En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

ISOCARD

Mis à jour : Jeudi 22 Août 2019
Famille du médicament :

Dérivé nitré

Dans quel cas le médicament ISOCARD est-il prescrit ?

Ce médicament vasodilatateur appartient à la famille des dérivés nitrés. Il possède de nombreuses propriétés qui facilitent le travail du cœur : dilatation des veines, dilatation des artères à forte dose, prévention des spasmes des artères coronaires.

Il est utilisé dans le traitement préventif et le traitement curatif des crises d'angine de poitrine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ISOCARD

ISOCARD : solution sublinguale ; flacon pressurisé de 20 ml (150 pulvérisations)
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,42 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ISOCARD

p pulv
Isosorbide dinitrate1,25 mg
Alcool+
Excipients : Éthanol, Glycérol

Contre-indications du médicament ISOCARD

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • hypotension grave,

  • en association avec les vasodilatateurs utilisés dans le traitement des troubles de l'érection (CIALIS, LEVITRA, VIAGRA).

Attention

Des précautions particulières s'imposent en cas de cardiomyopathie obstructive ou d'hypertension intracrânienne.

Une crise d'angine de poitrine qui dure plus d'un quart d'heure malgré la prise de trinitrine peut être un infarctus du myocarde débutant qui requiert un traitement urgent. Consultez un service médical d'urgence ou appelez le 15.

L'usage du CIALIS, du LEVITRA et du VIAGRA est contre-indiqué chez les personnes qui prennent ce médicament. Si une crise d'angine de poitrine survient pendant un acte sexuel suivant à la prise de ces médicaments, les dérivés nitrés ne doivent en aucun cas être utilisé ; si la crise persiste après quelques minutes de repos, il convient d'appeler le 15 pour prendre un avis médical.

Les boissons alcoolisées peuvent augmenter les effets hypotenseurs de ce médicament ; les excès sont déconseillés.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament ISOCARD avec d'autres substances

Les vasodilatateurs de la famille des dérivés de la trinitrine ne doivent pas être associés à ceux utilisés dans les troubles de l'érection (CIALIS, LEVITRA, VIAGRA et ses génériques) : risque de baisse de tension grave.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres médicaments susceptibles d'abaisser la tension artérielle.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament ISOCARD

Avant la 1re utilisation, actionner plusieurs fois le spray jusqu'à obtention d'un jet régulier. Ouvrir la bouche et pulvériser une bouffée, de préférence sous la langue. Il est conseillé de ne pas respirer pendant la pulvérisation et de fermer la bouche immédiatement après. Le flacon doit être tenu verticalement, le plus près possible de la bouche.

Posologie usuelle :

  • Traitemant curatif : 1 pulvérisation, à renouveler 1 ou 2 fois si nécessaire, avec un intervalle de 2 à 3 minutes. Compte tenu du risque d'hypotension orthostatique lors du renouvellement de la prise, il est conseillé de faire la pulvérisation en position assise pour éviter tout risque de chute.

  • Traitement préventif : 1 pulvérisation 2 ou 3 minutes avant une circonstance susceptible de déclencher une crise.

Conseils

N'abusez pas de ce médicament ; il peut provoquer des maux de tête importants.

Effets indésirables possibles du médicament ISOCARD

Maux de tête, parfois violents, surtout en début de traitement.

Baisse de la tension artérielle ou hypotension orthostatique, plus fréquente chez la personne âgée et pouvant se traduire par des malaises ou des vertiges.

Bouffées de chaleur, rougeur cutanée.

Nausées, vomissements.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Le laboratoire responsable de la commercialisation d'un médicament en France est l’interlocuteur privilégié des personnes souhaitant des informations complémentaires (illustration).

Nouvelles ruptures et tensions d'approvisionnement en ville

La pipotiazine est utilisée dans la prise en charge d’états psychotiques (illustration).

PIPORTIL : arrêt de commercialisation de la forme buvable au 1er décembre 2019

Représentation en 3D de la formation d'un caillot sanguin dans un vaisseau (illustration).

MINI-SINTROM : rappel d'un lot suite à un défaut de conditionnement