En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

BÉCOTIDE

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Antiasthmatique

Dans quel cas le médicament BÉCOTIDE est-il prescrit ?

Ce médicament d'action locale contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celles des bronches.

Il est utilisé dans le traitement de fond de l'asthme.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament BÉCOTIDE

BÉCOTIDE 250 μg : solution pour inhalation ; flacon pressurisé avec embout buccal (200 doses)
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 19,92 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament BÉCOTIDE

p dose
Béclométasone dipropionate250 μg
Excipients : Éthanol anhydre, Glycérol, Norflurane

Attention

Ce médicament d'action lente n'est pas adapté au traitement de la crise d'asthme. En cas de crise, vous devez toujours disposer d'un bronchodilatateur d'action rapide et brève par voie inhalée.

Une aggravation de l'asthme peut traduire une infection : consultez rapidement votre médecin.

Attention : sportifSportif : ce médicament contient une substance susceptible de rendre positifs certains tests antidopage.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les données scientifiques actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de problème particulier lors de l'utilisation de ce médicament pendant la grossesse à la dose préconisée. Néanmoins, ne l'utilisez pas sans avis médical.

Allaitement :

La possibilité d'un effet du médicament chez le nourrisson est très improbable ; néanmoins, par mesure de prudence, l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament BÉCOTIDE

Pour que l'action du médicament soit optimale, il faut qu'il pénètre profondément dans les poumons. Ceci nécessite de respecter les conseils suivants : après avoir agité le flacon, tenir le fond de la cartouche dirigé vers le haut et expirer à fond pour vider les poumons ; introduire l'embout buccal entre les lèvres puis appuyer sur la cartouche tout en débutant une inspiration profonde par la bouche ; garder l'air en bloquant votre respiration quelques secondes avant de reprendre une respiration normale.

Chaque pression sur la cartouche délivre une dose unique.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle ; elle varie selon l'âge et le stade de la maladie. La dose efficace la plus faible est toujours recherchée ; elle est répartie régulièrement en 2 à 4 prises au cours de la journée.

Conseils

N'hésitez pas à demander une démonstration du maniement de cet appareil à votre médecin ou à votre pharmacien.

L'utilisation de l'aérosol doseur chez les personnes maîtrisant mal la technique d'inhalation peut être facilitée par l'emploi d'un réservoir en matière plastique (chambre d'inhalation) qui s'interpose entre l'aérosol doseur et la bouche. Demandez conseil à votre pharmacien.

Rincez régulièrement l'embout à l'eau, séchez-le et remettez la cartouche.

Lorsque ce médicament est utilisé conjointement avec un bronchodilatateur, le bronchodilatateur devra être inhalé en premier.

Il est conseillé de se rincer la bouche avec un verre d'eau après chaque inhalation pour limiter le risque de candidose ou d'enrouement lié à l'utilisation de ce médicament.

Le flacon est sous pression : conservez-le à l'abri de la chaleur.

Effets indésirables possibles du médicament BÉCOTIDE

Comme pour tout produit inhalé, l'utilisation de ce médicament peut provoquer une aggravation paradoxale des difficultés respiratoires : dans ce cas, ne poursuivez pas le traitement sans avis médical.

Candidose (également appelée muguet) de la bouche et de la gorge, pouvant être prévenue par le rinçage de la bouche après l'inhalation.

Irritation de la bouche et de la gorge, toux, voix rauque.

Rarement : réaction allergique (éruption cutanée, démangeaisons, urticaire, œdème de Quincke).

Très rarement : glaucome, cataracte.

Troubles du sommeil, excitation, anxiété, dépression, irritabilité, troubles du comportement, principalement chez l'enfant.

En cas d'usage prolongé à forte dose, d'autres effets généraux peuvent apparaître : fragilisation de la peau, bleus, fragilisation du tissu osseux, retard de croissance chez l'enfant.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (13)

Le 08/07/2016 à 14:02
avatar aline
aline Profession non médicale / Autre
Bonjour, j'ai la maladie de Vidal, donc des polypes. Mon othorino m'a prescrit bécotide en pulvérisations nasales.
Je suis surprise car logiquement ça n'est pas la méthode d'utilisation. Pouvez-vous me confirmer que cette utilisation est possible et sans danger. Merci d'avance.

