ABBÉ CHAUPITRE No 6

Mis à jour : Jeudi 16 Avril 2015
Famille du médicament :

Homéopathie

16/04/2015 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament ABBÉ CHAUPITRE No 6 est-il prescrit ?

Ce médicament est un complexe (association) de composants homéopathiques.

Il est utilisé dans le traitement homéopathique des troubles circulatoires de la cinquantaine, des bouffées de chaleur, des vertiges et de la migraine.

Présentations du médicament ABBÉ CHAUPITRE No 6

ABBÉ CHAUPITRE No 6 : solution buvable ; flacon de 20 ml (gouttes)

Composition du médicament ABBÉ CHAUPITRE No 6

Aconitum 3 CH, Anacardium 3 CH, Belladonna 3 CH, Berberis 3 CH, Bryonia 3 CH, Cicuta virosa 3 CH, Crocus 3 CH, Rhus toxicodendron 3 CH, Stramonium 3 CH, Calcarea phosphorica 6 CH, aa ; alcool.

Mode d'emploi et posologie du médicament ABBÉ CHAUPITRE No 6

Ce médicament doit être pris de préférence à distance des repas.

Les gouttes peuvent être diluées dans un peu d'eau ou mises directement sous la langue.

Posologie usuelle :

5 ou 6 gouttes, 3 fois par jour.

Laboratoire Arkopharma

LEXIQUE

complexe

Nom donné à une association de plusieurs remèdes homéopathiques. En général, les dilutions employées sont basses : de 3 DH (décimale hahnemannienne) à 6 CH (centésimale hahnemannienne).

migraine

Mal de tête particulier touchant généralement la moitié droite ou gauche de la tête, souvent associé à une crainte de la lumière et du bruit.

traitement homéopathique

Traitement basé sur l'administration de substances fortement diluées d'origine végétale, animale ou minérale. Les grands principes de l'homéopathie sont la similitude (utilisation de substances produisant des effets semblables aux symptôme de la maladie), la dilution infinitésimale (les substances utilisées font l'objet de multiples dilutions) et la globalité (la cible du traitement n'est pas un organe en particulier, mais l'individu dans son ensemble).

vertige

Symptôme qui peut désigner une impression de perte d'équilibre (sens commun) ou, plus strictement, une sensation de rotation sur soi-même ou de l'environnement (sens médical).