En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ATÉPADÈNE

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Myorelaxant

Dans quel cas le médicament ATÉPADÈNE est-il prescrit ?

Ce médicament contient de l'adénosine triphosphate, une substance qui intervient dans le métabolisme des muscles.

Il est utilisé dans le traitement d'appoint des dorsalgies.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ATÉPADÈNE

ATÉPADÈNE : gélule (rouge) ; boîte de 30
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ATÉPADÈNE

Excipients : Azorubine, Cellulose microcristalline, Gélatine, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Titane dioxyde

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament ne contient que des substances présumées sans danger pendant la grossesse ou l'allaitement. Néanmoins, ne l'utilisez pas de façon prolongée sans l'avis de votre pharmacien ou de votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament ATÉPADÈNE

Les gélules doivent être avalées avec un verre d'eau.

Posologie usuelle :

1 gélule, 2 ou 3 fois par jour.

Conseils

Le mal de dos peut être prévenu par l'apprentissage d'une posture correcte, et éventuellement une perte de poids et des exercices physiques réguliers permettant de muscler le dos.

Effets indésirables de ce médicament

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (8)

Le 13/10/2015 à 02:00
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
J'ajouterai à mon commentaire précédent que l'Atépadène n'a ABSOLUMENT rien à voir avec le Myolastan (famille du Valium).

3 1
Le 13/10/2015 à 01:56
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Atepadène existe toujours. En cas d'indisponibilité, on obtient par une voie métabolique plus complexe des effets analogues avec l'Utéplex, en ampoules, donc moins pratique bien que la prudence exige des mises en garde, je n'ai pour ma part observé aucun effet indésirable en 40 ans d'exercice où je l'ai largement utilisé dans les conditions préconisées.

5 2
Le 25/11/2014 à 12:58
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Isa21,

A ce jour, les mentions légales ne mentionnent pas d'effet indésirable.

1 0
Le 13/11/2014 à 20:23
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonjour c'est la première fois que l'on me prescrit atepadene ; étant très allergique aux medicaments je me méfie. Quels sont les effets indésirables.

9 1
Le 03/07/2013 à 19:12
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Fati,

Non, il ne s'agit pas d'un médicament de la même famille que le Myolastan et ses génériques.

1 0
Le 03/07/2013 à 18:56
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
bjr, l'Atepadene a t-il les memes effets secondaires que le myolastan qui a été retiré ?

7 4
Le 07/06/2013 à 09:53
avatar Modérateur
Modérateur
@mapi : A notre connaissance Atépadène, en boîte de 30 gélules, est toujours commercialisé. Il n'existe pas actuellement en France d'autre médicament pour traiter les dorsalgies contenant de la triphosadénine.

7 1
Le 04/06/2013 à 15:37
avatar Magnésium 2017
Magnésium 2017
Bonjour, L'Atépadène ne se fait plus. Pourriez-vous me dire quel est le produit qui lui correspond aujourd'hui sur le marché car je ne trouve nulle part de médicaments contenant de la Triphosadénine disodique trihydrate ? Merci d'avance pour votre aide.

12 27

Actualités

A partir du 17 octobre, l'un ou l'autre des pictogramme ci-dessus sera présent sur les boîtes des médicaments à risque pendant la grossesse.

Médicaments et grossesse : les boîtes de médicaments à risque arborent le nouveau pictogramme "femmes enceintes"

HYALGAN est indiqué dans la prise en charge de la gonarthrose douloureuse avec épanchement (illustration).

Arthrose du genou : HYALGAN (acide hyaluronique) déremboursé à partir du 1er décembre 2017

Les premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM montrent une forte hausse des signamenets d'effets indésirables en juillet et en août (section d'un graphe reproduit ci-dessous).

LEVOTHYROX : premiers résultats de l'enquête de pharmacovigilance de l'ANSM, des zones d'ombre persistent