En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ZARONTIN

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Antiépileptique

Dans quel cas le médicament ZARONTIN est-il prescrit ?

Ce médicament est un antiépileptique. Il vise à faire disparaître les crises d'épilepsie ou au moins à les diminuer en fréquence ou en intensité. Il est actif sur les absences (petit mal).

Il est utilisé, seul ou en association avec un autre antiépileptique, dans le traitement des épilepsies généralisées.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ZARONTIN

ZARONTIN 250 mg /5 ml : sirop (arôme framboise) ; flacon de 200 ml avec godet-doseur gradué
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 6,45 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ZARONTIN

p 5 ml
Éthosuximide250 mg
Saccharose3 g
Excipients : Acétate d'amyle, Acétate d'éthyle, Acétate d'isobutyle, Acétate de benzyle, Acide acétique, Acide citrique monohydrate, Acide propionique, Alpha-ionone, Amyle butyrate, Eau purifiée, Éthyle anthranilate, Éthyle phénylglycinate, Fraise jus concentré, Framboise arôme, Framboise jus concentré, Glucose, Glycérol, Méthylheptine carbonate, Propylèneglycol, Saccharine sodique, Saccharose, Sodium, Sodium benzoate, Sodium citrate dihydrate, Vanilline

Contre-indications du médicament ZARONTIN

Ce médicament ne doit pas être associé avec les produits de phytothérapie contenant du millepertuis.

Attention

Ne modifiez, ni n'interrompez jamais votre traitement antiépileptique sans l'avis de votre médecin : risque de réapparition des crises d'épilepsie même si aucune crise n'est survenue depuis une longue période. L'arrêt du médicament doit être progressif.

Des anomalies sanguines rares, mais parfois graves, ont été observées sous traitement. Des analyses de sang doivent être pratiquées régulièrement.

Des précautions sont nécessaires en cas d'insuffisance hépatique ou d'insuffisance rénale.

Le sirop contient du sucre (saccharose) en quantité notable.

Attention : conducteurLa conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont contre-indiquées chez les épileptiques lorsque les crises persistent malgré un traitement préventif. Par ailleurs, ce médicament peut être à l'origine d'une somnolence ou d'une baisse de la vigilance.

Interactions du médicament ZARONTIN avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être utilisé en association avec les produits de phytothérapie contenant du millepertuis : risque de crise d'épilepsie par diminution de l'effet anticonvulsivant

La carbamazépine peut interagir avec ce médicament : le médecin en tient compte dans sa prescription.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Si une grossesse survient sous traitement, consultez votre médecin. L'arrêt brutal de ce médicament expose à la réapparition de crises préjudiciables à la mère et à l'enfant à naître. Le médecin appréciera le risque éventuel lié à l'utilisation de ce médicament dans votre cas. Des examens particuliers permettent de vérifier l'absence d'anomalie chez l'enfant à naître.

Si le traitement est poursuivi jusqu'à l'accouchement, une surveillance médicale du nouveau-né est nécessaire.

Allaitement :

Les données scientifiques ne permettent pas de savoir si ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament ZARONTIN

Ce médicament doit être pris au moment des repas, matin et soir. Quand les crises ont disparu, une seule prise par jour est possible.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle ; à titre indicatif :
  • Adulte : 30 ml de sirop par jour, répartis en 2 prises. La dose maximale est de 40 ml par jour.

  • Enfant de 6 à 15 ans : 10 à 20 ml de sirop par jour.

  • Enfant de 3 à 6 ans : 5 ml de sirop par jour.

Conseils

Rincez le godet-doseur après administration.

Les traitements antiépileptiques doivent être pris de manière régulière, sans interruption. L'oubli du traitement peut favoriser la survenue de nouvelles crises. Pour éviter les oublis, il est recommandé de prendre ce médicament à heure fixe. Un pilulier peut s'avérer utile. Veillez également à disposer d'une réserve de médicament ; lors de déplacements, munissez-vous d'une ordonnance en cours de validité.

Effets indésirables possibles du médicament ZARONTIN

Perte d'appétit, nausées, vomissements, douleurs abdominales, amaigrissement. Ces effets apparaissent en début de traitement et s'estompent progressivement.

Anomalies de la numération formule sanguine justifiant des analyses de sang régulières.

Somnolence, maux de tête, vertiges, irritabilité, indifférence, fatigue, mouvements anormaux, étourdissements, irritabilité.

Réaction allergique, souvent cutanée, lupus érythémateux disséminé.

Rarement, en début de traitement : augmentation paradoxale de la fréquence des crises d'épilepsie ou modification de leurs caractéristiques.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La transmission de l'hépatite A est le plus souvent oro-fécale par des aliments ou de l'eau contaminés (illustration).

Hépatite A : mise à disposition d'unités du vaccin HAVRIX 1440 destinées à l'export

COLOFOAM est un corticoïde à usage local sous forme de mousse rectale (illustration).

COLOFOAM mousse rectale : rupture de stock pour une durée indéterminée

PERCUTALGINE est indiqué dans le traitement local d'appoint des tendinites et des entorses bénignes (illustration).

PERCUTALGINE : fin de commercialisation de toutes les présentations