En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

NOVACÉTOL

Mis à jour : Mardi 17 Septembre 2019
Famille du médicament :

Antalgique et antipyrétique contenant un opiacé

Dans quel cas le médicament NOVACÉTOL est-il prescrit ?

Ce médicament, antalgique et antipyrétique, associe de l'aspirine et du paracétamol, qui empêchent la transmission de la douleur, et un opiacé (la codéine), qui agit directement sur le cerveau.

Il est utilisé dans le traitement de la douleur ou de la fièvre.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament NOVACÉTOL

NOVACÉTOL : comprimé (blanc) ; boîte de 24
Sur ordonnance (Liste I) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament NOVACÉTOL

p cp
Acide acétylsalicylique (aspirine)300 mg
Paracétamol250 mg
Codéine8 mg
Excipients : Acide stéarique, Amidon de maïs, Cellulose microcristalline, Hyprolose, Silice colloïdale

Contre-indications du médicament NOVACÉTOL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux salicylés ou aux AINS,

  • antécédent d'asthme provoqué par la prise d'aspirine ou d'AINS,

  • ulcère de l'estomac ou du duodénum,

  • hémorragie et risque hémorragique,

  • maladie grave du foie,

  • personne connue comme étant métaboliseur ultrarapide (personne dont l'activité des enzymes impliquées dans le métabolisme des médicaments est excessive) ;

  • enfant de moins de 18 ans après une ablation des végétations ou des amygdales dans le cadre d'une apnée du sommeil ;

  • enfant de moins de 15 ans,

  • en association avec les médicaments contenant de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine,

  • grossesse (dernier trimestre).

Attention

De nombreux médicaments contiennent de l'aspirine, du paracétamol ou de la codéine : vous devez en tenir compte en cas de prise conjointe car un surdosage expose à une augmentation des effets indésirables.

La codéine est transformée partiellement en morphine par le foie sous l'influence d'une enzyme. Chez certaines personnes (environ 1 à 6 % de la population blanche), l'activité de cette enzyme est augmentée avec pour conséquence un risque accru d'effets indésirables parfois graves. Chez d'autres (environ 7 % de la population blanche), cette enzyme est absente avec pour conséquence un moindre effet antalgique de la codéine. Si vous constatez un soulagement insuffisant ou des effets indésirables gênants (confusion, difficulté à respirer), n'hésitez pas à en parler avec le médecin qui a prescrit ce médicament.

La prise prolongée à forte dose de codéine peut entraîner un risque de dépendance.

Des précautions sont nécessaires en cas d'antécédent d'ulcère de l'estomac ou du duodénum, même ancien et d'insuffisance respiratoire, d' insuffisance rénale, d'hypertension intracrânienne, de toux grasse, chez les personnes âgées et chez les personnes ayant subi une ablation de la vésicule biliaire.

Ce médicament est déconseillé chez les personnes atteintes de goutte.

Évitez de prendre ce médicament pendant la semaine qui précède une extraction dentaire, une opération, ou lors de règles abondantes : augmentation du risque d'hémorragie.

Attention : conducteurCe médicament peut induire une somnolence, parfois intense chez certaines personnes. Cette somnolence peut être augmentée par la prise d'alcool ou d'autres médicaments sédatifs. La conduite et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées, surtout dans les heures qui suivent la prise du médicament.

Interactions du médicament NOVACÉTOL avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé à ceux contenant de la nalbuphine, de la buprénorphine ou de la pentazocine : risque de diminution de l'effet antalgique.

Les interactions sont d'intensité variable en fonction des doses d'aspirine utilisées. Si vous êtes traité par l'un des médicaments cités ci-dessous, ne prenez pas d'aspirine sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien.

L'aspirine utilisée à fortes doses (plus de 3 g par jour) ne doit pas être associée avec le méthotrexate (utilisé à des doses supérieures à 15 mg/semaine) : risque accru de la toxicité du méthotrexate.

L'aspirine peut interagir avec :
  • les autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) : risque accru d'effets indésirables ;

  • les anticoagulants oraux, l'héparine et les antiagrégants plaquettaires (PLAVIX...) : augmentation du risque hémorragique ;

  • les médicaments contenant du probénécide.

Informez par ailleurs votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez un antidiabétique, un antihypertenseur de la famille des inhibiteurs de l'enzyme de conversion ou des inhibiteurs de l'angiotensine II, un antidépresseur de la famille des IRS, un diurétique ou un corticoïde.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Des effets néfastes pour la mère et l'enfant à naître ont été mis en évidence lorsque l'aspirine, comme les autres AINS, est utilisée au cours des 4 derniers mois de la grossesse ; le risque existe même avec une seule prise et même si la grossesse est à terme.

En conséquence, en dehors de certaines situations médicales très particulières, l'aspirine ne peut être utilisée que de façon ponctuelle pendant les 5 premiers mois, et son usage est contre-indiqué à partir du 6e mois.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : il est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament NOVACÉTOL

Les comprimés doivent être avalés avec un verre d'eau.

Respecter un intervalle d'au moins 4 heures entre 2 prises.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 1 ou 2 comprimés, 1 à 3 fois par jour.

Conseils

Cette association contenant un opiacé est destinée à être utilisée lorsque la douleur est mal soulagée par les antalgiques usuels.

Effets indésirables possibles du médicament NOVACÉTOL

Liés à l'aspirine :
  • gastrite, douleurs abdominales, saignement du nez ou des gencives ;

  • rares et parfois graves : hémorragie du tube digestif (vomissements sanglants, selles noires ou, plus souvent, pertes de sang imperceptibles, responsables de l'apparition progressive d'une anémie) ; accidents allergiques (urticaire, œdème, asthme) ;

  • signes devant faire penser à un surdosage : bourdonnements d'oreille, sensation de baisse de l'audition, maux de tête.

Liés au paracétamol : réaction allergique (exceptionnel).

Liés à la codéine :
  • constipation, somnolence, nausées, vomissements, sensation de vertiges et, plus rarement, allergie (démangeaisons, urticaire, rougeur cutanée), bronchospasme, ralentissement de la respiration. Ces effets indésirables peuvent être plus marqués chez certaines personnes (voir Attention) ;

  • douleur abdominale aiguë (spasmes du sphincter d'Oddi) chez les personnes qui n'ont plus de vésicule biliaire ;

  • en cas de traitement prolongé à fortes doses : risque de dépendance et de syndrome de sevrage en cas d'arrêt brutal.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (1)

Le 15/02/2013 à 11:36
avatar zor
zor
J'ai eu un anevrisme avec saignement sur l'oeil gauche il y a + de 2 mois, et depuis, j'ai des maux de tête, sur l'oeil concerné, ainsi que sur toute la partie nasale gauche. Ces douleurs sont +ou - fortes, mais ne partent pas. Je voulais vous demander ce que je pourrait prendre pour arrêter ces douleurs. Là, je suis sous doliprane 1000 (3 fois/jour), et du contramal 100 (3 fois...

8 13

Actualités

C'est officiel : les produits d'homéopathie ne seront plus remboursés à partir du 1er janvier 2021 (illustration).

Homéopathie : la date du déremboursement total et la liste des produits concernés sont désormais officielles

Chez l'enfant à partir de 3 ans relevant des recommandations vaccinales, le vaccin grippal INFLUVAC TETRA est désormais remboursable (illustration).

Grippe : le remboursement du vaccin INFLUVAC TETRA est étendu à l'enfant de 3 à 17 ans

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité en ville : prednisolone 5 mg, NEO-MERCAZOLE, COLCHIMAX et ATROPINE ALCON