En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ATROVENT NASAL

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Solution nasale décongestionnante

Dans quel cas le médicament ATROVENT NASAL est-il prescrit ?

Cette solution nasale appartient à la famille des anticholinergiques (atropiniques). Elle agit localement en asséchant les sécrétions nasales. Son action est rapide (quelques minutes) et persiste pendant 1 à 4 heures.

Elle est utilisée dans le traitement de l'écoulement nasal clair au cours des rhinites non infectées (rhumes).

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ATROVENT NASAL

ATROVENT NASAL 0,03 % : solution nasale ; flacon pulvérisateur de 15 ml (180 doses) avec valve doseuse
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 15 % - Prix : 4,22 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ATROVENT NASAL

p pulv
Ipratropium bromure21 μg
Benzalkonium chlorure+
Excipients : Acide chlorhydrique, Acide édétique sel de Na, Benzalkonium chlorure, Sodium chlorure, Sodium hydroxyde

Contre-indications du médicament ATROVENT NASAL

Ce médicament ne doit pas être utilisé en cas de rhinite accompagnée de signes d'infection (fièvre, sécrétions nasales épaisses et colorées).

Attention

Ce médicament n'est pas adapté à l'enfant.

Ce médicament peut provoquer un glaucome aigu chez les personnes prédisposées : œil rouge, dur et douloureux, avec vision floue. Une consultation d'extrême urgence auprès d'un ophtalmologiste est nécessaire.

Si vous souffrez d'un glaucome par fermeture de l'angle, évitez toute projection de la solution dans l'œil. En cas de contact accidentel, rincez abondamment à l'eau.

Du fait de la présence d'une substance ayant des propriétés atropiniques, des précautions sont nécessaires chez la personne âgée, notamment en cas d'adénome de la prostate.

Interactions du médicament ATROVENT NASAL avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez d'autres médicaments ayant un effet atropinique (antidépresseur imipraminique, certains antihistaminiques antiallergiques, certains antiparkinsoniens, certains neuroleptiques...).

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament ATROVENT NASAL

La pulvérisation est faite après un mouchage soigneux.

La solution est pulvérisée dans chaque narine, au cours d'une brève inspiration, en tenant le flacon verticalement et la tête légèrement penchée en avant.

Après la pulvérisation, mettre la tête en arrière quelques instants pour laisser la solution agir.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 pulvérisations dans chaque narine, 2 ou 3 fois par jour. Il est inutile de dépasser cette posologie.

Conseils

Pensez à nettoyer régulièrement à l'eau l'embout nasal.

Le flacon ne doit pas être conservé plus de 6 semaines après ouverture.

Effets indésirables possibles du médicament ATROVENT NASAL

Irritation nasale pouvant entraîner des complications : croûtes, saignement de nez.

Sécheresse de la bouche et du nez.

Rarement : maux de tête, nausées, diarrhées.

En cas de passage du médicament dans le sang : troubles de l'accommodation, accélération du cœur, palpitations, vertiges, rétention urinaire.

Troubles oculaires (voir Attention).

Réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le pictogramme "femmes enceintes"