HEXAQUINE

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Relaxant musculaire

Dans quel cas le médicament HEXAQUINE est-il prescrit ?

Ce médicament contient de la quinine, qui a la propriété de détendre les muscles et de réduire leur aptitude à se contracter.

Il est utilisé dans le traitement d'appoint des crampes musculaires survenant la nuit chez l'adulte, en cas d'échec des mesures non médicamenteuses.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament HEXAQUINE

HEXAQUINE cp enr
HEXAQUINE : comprimé (orange foncé) ; boîte de 18
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament HEXAQUINE

p cp
Benzoate de quinine120 mg
Thiamine chlorhydrate (vitamine B1)32 mg
Saccharose+
Jaune orangé S+
Excipients : Acide stéarique, Amidon de maïs, Amidon de pomme de terre, Cire de carnauba, Colophane, Eau purifiée, Gélatine, Gomme arabique, Gomme laque, Indigotine, Jaune orangé S, Niaouli essence purifiée, Povidone, Rouge cochenille A, Saccharose, Silice colloïdale anhydre, Silice colloïdale hydratée, Talc

Contre-indications du médicament HEXAQUINE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Exceptionnellement, la quinine peut être responsable de réaction allergique grave (baisse du nombre des plaquettes, hépatite, choc) ; le traitement doit être définitivement interrompu et l'absorption de boissons contenant de l'écorce de quinquina devra être évitée.

Les crampes survenant après un effort physique sont banales. En revanche, celles qui surviennent au repos ou pendant la nuit peuvent traduire un déséquilibre du métabolisme : un bilan prescrit par votre médecin peut être nécessaire.

Ne dépassez pas les doses prescrites : un surdosage expose à un risque d'effets indésirables graves.

Interactions du médicament HEXAQUINE avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé aux médicaments ou aux boissons gazeuses contenant de la quinine : risque de surdosage.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

La quinine ne doit pas être utilisée pour traiter les crampes chez la femme enceinte.

Allaitement :

L'effet de ce médicament pendant l'allaitement est mal connu : son usage est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament HEXAQUINE

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 à 3 comprimés, le soir au coucher.

En l'absence d'effet bénéfique après 4 semaines de traitement, celui-ci doit être arrêté.

Conseils

Pour prévenir les crampes, il est recommandé de boire suffisamment et d'étirer ses muscles.

Effets indésirables possibles du médicament HEXAQUINE

Réaction allergique parfois grave (voir Attention)

Particulièrement à forte dose : bourdonnements d'oreille, vertiges, troubles de la vue, baisse de l'audition, maux de tête.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

antécédent

Affection guérie ou toujours en évolution. L'antécédent peut être personnel ou familial. Les antécédents constituent l'histoire de la santé d'une personne.

choc

Malaise brutal et grave avec chute de la pression artérielle. Les principales causes de choc sont les allergies (choc allergique ou anaphylactique), les troubles cardiovasculaires graves (choc cardiovasculaire) et les septicémies (choc septique).

hépatite

Inflammation du foie. Elle peut être due à un médicament, à un virus, à l'alcool ou à une autre cause.

Les hépatites virales guérissent généralement sans traitement. Contrairement aux hépatites A et E presque toujours bénignes, les hépatites B et C peuvent devenir chroniques : le virus persiste dans l'organisme du malade qui reste contagieux mais ne souffre pas obligatoirement de troubles hépatiques. L'hépatite chronique est dite active lorsque le virus continue à détruire les cellules du foie, destruction traduite par l'augmentation des transaminases dans le sang.

métabolisme

Ensemble des actions de transformation qu'effectue l'organisme, aboutissant à la création d'énergie ou à l'élaboration de substances diverses. On distingue l'anabolisme (métabolisme de fabrication) du catabolisme (métabolisme de dégradation).

myasthénie

Maladie des muscles se traduisant par une fatigabilité anormale pendant l'effort. Il existe des formes de myasthénie plus ou moins graves.

plaquettes

Petites cellules présentes dans le sang : elles participent à la formation des caillots.

réaction allergique

Réaction due à l'hypersensibilité de l'organisme à un médicament. Les réactions allergiques peuvent prendre des aspects très variés : urticaire, œdème de Quincke, eczéma, éruption de boutons rappelant la rougeole, etc. Le choc anaphylactique est une réaction allergique généralisée qui provoque un malaise par chute brutale de la tension artérielle.

surdosage

La prise en quantité excessive d'un médicament expose à une augmentation de l'intensité des effets indésirables, voire à l'apparition d'effets indésirables particuliers.

Ce surdosage peut résulter d'une intoxication accidentelle, ou volontaire dans un but de suicide : il convient alors de consulter le centre antipoison de votre région (liste en annexe de l'ouvrage). Mais le plus souvent, le surdosage est la conséquence d'une erreur dans la compréhension de l'ordonnance, ou de la recherche d'une augmentation de l'efficacité par un dépassement de la posologie préconisée. Enfin, une automédication intempestive peut conduire à l'absorption en quantité excessive d'une même substance contenue dans des médicaments différents. Certains médicaments exposent plus particulièrement à ce risque, car ils sont considérés (à tort) comme anodins : vitamines A et D, aspirine, etc. L'arrêt ou la diminution des prises médicamenteuses permettent de faire disparaître les troubles liés à un surdosage.

traitement d'appoint

Traitement qui complète l'action d'un traitement spécifique, mais ne permet généralement pas d'obtenir la guérison à lui seul.

trouble du rythme cardiaque

Anomalie grave ou bénigne de la fréquence des contractions du cœur. L'extrasystole est une contraction survenant juste avant ou après une contraction normale, souvent perçue comme un léger choc dans la poitrine. La fibrillation est une contraction irrégulière et désordonnée. D'autres troubles existent : torsades de pointes, syndrome de Wolf-Parkinson-White, maladie de Bouveret, tachysystolie, flutter et bloc auriculoventriculaire, etc.

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).