3 4
Le 11/07/2016 à 11:50
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

L'utilisation par voie nasale n'est pas évoquée dans le dossier d'enregistrement de BECOTIDE. Pour les pulvérisations nasales, on utilise habituellement BECONASE qui contient le même corticoïde (la béclométasone) que BECOTIDE. Faites-vous confirmer qu'il ne s'agit pas d'une erreur.

1 0
Le 14/08/2015 à 14:28
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Oui je confirme ce médicament, Bécodide me donne de violentes crampes nocturnes aux membres inférieurs, je dois interrompre le traitement.

0 2
Le 25/07/2015 à 17:44
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Da,

Pas d'inquiétude, Bécotide et Ventoline sont des médicaments bien tolérés, symptomatiques (dilatation et diminution de l'inflammation des bronches), sans effet indésirable prolongé, retardé..

1 0
Le 08/07/2015 à 08:48
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonjour, Mon médecin m'avait prescrit de la ventoline et de la bécotide à prendre 3 fois par jours pendant 1 semaine, suite à une sensation de gêne respiratoire. Mais je n'ai eu aucune amélioration car cette gêne n'est pas pulmonaire, mais due à une gastrite. Quelles sont les conséquences possibles pour avoir pris ce traitement alors que le problème ne venait pas de là ? Je vous remercie.

1 0
Le 12/06/2015 à 20:58
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Masan,

Non ce n'est pas grave, le Bécotide est un traitement de fond qui vise à diminuer progressivement l'inflammation chronique des bronches, oublier de le prendre une fois de temps en temps ne fera pas brutalement augmenter l'inflammation. Par contre, si les oublis sont fréquents, oui, il y a un risque, mais cela n'a pas l'air d'être le cas dans votre situation (oubli ponctuel).

0 0
Le 12/06/2015 à 20:56
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Jecam,

Non Bécotide n'est pas contre-indiqué après un infarctus, rassurez-vous..

1 0
Le 18/05/2015 à 07:15
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
bonjour j'aimerai savoir j'ai oublié de donner une journée les 2 doses de bétadine le traitement de fond sur un enfant de 3 ans est ce grave car la maman dit que j'ai mis en danger sa vie sur le plan vital et elle pense que je lui ai mis la ventoline à la place or ce n'est pas le cas mais est ce dangereux si cela avait été fait ?

0 0
Le 13/05/2015 à 10:03
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonjour Je souhaiterai savoir la becotide est contre indique apres un infarctus.? J ai oublie de poser la question a mon cardiologue. Merci fde votre retour

3 2
Le 30/08/2013 à 18:57
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Gdik,

L'efficacité de ce traitement repose sur la régularité de la prise. C'est unt raitement symptomatique, qui diminue l'inflammation bronchique.

Cette dernière peut effectivement régresser en cas de BPCO, mais cela dépend su stade, d'autres facteurs, donc il est difficile de vous répondre, c'est davantage du ressort du médecin qui vous l'a prescrit...

0 1
Le 29/08/2013 à 13:32
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Faut-il inhaler, tous les jours, sans arrêt, Bécotide ? Et peut-on espérer, à terme, une guérison ou atténuation de l'inflammation, due à une BPCO, non obstructive, ceci après 20 ans de sevrage tabagique? Merci pour ce que vous me répondrez !

9 0
Lire tous les commentaires

Actualités

L'anti-ulcéreux CYTOTEC est utilisé en majorité dans des indications hors AMM en gynécologie et en obstétrique (illustration).

CYTOTEC (misoprostol) : arrêt de commercialisation prévu le 1er mars 2018

La prescription d'un THS semble plus utile les premières années suivant le début de la ménopause (illustration).

Ménopause : un suivi de 18 ans de 27 000 femmes sous THS ou placebo écarte les risques annoncés en 2002

Les IEC et les ARA II sont formellement contre-indiqués aux 2e et 3e trimestres de la grossesse (illustration).

IEC et ARA II : un mésusage persistant pendant la grossesse