En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

TAXOL

Mis à jour : Jeudi 03 Avril 2014
Famille du médicament :

Chimiothérapie anticancéreuse

03/04/2014 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament TAXOL est-il prescrit ?

Ce médicament est une chimiothérapie anticancéreuse apparentée aux stabilisants du fuseau.

Il est utilisé seul ou en association avec d'autres chimiothérapies dans le traitement des cancers du sein, de l'ovaire, des poumons et du sarkome de Kaposi associé au sida.

Présentations du médicament TAXOL

TAXOL 6 mg/ml : solution à diluer pour perfusion IV ; flacon de 5 ml
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament TAXOL

p fl
Paclitaxel30 mg
Alcool1,98 g

Contre-indications du médicament TAXOL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce médicament peut être à l'origine d'une allergie : le médecin prescrit généralement des médicaments à prendre la veille ou le matin du traitement pour atténuer ce risque.

En cours de perfusion, vous devez signaler toute réaction cutanée (démangeaisons, urticaire, œdème...), essoufflement ou trouble cardiaque (sensation de malaise, douleur de la poitrine, palpitations...).

Le risque de toxicité sur la moelle osseuse est important, entraînant une baisse des globules rouges, des globules blancs et des plaquettes : des examens sanguins vous seront régulièrement demandés, notamment avant chaque traitement.

Ce médicament peut provoquer des diarrhées, généralement bénignes. Une diarrhée importante survenant pendant ou après le traitement doit être signalée au médecin. Il peut s'agir d'une forme de diarrhée grave et exceptionnelle, la colite pseudo-membraneuse.

La solution contient de l'alcool en quantité notable.

Interactions du médicament TAXOL avec d'autres substances

En cas de vaccination, l'utilisation d'un vaccin vivant est déconseillée (contre-indiquée dans le cas du vaccin contre la fièvre jaune).

Ce médicament ne doit pas être associé à la phénytoïne : risque de convulsions.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Une grossesse est contre-indiquée lorsque l'un des partenaires est traité par ce médicament (femme ou homme). Une contraception efficace est nécessaire durant la durée du traitement et au cours des 3 à 6 mois suivant son arrêt.

Allaitement :

L'utilisation de ce médicament contre-indique l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament TAXOL

La solution est injectée par voie intraveineuse en perfusion. La pose d'un cathéter ou d'une chambre implantable est souvent nécessaire.

Le traitement peut être réalisé soit pendant une hospitalisation classique, soit en hôpital de jour.

Posologie usuelle :

La posologie est strictement individuelle. Pour l'établir, le médecin tient compte de vos antécédents, de votre surface corporelle, calculée à partir de votre taille et de votre poids, du type de tumeur, de sa localisation, de l'atteinte ou non de plusieurs organes, de l'association éventuelle avec un autre traitement (radiothérapie notamment).

En cas d'association avec le cisplatine, ce médicament doit être injecté avant.

Conseils

Le traitement peut provoquer des nausées et des vomissements. Pour contribuer à limiter ces désagréments, vous pouvez :
  • tenter de vous distraire pendant la perfusion : radio, télévision, conversations ;

  • sucer des bonbons à la menthe ;

  • faire après la perfusion des repas fréquents et peu abondants ;

  • éviter la friture et les aliments gras ou fortement odorants ;

  • prendre des boissons gazeuses ou du thé glacé qui en cas de vomissements aident l'estomac à se rétablir.

Si votre médecin vous a prescrit un ou plusieurs médicaments à prendre la veille ou le matin du traitement pour prévenir les risques d'allergie à ce traitement, veillez à ne pas les oublier.

Le traitement par le paclitaxel peut entraîner une perte de cheveux, toujours réversible après l'arrêt du traitement. Dans certains cas, cette perte de cheveux peut être limitée par le port d'un casque réfrigérant pendant la perfusion. Si nécessaire, vous pouvez également envisager la confection d'une perruque, remboursée en partie par la Sécurité Sociale sur présentation d'une ordonnance après une demande d'entente préalable. Demandez conseil à votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament TAXOL

Ce médicament peut entraîner une baisse des globules rouges (anémie), des globules blancs et des plaquettes liée à la toxicité du produit sur la moelle osseuse (voir Attention). En cas d'essoufflement, de fièvre ou de saignements, consultez rapidement votre médecin.

Tout accident allergique (démangeaisons, urticaire, œdème...) nécessite l'arrêt du traitement et contre-indique sa réutilisation (voir Attention).

Ce traitement peut être à l'origine de troubles digestifs : nausées et vomissements le plus souvent, diarrhée plus rarement.

Il peut également entraîner une inflammation des muqueuses buccales (stomatite) que l'on peut soulager par des traitements adaptés. Si vous avez mal à la gorge et des difficultés pour déglutir, contactez votre médecin.

Une perte de cheveux est possible, mais toujours réversible après l'arrêt du traitement.

Des douleurs musculaires ou articulaires surviennent souvent dans les jours qui suivent la perfusion. Elles régressent en une semaine environ.

En cas d'utilisation prolongée, ce médicament est toxique pour les nerfs et peut entraîner des douleurs et des fourmillements des extrémités. Ces phénomènes régressent lentement à l'arrêt du traitement.

Augmentation des transaminases.

Irritation, rougeur, oedèmes au point d'injection.

Laboratoire Bristol-Myers Squibb

Commentaires (6)

Le 24/04/2015 à 15:11
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Jason, Cet effet indésirable n'est pas mentionné dans le dossier d'enregistrement. Si cela devrait se renouveler, n'hésitez pas en parler au médecin.

12 19
Le 07/04/2015 à 18:31
avatar Rachid13
Rachid13
Mon mari a pris une extinction de voix après sa 1e chimio de taxotere. celà fait-il partie des effets secondaires ?

50 11
Le 02/10/2013 à 17:02
avatar Rachid13
Rachid13
Ayant un cancer des poumons je suis en traitement avec du taxol depuis plusieurs mois et je ressens une compression du thorax, je serais désireuse de connaitre les avis a ce sujet ainsi que de l'essoufflement. Merci de votre aide.

72 24
Le 14/10/2012 à 10:05
avatar Rachid13
Rachid13
Bonjour Etant sous oxygène constant, y a t il augmentation de manque de capacité respiratoire et sert il pour les métastases osseuses

21 24
Le 22/08/2012 à 17:13
avatar Modérateur
Modérateur
@hamidou algérie : nous ne sommes pas un site commercial.

7 9
Le 14/08/2012 à 22:17
avatar Rachid13
Rachid13
BONJOUR

est ce que c'est possible d'acheter du taxol a 180 mg et comment ?

merci de me renseigner .

25 22

Actualités

La prise de lévothyroxine permet de substituer une carence en hormones thyroïdiennes (illustration).

LEVOTHYROX : l’ancienne formule (EUTHYROX) restera commercialisée en 2019

Les patients traités par hydrochlorothiazide doivent vérifier régulièrement l\'état de leur peau et faire examiner toute lésion cutanée suspecte par leur médecin (illustration).

Hydrochlorothiazide : risque accru de "cancer de la peau non mélanome" à doses cumulatives croissantes

L\\\'inscription d\\\'une spécialité générique au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l\\\'officine (illustration).

Répertoire des génériques : création de 15 groupes supplémentaires