En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

KEPPRA

Mis à jour : Mardi 22 Mai 2018
Famille du médicament :

Antiépileptique

Dans quel cas le médicament KEPPRA est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiépileptique. Il vise à faire disparaître les crises d'épilepsie ou au moins à les diminuer en fréquence ou en intensité. Il agirait sur les signaux que transmettent les cellules nerveuses du cerveau, mais son mécanisme d'action est encore mal connu.

Il est utilisé, en association avec un autre antiépileptique, dans le traitement de l'épilepsie.

Il peut également être utilisé seul chez l'adulte et l'adolescent de plus de 16 ans présentant une épilepsie nouvellement diagnostiquée.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament KEPPRA

KEPPRA 100 mg/ml : solution buvable (arôme raisin) ; flacon de 150 ml avec seringue doseuse de 1 ml graduée tous les 0,05 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 34,80 €.
KEPPRA 100 mg/ml : solution buvable (arôme raisin) ; flacon de 150 ml avec seringue doseuse de 3 ml graduée tous les 0,1 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 34,80 €.
KEPPRA 100 mg/ml : solution buvable (arôme raisin) ; flacon de 300 ml avec seringue doseuse de 10 ml graduée tous les 0,25 ml
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 66,81 €.
KEPPRA 250 mg cp pellic
KEPPRA 250 mg : comprimé sécable (bleu) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 22,57 €.
KEPPRA 500 mg cp pellic
KEPPRA 500 mg : comprimé sécable (jaune) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 28,02 €.
KEPPRA 1000 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 60
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 28,02 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament KEPPRA

p gradp grad p grad
Lévétiracétam5 mg10 mg25 mg
Parahydroxybenzoate+++
Maltitol+++
p cpp cp p cp
Lévétiracétam250 mg500 mg1000 mg
Aucun excipient commun.

Attention

Ne modifiez ni n'interrompez jamais votre traitement antiépileptique sans l'avis de votre médecin : risque de réapparition des convulsions même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période. L'arrêt du médicament doit être progressif.

Un risque accru de dépressions et de comportements suicidaires a été observé chez les patients traités par antiépileptiques. Les causes de ce risque ne sont pas connues et il ne peut être exclu avec ce médicament. La survenue d'idées morbides ou de signes de dépression (changement d'humeur, détachement affectif, difficultés de concentration...) doivent être rapidement signalés à votre médecin. La vigilance de l'entourage s'impose.

Des anomalies de la numération formule sanguine ont été rarement observées sous traitement par lévétiracétam. En cas de fièvre, d'infections répétées, de faiblesse générale, consultez votre médecin. Une prise de sang peut être réalisée pour s'assurer de l'absence d'anomalie.

Une adaptation des doses peut être nécessaire en cas d'insuffisance rénale.

Attention : conducteurLa conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont contre-indiquées chez les épileptiques lorsque les crises persistent malgré un traitement préventif. Par ailleurs, ce médicament peut être à l'origine d'une somnolence ou d'une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament KEPPRA avec d'autres substances

L'efficacité de ce médicament peut être diminuée par la prise concomitante d'un laxatif contenant du macrogol ; respectez un délai d'au moins une heure entre leur prise.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un médicament contenant du méthotrexate.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Une contraception efficace est recommandée pendant le traitement chez les femmes en âge de procréer.

Si une grossesse survient sous traitement, consultez votre médecin. L'arrêt brutal des antiépileptiques expose à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître. Le médecin appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas, à mettre en balance avec le risque de crises pendant la grossesse en l'absence de traitement.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel. L'allaitement est déconseillé pendant le traitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament KEPPRA

Ce médicament peut être pris au cours ou en dehors des repas.

Les comprimés peuvent être utilisés chez l'adulte et l'enfant de plus de 6 ans et de plus de 25 kg capable d'avaler les comprimés. Ils doivent être pris tels quels avec une quantité suffisante de liquide. La dose quotidienne est répartie en deux prises égales.

La solution buvable peut être diluée dans un peu d'eau ou un biberon.

La présentation avec la seringue de 1 ml est destinée au nourrisson de moins de 6 mois.

La présentation avec la seringue de 3 ml est destinée au nourrisson de plus de 6 mois et au jeune enfant.

La présentation avec la seringue de 10 ml est destinée à l'adulte et à l'enfant de plus de 4 ans.

Posologie usuelle :

Lorsque ce médicament est utilisé seul :

  • Adulte et enfant de plus de 16 ans : la dose initiale est de 250 mg, 2 fois par jour. Le médecin pourra l'augmenter progressivement. La dose maximale est de 1500 mg, 2 fois par jour.

Lorsque ce médicament est utilisé en association avec un autre antiépileptique :
  • Adulte et enfant de plus de 50 kg : la dose initiale est de 500 mg, 2 fois par jour. Le médecin pourra l'augmenter progressivement. La dose maximale est de 1500 mg, 2 fois par jour.

