En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

EXACOR

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017

Antiarythmique

Dans quel cas le médicament EXACOR est-il prescrit ?

Ce médicament appartient à la classe I de la famille des antiarythmiques. Il modifie la vitesse de transmission de l'influx nerveux au sein du muscle cardiaque et lutte contre ses contractions anarchiques.

Il est utilisé dans le traitement préventif des récidives de certains troubles du rythme cardiaque.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament EXACOR

EXACOR 130 mg : comprimé sécable (jaune) ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 13,27 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament EXACOR

p cp
Cibenzoline130 mg
Excipients : Acide stéarique, Amidon de maïs modifié, Cellulose microcristalline, Cire de carnauba, Croscarmellose sel de Na, Fer jaune oxyde, Fer noir oxyde, Fer rouge oxyde, Hypromellose, Lactose anhydre, Macrogol 8000, Magnésium stéarate, Silice gel, Titane dioxyde

Contre-indications du médicament EXACOR

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Le traitement impose une surveillance médicale régulière, en particulier en cas d'insuffisance hépatique ou d'antécédent d'insuffisance cardiaque.

Un adaptation de la posologie peut être nécessaire en cas d'insuffisance rénale et chez la personne âgée.

Ce médicament peut rendre faussement positive la recherche de protéines dans les urines.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament EXACOR avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les bêtabloquants utilisés dans les troubles du rythme cardiaque (carvédilol, bisoprolol, métoprolol) : risque d'augmentation des effets indésirables cardiaques.

Il peut interagir avec les autres antiarythmiques de classe I et les médicaments susceptibles de donner des torsades de pointes.

Informez par ailleurs votre médecin si vous prenez un bêtabloquant ou un médicament ralentissant le rythme cardiaque.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament EXACOR

Les comprimés doivent être avalés avec un peu d'eau.

Posologie usuelle :

1 comprimé, 2 ou 3 fois par jour.

Effets indésirables possibles du médicament EXACOR

Aggravation d'une insuffisance cardiaque préexistante, aggravation paradoxale de l'arythmie, apparition de nouveaux troubles du rythme cardiaque.

Vertiges, tremblements, fatigue, troubles visuels.

Hypoglycémie.

Nausées, diarrhée, vomissement, douleur d'estomac.

Augmentation des transaminases, hépatite.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

La trimébutine est désormais contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans (illustration).

DEBRICALM, DEBRIDAT et génériques (trimébutine) : contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans

Les doses restantes de VACCIN TETANIQUE PASTEUR sont rendues disponibles uniquement à l'hôpital et dans les centres de vaccination publics (illustration).

VACCIN TETANIQUE PASTEUR : uniquement disponible à l'hôpital

Cette baisse de la posologie maximale quotidienne de baclofène à 80 mg/jour nécessite que les patients sous posologies supérieures consultent leur médecin pour adaptation (illustration).

RTU baclofène : l'ANSM abaisse la posologie maximale, des spécialistes s'inquiètent pour les patients