DIOVENOR

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Vasculoprotecteur et veinotonique

Dans quel cas le médicament DIOVENOR est-il prescrit ?

Ce médicament est un veinotonique et un protecteur vasculaire. Il stimule la circulation du sang dans les veines et lutte contre l'altération des vaisseaux capillaires.

Il est utilisé dans le traitement symptomatique :
  • des troubles en rapport avec une mauvaise circulation veineuse ou lymphatique : jambes lourdes, impatiences ;

  • de la fragilité des petits vaisseaux sous-cutanés se traduisant par des taches rouges ou violacées ;

  • des crises d'hémorroïdes.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament DIOVENOR

DIOVENOR 600 mg : comprimé (rose) ; boîte de 30
- Non remboursé - Prix libre 
DIOVENOR 600 mg : poudre pour suspension buvable (arôme citron) ; boîte de 30 sachets-dose
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament DIOVENOR

p cpp sachet
Diosmine600 mg600 mg
Rouge cochenille A+
Excipients communs : Acide stéarique micronisé, Cellulose microcristalline, Talc
Autres excipients (spécifiques à certaines formes) : Acide citrique, Acide citrique anhydre, Arôme artificiel, Arôme naturel, Butylhydroxyanisole, Cire d'abeille, Cire de carnauba, Citron arôme, Éthanol à 95 %, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Fructose, Glucose, Gomme arabique, Gomme laque, Hypromellose, Macrogol 400 stéarate, Maltodextrine, Opaglos 6000, Propylèneglycol, Rouge cochenille A laque aluminique, Sepifilm 002, Sepisperse, Silice colloïdale anhydre, Silice colloïdale anhydre hydrophobe, Silice colloïdale hydrophobe, Sodium citrate, Titane dioxyde

Attention

Ce médicament est insuffisant pour prévenir le risque de phlébite chez les malades alités ou plâtrés.

Le traitement de l'insuffisance veineuse repose sur des mesures spécifiques telles que le port de bas de contention.

Des douleurs, un saignement anal qui persistent malgré le traitement peuvent être dus à une maladie autre que des hémorroïdes et nécessitent un avis médical. De même, tout saignement anal survenant chez une personne de plus de 50 ans doit faire l'objet d'une consultation médicale.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

L'effet de ce médicament pendant la grossesse est mal connu. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Allaitement :

Ce médicament est déconseillé pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament DIOVENOR

Le contenu des sachets doit être dissous dans un verre d'eau.

Posologie usuelle :

Insuffisance veineuse : 1 comprimé ou 1 sachet, le matin au petit déjeuner.

Crises d'hémorroïdes : 2 ou 3 comprimés ou sachets par jour, au moment des repas.

Conseils

Une activité physique régulière et la surélévation du pied du lit permettent de faciliter la circulation veineuse et lymphatique.

La constipation chronique et les efforts excessifs de poussée sont les principaux facteurs déclenchant des crises d'hémorroïdes. Un régime riche en fibres alimentaires, des boissons abondantes et un exercice physique régulier en limitent le risque.

Effets indésirables possibles du médicament DIOVENOR

Rarement : troubles digestifs.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Les ruptures de stock déclarées à l’ANSM par les laboratoires pharmaceutiques ont pour origine des difficultés liées à la production de ces médicaments (illustration).

Disponibilité des médicaments distribués en ville et à l'hôpital : 2 ruptures de stock et 1 remise à disposition

Représentation anatomique de la prostate (illustration).

XTANDI : extension du remboursement dans le cancer de la prostate résistant à la castration non métastatique

Les produits de contraste utilisés pour la réalisation de certains examens d'imagerie peuvent déclencher des réactions d'hypersensibilité immédiate, de sévérité variable (illustration).

Produits de contraste : des précautions à respecter pour encadrer le risque d'hypersensibilité immédiate