  • Nourrisson de plus de 6 mois et enfant pesant moins de 50 kg : la dose initiale est de 10 mg par kg, 2 fois par jour. Elle peut être augmentée jusqu'à 30 mg par kg, 2 fois par jour. Soit, par exemple, pour un enfant de 10 kg : 100 mg (1 ml), 2 fois par jour en dose initiale et 300 mg (3 ml), 2 fois par jour en dose maximale. Pour un enfant de 25 kg : 250 mg, 2 fois par jour en dose initiale et 750 mg, 3 fois par jour en dose maximale.

  • Nourrisson de 1 à 6 mois : la dose initiale est de 7 mg par kg, 2 fois par jour. Elle peut être augmentée jusqu'à 21 mg par kg, 2 fois par jour. Soit, par exemple, pour un nourrisson de 5 kg : 0,35 ml, 2 fois par jour en dose initiale et 1,05 ml, 2 fois par jour en dose maximale.

En cas d'arrêt éventuel du traitement, celui-ci doit être réalisé de manière progressive ; suivez les conseils de votre médecin.

Conseils

Les traitements antiépileptiques doivent être pris de manière régulière, sans interruption. L'oubli du traitement peut favoriser la survenue de nouvelles crises. Pour éviter les oublis, il est recommandé de prendre ce médicament à heure fixe. Un pilulier peut s'avérer utile. Veillez également à disposer d'une réserve de médicament ; lors de déplacements, munissez-vous d'une ordonnance en cours de validité.

Les facteurs favorisant la survenue de crises d'épilepsie (consommation d'alcool, surmenage, manque de sommeil...) doivent être identifiés et évités.

Effets indésirables possibles du médicament KEPPRA

Très fréquents : fatigue, somnolence.

Fréquents : rhume, perte d'appétit, prise de poids, agitation, dépression, sautes d'humeur, manifestation d'hostilité ou d'agressivité, insomnie, nervosité, irritabilité, troubles de la personnalité, troubles de la pensée, troubles du comportement, anxiété, confusion des idées, hallucinations, trouble psychotique, idées suicidaires, perte de mémoire, troubles de la coordination de mouvements, étourdissement, maux de tête, mouvements involontaires, tremblements, troubles de l'équilibre et de l'attention, vertiges, vision double ou trouble, toux, douleur abdominale, diarrhée, digestion difficile, nausées, vomissement, éruption cutanée, eczéma, démangeaisons, douleur musculaire, baisse des plaquettes dans le sang.

Plus rarement : perte de poids, pancréatite, insuffisance hépatique, augmentation des transaminases, insuffisance rénale aiguë, réaction allergique, perte de cheveux, blessure accidentelle, anomalie de la numération formule sanguine (voir Attention).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (44)

Le 06/06/2018 à 07:12
avatar Avoir une santé Goot
Avoir une santé Goot Profession non médicale / Autre
@pafleloup

Je prends Keppra 500 mg depuis environ 4 ans maintenant - sans avoir aucune crise (petite ou grande) à tous.
D'abord je dois dire que j'ai traversé une phase très difficile (concernant l'épilepsie) - avant que mon médecin ne me prescrive Keppra 500mg.
Donc, si vous n'avez pas de crises (à partir du moment où vous avez commencé le traitement), mais que vous avez ces effets secondaires, il est peut-être préférable de voir le bon côté: pas de crise du tout.
Bonne chance
Santé Goot

0 0
Le 09/01/2018 à 10:58
avatar Ionel2005
Ionel2005 Profession non médicale / Autre
Merci pour la réponse et je chercherai une solution pour acheter ces médicaments.

2 2
Le 05/01/2018 à 21:36
avatar Ionel2005
Ionel2005 Profession non médicale / Autre
Bonjour,

Je prend Keppra 1000 mg depuis février 2016 mais de juillet 2017 je n'ai plus trouvé cette médicament en Roumanie. Aujourd'hui je prend Levetiracetam 1000 mg produit en Roumanie dessous une licence Ranbaxy mais cette médicament a quelques erreurs dans ma thérapie.
Est-ce que quelqu'un sait comment je pourrais acheter cette drogue en France et l'apporter en Roumanie, légalement?
Merci pour votre aide et s'il vous plaît pardonnez les erreurs! Santé tout le monde!

4 4
Le 08/01/2018 à 15:21
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour

A part voyager avec une ordonnance pour justifier de transporter ces médicaments, je ne vois pas de solution.

1 0
Le 09/09/2017 à 20:18
avatar brunojls
brunojls Profession non médicale / Autre
Existe-t-il des associations qui défendent plus les substances naturelles que les médicaments chimiques (anti-é et autres aussi) ? Écrire même mes volontés et être adhérent m'intéresse bien sûr ... Merci bcp

9 0
Le 31/05/2017 à 16:24
avatar pafleloup
pafleloup Profession non médicale / Autre
Bonjour,

Mon mari prend le keppra depuis mai 2014, cela évite ses crises d'épilepsie, mais à tous les symptômes ou presque décrits dans les effets secondaires (agitation, dépression, sautes d'humeur, manifestation d'hostilité ou d'agressivité, insomnie, nervosité, irritabilité, troubles de la personnalité, troubles de la pensée, troubles du comportement, anxiété, confusion des idées, hallucinations, idées suicidaires, perte de mémoire, douleur abdominale, diarrhée, digestion difficile, nausées, vomissement). Est ce possible de changer ce traitement ? C'est devenu invivable depuis quelques années et c'est de pire en pire durant ces moments ou il s'énerve pour un rien.

