les cartouches neuves ou usagées à la portée des enfants. L'usage de ce médicament est réservé aux adultes et aux adolescents de plus de 15 ans.

Interactions du médicament NICORETTE inhaleur avec d'autres substances

Les produits contenus dans la fumée du tabac peuvent accélérer la vitesse d'élimination de certains médicaments, la théophylline notamment. Lors de l'arrêt du tabagisme, ces médicaments peuvent voir leur effet renforcé et des signes de surdosage peuvent apparaître. Contactez votre médecin au moindre doute.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Le tabagisme chez la femme enceinte peut être à l'origine d'un retard de croissance du fœtus. L'arrêt du tabac est donc toujours souhaitable. Chez les femmes fortement dépendantes à la nicotine, l'usage de ce médicament peut être une aide, mais les effets de la nicotine seule sur le fœtus sont mal connus. Ce médicament a l'avantage de ne pas exposer le fœtus aux autres toxiques présents dans la fumée du tabac. En résumé : si l'idéal est de ne pas fumer et de ne pas exposer le fœtus à des apports de nicotine, l'usage de ce médicament est un moindre mal par rapport au tabac.

Allaitement :

La nicotine passe dans le lait maternel, l'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Si l'allaitement maternel est néanmoins choisi, utiliser de préférence le dispositif après la têtée.

Mode d'emploi et posologie du médicament NICORETTE inhaleur

Ouvrir le dispositif en alignant les repères situés sur chacune de ses deux parties.

Prélever une cartouche scellée dans la plaquette et l'enfoncer fermement dans la partie inférieure du dispositif jusqu'à ce que le film protecteur cède.

Mettre en place la partie supérieure du dispositif en alignant à nouveau les repères et rapprocher les deux parties (ce qui ouvre l'autre extrémité de la cartouche). Faire tourner une partie par rapport à l'autre pour désaligner les repères et verrouiller le dispositif.

La durée normale d'utilisation d'une cartouche neuve est de 20 minutes en une seule utilisation intensive et continue, et jusqu'à 4 fois 20 minutes en utilisation peu intensive et discontinue.

Posologie usuelle :

Arrêt complet du tabac :

Dans cet objectif, le traitement de la dépendance à la nicotine suit habituellement 2 phases : pendant 3 mois, utiliser une cartouche chaque fois que l'envie de fumer se fait sentir, sans dépasser 12 cartouches par jour. Cette période de 3 mois peut varier d'une personne à l'autre et sa fin correspond à une forte diminution ou une disparition de l'envie de fumer. La deuxième phase, qui dure 6 à 8 semaines, correspond à une diminution progressive du nombre de cartouches journalières, jusqu'à l'arrêt. Le traitement ne doit pas dépasser 6 mois au total.

L'inhaleur peut être utilisé seul ou en association avec les dispositifs transdermiques Nicorette. Dans ce cas, le traitement débute avec un dispositif transdermique à 15 mg/16 h, associé en général à 4 ou 5 cartouches d'inhaleur par jour. Dans un deuxième temps, des dispositifs transdermiques moins dosés sont progressivement utilisés : dispositifs à 10 mg/16 h pendant 3 à 6 semaines puis 5 mg/16 h pendant 3 à 6 semaines tout en continuant à utiliser le même nombre de cartouches à 10 mg qu'en début de traitement.

Arrêt temporaire du tabac :

Le principe est le même, mais la durée du traitement est fonction du contexte ayant nécessité un arrêt temporaire du tabagisme.

Réduction de la consommation du tabac :

Utiliser I'inhaleur dès que l'envie de fumer se fait sentir afin de réduire au maximum la consommation de cigarettes et rester aussi longtemps que possible sans fumer. Le nombre de cartouches à utiliser par jour est variable mais ne doit pas être supérieur à 12. Si une forte diminution de la consommation de cigarettes n'a pas été obtenue après 6 semaines de traitement, il est recommandé de prendre conseil auprès d'un médecin. L'objectif de la réduction du nombre de cigarette est de parvenir à terme à un arrêt complet du tabac, qui devra être tenté le plus tôt possible, nécessairement dans les 6 premiers mois de traitement. Il n'est pas recommandé de poursuivre le traitement plus de 12 mois.

Conseils

Ce médicament peut être utilisé par des fumeurs sans consultation médicale. Il est disponible sans ordonnance et peut être en accès direct dans certaines pharmacies. Néanmoins, n'hésitez pas à faire valider votre choix par votre pharmacien. Ses conseils sont précieux. Il pourra vous aider à déterminer le meilleur moment pour arrêter de fumer et vous expliquera les causes d'échec.

La nicotine prise par voie orale en remplacement de la cigarette présente la même nocivité cardiovasculaire que celle qui est contenue dans le tabac. Seul le risque de cancer du poumon disparaît. Lorsque l'arrêt du tabac est motivé par des raisons médicales urgentes : infarctus récent, artérite, gastrite ou ulcère, il est préférable d'arrêter l'absorption de nicotine sous toutes ses formes.

Comme toutes les méthodes antitabac utilisées pour aider les fumeurs, ce médicament ne peut être efficace que lorsque la volonté d'arrêter de fumer est personnelle et s'accompagne d'une forte motivation. C'est cette motivation qui permettra de lutter contre l'envie de fumer, sans être forcé de faire en permanence appel à la volonté qui s'émousse avec le temps. Un arrêt du tabac durable chez le fumeur suppose que celui-ci considère le tabac comme un poison, une dépendance inacceptable. Il doit se faire à l'idée qu'il ne fumera plus jamais, dès le début du sevrage. Chaque jour sans tabac doit être vécu comme une libération, et non comme un calvaire. Le fumeur qui est dans cet état d'esprit est un bon candidat au sevrage définitif.

L'arrêt du tabac, qui est une véritable drogue, induit de nombreux problèmes : une prise de poids est fréquente, des troubles de la concentration peuvent durer plusieurs semaines. Un état dépressif léger est possible. La prise de poids doit être combattue par un régime, et si possible par un programme sportif qui a l'avantage de réconcilier le fumeur avec son corps.

N'hésitez pas à consulter votre médecin en cas de difficulté ; ses conseils et son expérience seront précieux pour lutter contre les rechutes.

Après ouverture, toute cartouche doit être utilisée dans les 12 heures.

Effets indésirables possibles du médicament NICORETTE inhaleur

Maux de tête, irritation de la gorge, nausée, vomissements, hoquet, douleurs d'estomac, toux, congestion nasale, sinusite ; ces troubles sont provoqués par la nicotine.

Rarement (moins de 1% des sujets) : palpitations, troubles du sommeil, vertiges, aphtes.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (2)

Le 12/10/2015 à 10:47
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour DUFOSSE,

Nous ne sommes pas un site marchand, mais il est possible d'acheter ce médicament sur certains sites de pharmacies autorisées à la vente en ligne.

0 0
Le 07/10/2015 à 10:44
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
ou peut on acheter ce produit en ligne ??

0 0

Actualités

L'anti-ulcéreux CYTOTEC est utilisé en majorité dans des indications hors AMM en gynécologie et en obstétrique (illustration).

CYTOTEC (misoprostol) : arrêt de commercialisation prévu le 1er mars 2018

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse