NOPRON

Mis à jour : Jeudi 12 Janvier 2012
Famille du médicament :

Hypnotique : antihistaminique H1

12/01/2012 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament NOPRON est-il prescrit ?

Ce médicament est un hypnotique (somnifère). Il contient un antihistaminique qui a un effet sédatif.

Il est utilisé dans le traitement des troubles du sommeil occasionnels chez l'enfant.

Présentations du médicament NOPRON

NOPRON Enfant : sirop (arôme mirabelle) ; flacon de 150 ml avec seringue-doseuse graduée à 5 ml
Sur ordonnance (Liste II)

Composition du médicament NOPRON

p 5 ml
Niaprazine15 mg
Saccharose4 g

Contre-indications du médicament NOPRON

Ce médicament ne doit pas être utilisé chez l'enfant de moins de 3 ans.

Attention

Certaines insomnies peuvent traduire une dépression masquée et justifier un traitement spécifique.

Ce médicament peut être responsable d'une somnolence persistant pendant la journée.

Ce sirop contient du sucre (saccharose) en quantité notable.

Interactions du médicament NOPRON avec d'autres substances

Informez votre médecin ou votre pharmacien en cas de prise d'un autre médicament ayant des effets atropiniques ou sédatifs.

Mode d'emploi et posologie du médicament NOPRON

Ce médicament est à prendre en une seule prise le soir au coucher.

Lors de la première prise, il est recommandé d'administrer seulement une demi-dose afin de tester la sensibilité de l'enfant au médicament.

Posologie usuelle :

  • Enfant de plus de 3 ans : 1 mg par kg et par jour, soit pour un enfant :

    • de 15 kg à 22,5 kg : 1seringue remplie à 5 ml de sirop par jour.

    • de 22,5 kg à 30 kg : 7,5 ml de sirop (1 seringue 5 ml et 1 seringue de 2,5 ml) par jour,

    • de 30 kg à 37,5 kg : 10 ml de sirop (2 seringues de 5 ml) par jour.

La durée du traitement est limitée à 5 jours.

Conseils

Respectez la durée du traitement et les doses prescrites par votre médecin.

Les sédatifs ne sont pas la seule réponse aux troubles du sommeil de l'enfant. L'avis d'un psychologue peut être nécessaire.

Ce sirop doit être conservé à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament NOPRON

Somnolence pendant la journée.

Excitation paradoxale.

Effets atropiniques : sécheresse de la bouche, constipation, troubles de l'accommodation, blocage des urines.

Malaises, pâleur, troubles respiratoires, agitation, convulsions.

Laboratoire Genopharm

LEXIQUE

accommodation

« Mise au point » de l'œil, permettant la vision nette de près. La presbytie est le trouble de l'accommodation le plus courant ; certains médicaments tels que l'atropine peuvent provoquer des troubles de l'accommodation passagers.

antihistaminique

Médicament qui s'oppose aux différents effets de l'histamine. Deux types principaux existent : les antihistaminiques de type H1 (antiallergiques) et les antihistaminiques de type H2 (antiulcéreux gastriques). Certains antihistaminiques de type H1 sont sédatifs, d'autres n'altèrent pas la vigilance.

atropinique

Médicament dont les effets sont proches de ceux de l'atropine. Les atropiniques luttent contre les spasmes et la diarrhée. Les effets indésirables des atropiniques sont les suivants : épaississement des sécrétions bronchiques, sécheresse de la bouche et des muqueuses, constipation, risque de blocage des urines et de crise de glaucome aigu chez les personnes prédisposées, troubles de l'accommodation, sensibilité anormale à la lumière par dilatation de la pupille. La prise de plusieurs médicaments atropiniques augmente le risque d'effets indésirables. En cas de surdosage ou d'ingestion accidentelle, peuvent apparaître également les signes suivants : peau rouge et chaude, fièvre, accélération de la respiration, baisse ou, au contraire, élévation de la tension artérielle, agitation, hallucinations, mauvaise coordination des mouvements. Prévenez d'urgence votre médecin ou, à défaut, appelez le 15, le 112 ou un service médical d'urgence.

Outre l'atropine et ses dérivés, d'autres médicaments présentent des effets atropiniques : les antidépresseurs imipraminiques, certains antihistaminiques, antispasmodiques, antiparkinsoniens et neuroleptiques.

convulsions

Contractions involontaires limitées à quelques muscles ou généralisées à tout le corps. Elles sont dues à une souffrance ou à une stimulation excessive du cerveau : fièvre, intoxication, manque d'oxygène, lésion du cerveau. Les convulsions peuvent être dues à une crise d'épilepsie ou à une fièvre élevée chez le jeune enfant.

dépression

Maladie associant le plus souvent un sentiment de fatigue, d'inutilité, de culpabilité, d'incapacité à accomplir les tâches quotidiennes. Une perte d'appétit et des troubles du sommeil sont fréquents. Les pulsions suicidaires sont l'un des signes de gravité de la dépression.

hypnotique

Médicament provoquant le sommeil.

Synonyme : somnifère.

sédatif
  • Qui apaise, qui calme.

  • Médicament appartenant à différentes familles : anxiolytiques, hypnotiques, antalgiques, antitussifs, antiépileptiques, neuroleptiques, etc. mais aussi antidépresseurs, antihistaminiques H1, antihypertenseurs. Un sédatif peut être responsable de somnolence et augmenter les effets de l'alcool.

sucre

Terme général désignant différentes substances dont la plus répandue est le saccharose. D'autres sucres peuvent être contenus dans les médicaments : glucose, fructose, lactose, etc. Le glucose est le sucre utilisé par l'organisme ; il est le seul à circuler en quantité notable dans le sang.

Les édulcorants (faux sucre) sont autorisés chez les diabétiques ou les personnes suivant un régime, et sont très peu caloriques.