10 2
Le 01/06/2017 à 10:43
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
C'est malheureusement le neurologue de votre mari qui est le seul à pouvoir répondre à votre question. Il existe de nombreux antiépileptiques, mais tous ne sont pas efficaces chez tous les épileptiques.

2 3
Le 23/02/2017 à 20:45
avatar Asu
Asu Profession non médicale / Autre
Pardonnez ce retour tardif;
J'ai donc fait ce que vous m'avez dit (ou à peu près) je suis allé voir mon généraliste qui m'a dit qu'il ne pouvait me donner d'antidépresseurs sans l'accord de mon neurologue... Ce qui ne m'arrange pas franchement, en attendant le mois de juillet (les rendez-vous à Ste-Anne se font vraiment attendre...) on m'a prescrit un anxiolytique. Ça me fatigue plus qu'autre chose mais on va dire que ça, combiné à des activités (le sport notamment) ça commence à aller mieux.
On continue sur cette voix (de toutes façons pas le choix) alors je souhaite énormément de courage à toutes les personnes dans le même cas et même ceux un peu différents!

En tous cas merci de votre aide!

10 2
Le 09/02/2017 à 12:27
avatar Asu
Asu Profession non médicale / Autre
Bonjour, j'ai 18 ans et on m'a diagnostiquée épileptique il y a 2ans à cause d'une hydrocephalie. Je suis sujette à la plupart de ces symptômes, j'ai énormément d'idées négatives, je pense très souvent au suicide, mon comportement peut changer du tout au tout un jour je vais être comprehensive et prête à aider pour tout, le lendemain je vais me plaindre qu'on m'en demande trop et ça va m'énerver pour le reste de la journée. Parfois l'agacement me fait pleurer (pour rien) à n'importe quel moment. Je pense souvent que tout le monde va m'abandonner du jour au lendemain, que je ne suis plus bonne à rien; et ça part souvent de rien. Dites moi est-ce que je devrais prendre des antidépresseurs? en parler, sachant que mes parebts sont au courrant mais qu'ils pensent qu'il n'y a rien à faire.
Je suis perdue et mes amis, ma famille doivent supporter mes humeurs...

0 4
Le 10/02/2017 à 22:23
avatar Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

Oui il faut en parler, d'abord avec un médecin généraliste, exactement en ces termes là. Une "béquille", sous la forme d'une consultation régulière avec un psychologue ou un psychiatre, et éventuellement une autre "béquille" chimique, sous la forme d'un médicament, peut aider à surmonter ces terribles difficultés... je ne peux que vous souhaiter du courage... Et vous encourager, encore, à consulter...

4 1
Le 13/05/2016 à 13:04
avatar lachtie
lachtie Profession non médicale / Autre
Je suis dépressif mais je n'ai pas de problème de personnalités, en prenant le médicament Keppra estceque combien de pourcentage que je risque d'avoir des problèmes de personnalités car j'ai 4 enfants et Divorcé ils ont que moi

8 4
Le 20/05/2016 à 21:51
avatar Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

Malheureusement il m'est absolument impossible de répondre à cette question. Certains utilisateurs de Keppra décrivent des problèmes psychiatriques, mais c'est tout sauf systématique... Le médecin qui vous l'a prescrit a dû estimer qu'il vous le fallait pour vous soigner, il faut le contacter à nouveau si vous sentez que ce médicament ne vous "réussit" pas... Bon courage !

3 4
Le 06/02/2015 à 21:52
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Giloup,

Plusieurs études ont montré que la prise de Keppra dans la maladie de Parkinson pouvait aider à réduire les mouvements involontaires ("dyskinésies") qui peuvent survenir sous traitement habituel de cette maladie (Levodopa). C'est donc peut-être pour cela qu'il a été prescrit...

6 3
Le 06/02/2015 à 21:50
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Elley,

La baisse doit être progressive pour éviter un effet rebond, la survenue de crises d'épilepsie... Risque augmenté lorsque le Keppra est arrêté d'un coup.

10 0
Lire tous les commentaires

Actualités

Les spécialités de valproate indiquées dans l'épilepsie sont désormais contre-indiquées, sauf exception, chez les patientes épileptiques enceintes ou en âge de procréer, en sus de l'interdiction déjà en place pour les patientes atteintes d'une maladie bipolaire (illustration).

Valproate : interdiction chez toutes les patientes enceintes ou en âge de procréer, sauf exception

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Répertoire des génériques : inscription de 10 nouveaux groupes

Le schéma vaccinal classique contre l'hépatite A comporte 1 injection suivie d'un rappel 6 à 12 mois plus tard (illustration).

Hépatite A : remise à disposition du vaccin HAVRIX 1440 à partir de mi-juin 2018