En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

BROMOCRIPTINE ZENTIVA

Mis à jour : Mardi 30 Juin 2015

Antiparkinsonien

30/06/2015 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Ce médicament est un générique de PARLODEL

Dans quel cas le médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la famille des dopaminergiques, dérivés de l'ergot de seigle. Il possède plusieurs propriétés :
  • il pallie le déficit en dopamine responsable des symptômes gênants de la maladie de Parkinson, en stimulant les récepteurs à la dopamine ;

  • il freine la sécrétion de l'hormone de la lactation : la prolactine.

Il est utilisé dans le traitement de la maladie de Parkinson seul ou en association avec la lévodopa afin de réduire les doses de lévodopa ou lorsque des fluctuations importantes de l'activité de la lévodopa sont responsables de troubles invalidants.

Les comprimés à 2,5 mg sont également utilisés dans les troubles liés à un excès de prolactine.

Présentations du médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA

BROMOCRIPTINE ZENTIVA 2,5 mg : comprimé sécable (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
BROMOCRIPTINE ZENTIVA 5 mg : gélule (blanc et bleu) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)
BROMOCRIPTINE ZENTIVA 10 mg : gélule (blanc) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA

p cpp gélp gél
Bromocriptine2,5 mg5 mg10 mg
Lactose+++

Contre-indications du médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux dérivés de l'ergot de seigle,

  • maladie des valves cardiaques (en cas de traitement à long terme),

  • insuffisance coronarienne,

  • troubles psychiques graves (même anciens),

  • troubles circulatoires artériels (artérite),

  • hypertension artérielle grave survenue pendant une grossesse ou suite à l'accouchement,

  • en association avec certains neuroleptiques ou les médicaments contenant de la phénylpropanolamine.

Attention

Un contrôle de la tension artérielle est recommandé en début de traitement, surtout chez les personnes prenant des médicaments susceptibles d'abaisser ou d'élever la pression artérielle. La survenue de maux de tête persistants doit vous conduire à consulter votre médecin.

Des précautions sont nécessaires en cas de maladie cardiovasculaire grave, d'antécédent d'ulcère de l'estomac ou du duodénum et chez la personne de plus de 65 ans.

Signalez à votre médecin toute somnolence marquée survenant au cours de la journée : une adaptation des doses ou un arrêt du traitement peuvent être nécessaires.

Comme tout médicament dopaminergique, la bromocriptine expose à un risque de troubles compulsifs du comportement : jeu pathologique, dépenses inappropriées et répétées, boulimie, augmentation importante de la libido. En cas de survenue de tels troubles, n'hésitez pas à en parler rapidement à votre médecin, sans honte ou culpabilité. Une modification du traitement pourra être envisagée.

Si une gêne respiratoire inexpliquée, une douleur lombaire ou un œdème des jambes apparaissent au cours du traitement, prévenez rapidement votre médecin.

Ce médicament peut restaurer la fécondité chez les femmes stériles par excès de prolactine. Si une grossesse n'est pas souhaitée, une contraception est nécessaire. La pilule ne peut être employée car elle est contre-indiquée en cas d'excès de prolactine.

Évitez les boissons alcoolisées pour une meilleure tolérance du traitement.

Conducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges ou d'une baisse de la vigilance.

De plus, les médicaments dopaminergiques peuvent, dans de rares cas, provoquer un endormissement soudain au cours de la journée sans signe annonciateur. La conduite automobile et l'utilisation de machines dangereuses sont déconseillées pendant le traitement. Elles sont contre-indiquées chez les personnes ayant eu une envie impérieuse de dormir sous traitement.

Interactions du médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec :
  • les antiémétiques de la famille des neuroleptiques : risque d'annulation de leurs effets ;

  • les médicaments contenant de la phénylpropanolamine : risque de crise hypertensive.

La prise conjointe de médicaments dopaminergiques et de neuroleptiques utilisés dans les troubles psychiques est généralement contre-indiquée, sauf dans le cas de la maladie de Parkinson. Le médecin en tient compte alors dans la posologie.

La bromocriptine peut interagir avec les vasoconstricteurs, notamment ceux dérivés de l'ergot de seigle, et avec les antibiotiques de la famille des macrolides.

En cas d'association à un antiparkinsonien de la famille des anticholinergiques, une surveillance plus régulière est parfois nécessaire.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne semble pas avoir d'effets nocifs pendant la grossesse. Cependant, si vous êtes enceinte, votre médecin appréciera l'opportunité de poursuivre le traitement.

Allaitement :

Ce médicament inhibe la lactation.

Mode d'emploi et posologie du médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA

Ce médicament doit être pris au milieu des repas.

Posologie usuelle :

L'augmentation de la posologie est progressive pour limiter l'apparition des effets indésirables. Le médecin recherche la posologie efficace la plus faible possible qui est strictement individuelle.

Conseils

Dans le traitement de la maladie de Parkinson, il est important de respecter la posologie préconisée par le médecin, notamment les horaires de prises : un pilulier peut être utile. Le maintien d'une activité physique régulière est recommandée.

Prenez contact avec une des associations destinées aux personnes atteintes de la maladie de Parkinson : elles diffusent une information utile sur l'évolution de la maladie et sur ses traitements.

L'excès de prolactine dans le sang se traduit par des symptômes variables : absence de règles, troubles du cycle, infertilité chez la femme ; baisse de la libido, impuissance et, plus rarement, augmentation du volume des seins chez l'homme. Le médecin en recherche la cause avant de commencer le traitement.

Ce médicament doit être conservé à l'abri de la lumière.

Effets indésirables possibles du médicament BROMOCRIPTINE ZENTIVA

Nausées, vomissements ; n'hésitez pas à en parler avec votre médecin qui vous prescrira éventuellement un médicament antiémétique adapté en prévention.

Hypotension orthostatique, surtout en début de traitement.

Confusion, hallucinations, agitation, troubles psychiques, surtout chez les personnes prédisposées. Ces troubles nécessitent la réduction de la posologie, voire l'arrêt du traitement.

Somnolence excessive au cours de la journée, et plus rarement, envie impérieuse de dormir.

Des troubles compulsifs du comportement ont été rapportés sous traitement dopaminergique : addiction aux jeux d'argent, consommation excessive de nourriture, achats compulsifs, hypersexualité (voir Attention).

Rarement, altération pulmonaire, lors de traitements prolongés à fortes doses.

Ont également été observés : maux de tête, vertiges, mouvements anormaux, sécheresse de la bouche, constipation, crampes, œdèmes des jambes, perte de cheveux, urticaire, éruption cutanée, rhume. Très rarement : maladie des valves cardiaques, pâleur des extrémités déclenchée par le froid chez les personnes prédisposées (maladie de Raynaud, artérite...).

Laboratoire Sanofi-Aventis France

Actualités

L'ancienne formule du LEVOTHYROX (EUTHYROX) représente 0,5 % des spécialités délivrées dans les pharmacies en France (source : ANSM - CNOP).

EUTHYROX : le Conseil d'Etat rejette une plainte, Merck annonce la fin prochaine de son importation

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez tous les nourrissons, ainsi qu'un rattrapage vaccinal chez les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus (illustration).

Vaccins contre l'hépatite B : distribution normale dans les collectivités, rupture de stock persistante en ville

L'halopéridol est un médicament antipsychotique typique de la classe des neuroleptiques (illustration).

HALDOL et HALDOL DECANOAS : harmonisation européenne des indications, posologies, contre-indications, etc.