En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MIACALCIC

Mis à jour : Jeudi 19 Avril 2018
Famille du médicament :

Régulateur du calcium

Dans quel cas le médicament MIACALCIC est-il prescrit ?

Ce médicament contient une calcitonine de synthèse. Normalement sécrétée par la glande thyroïde, cette hormone freine l'activité des cellules qui détruisent l'os (ostéoclastes). Elle a aussi une action antalgique.

Il est utilisé dans :
  • la prévention de la décalcification osseuse lors d'une immobilisation prolongée (notamment en cas de fracture récente due à ostéoporose) ;

  • le traitement de la maladie de Paget, lorsque les autres traitements habituels ne conviennent pas ;

  • le traitement de certaines maladies qui provoquent une hypercalcémie.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MIACALCIC

MIACALCIC 50 UI/1 ml : solution injectable ; boîte de 5 ampoules de 1 ml
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 15 % - Prix : 9,74 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MIACALCIC

p amp inj
Calcitonine de synthèse50 UI
Excipients : Acide acétique, Eau ppi, Sodium acétate, Sodium chlorure

Contre-indications du médicament MIACALCIC

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie à la calcitonine de saumon, celle-ci ayant servi de modèle à cette calcitonine de synthèse ;

  • hypocalcémie.

Attention

Des études ont montré un risque accru de cancer chez les patients recevant un traitement au long cours à base de calcitonine par voie orale ou nasale (formes non commercialisées en France). Cependant, il est probable que l'augmentation du risque de cancer existe aussi quand la calcitonine est administrée par voie injectable (sous-cutanée, intramusculaire ou intraveineuse). En conséquence, le traitement par ce médicament doit être la plus court possible.

La calcitonine peut provoquer des réactions allergiques, parfois graves (choc anaphylactique). Ces réactions ne doivent pas être confondues avec les bouffées de chaleur ou les rougeurs du visage, fréquentes après l'injection. Des tests cutanés d'allergie sont parfois prescrits avant de débuter le traitement.

Attention : conducteurConducteur : ce médicament peut être responsable de vertiges.

Interactions du médicament MIACALCIC avec d'autres substances

Informez votre médecin si vous prenez un digitalique, un inhibiteur calcique ou un médicament contenant du lithium.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament MIACALCIC

Ce médicament est injecté par voie intramusculaire, sous-cutanée ou intraveineuse

Posologie usuelle :

  • Adulte de plus de 18 ans : la posologie est strictement individuelle. Le médecin recherche dans tous les cas la dose minimale efficace.

    La durée du traitement doit être la plus courte possible et ne doit pas dépasser 6 mois.

    Dans le cas de la maladie de Paget, des renouvellements du traitement peuvent être envisagés chez certains patients.

Conseils

Compte tenu des effets indésirables digestifs possibles après l'administration de la solution, il est préférable de prévoir l'injection au coucher ou après un repas.

Effets indésirables possibles du médicament MIACALCIC

Très fréquents (plus de 10 % des patients) : nausées avec ou sans vomissements, surtout lors des premières injections, rougeur du visage ou du haut du corps 10 à 20 minutes après l'injection.

Fréquents : cancer.

Peu fréquents : diarrhée, inflammation au point d'injection, éruption cutanée, goût métallique dans la bouche, sensation de vertiges, envie fréquente d'uriner.

Exceptionnellement : réaction allergique grave (choc anaphylactique).

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Création de groupes génériques pour vardénafil comprimé orodispersible et sunitinib gélule

Le germe le plus souvent responsable de typhoïde est Salmonella typhi (illustration @Wikimedia).

Typhoïde : le vaccin TYPHERIX n’est plus commercialisé en France

Représentation en 3D de virus immunodéficience humaine (illustration).

Infection par le VIH : arrêt de commercialisation de CRIXIVAN (indinavir) en juin 2018