En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MICROVAL

Mis à jour : Mardi 22 Mai 2018
Famille du médicament :

Contraceptif oral

Dans quel cas le médicament MICROVAL est-il prescrit ?

C'est un contraceptif oral. Il contient un progestatif seul. Tous les comprimés ont une composition identique. Ce contraceptif est dit microdosé car il contient une très faible dose d'hormone.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MICROVAL

MICROVAL : comprimé (blanc) ; boîte de 1 plaquette de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,23 €.
MICROVAL : comprimé (blanc) ; boîte de 3 plaquettes de 28
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 3,01 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MICROVAL

p cp
Lévonorgestrel0,03 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs, Calcium carbonate, Cire blanche, Cire de carnauba, Lactose, Macrogol 6000, Magnésium stéarate, Povidone K 25, Povidone K 90, Saccharose, Talc

Contre-indications du médicament MICROVAL

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Ce mode de contraception n'est pas adapté aux femmes qui souffrent de kystes des ovaires ou de mastopathies.

Une surveillance médicale et des analyses sont nécessaires avant et pendant la contraception orale. Cette surveillance sera renforcée en cas d'antécédent d'infection des trompes ou de grossesse extra-utérine.

Les progestatifs microdosés agissent principalement en provoquant un épaississement des sécrétions du col de l'utérus qui deviennent impropres au passage des spermatozoïdes. Leur efficacité contraceptive n'est pas absolue. Il est d'autant plus important de veiller à la régularité de la prise.

En cas d'arrêt des règles pendant plus de deux cycles consécutifs, l'absence de grossesse doit être vérifiée avant de poursuivre la contraception. De même, un test de grossesse est recommandé en cas d'oubli d'un comprimé suivi d'une absence de règles.

Interactions du médicament MICROVAL avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé avec les produits de phytothérapie contenant du millepertuis : diminution de l'effet contraceptif et risque de grossesse.

L'efficacité contraceptive de ce médicament peut également être diminée par la prise d'un médicament inducteur enzymatique : certains antiépileptiques (phénobarbital, phénytoïne, primidone, carbamazépine), la rifabutine, la rifampicine, la griséofulvine, certains antirétroviraux (éfavirenz, névirapine, nelfinavir, ritonavir, lopinavir).

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament n'a pas de raison d'être utilisé pendant la grossesse. Si une grossesse survient malgré la contraception, du fait d'un oubli ou d'un retard de pilule, interrompez immédiatement la prise des comprimés. La grossesse pourra être poursuivie normalement si vous le désirez.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel mais son usage est possible pendant l'allaitement après avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament MICROVAL

Prendre régulièrement, et sans oubli, 1 comprimé par jour à la même heure, sans interruption entre 2 plaquettes. Cette pilule doit être prise impérativement chaque jour à la même heure.

En cas de changement de contraceptif, prendre le premier comprimé de la plaquette :
  • le jour suivant la prise du dernier comprimé actif, si le précédent contraceptif était une pilule estroprogestative ;

  • sans interruption et à n'importe quel moment du cycle, si le précédent contraceptif était un autre contraceptif progestatif microdosé ;

  • le jour du retrait, si le précédent mode de contraception était un implant contraceptif ou le jour prévu pour l'injection, dans le cas du relais d'une contraception par progestatif injectable ; dans ces cas, il faut associer une méthode contraceptive locale (préservatif) au début pendant 2 jours.

Après un accouchement ou une interruption de grossesse : suivre les indications du médecin.

Conseils

En cas d'oubli d'un comprimé, prendre immédiatement le comprimé oublié et continuer à l'heure habituelle pour les comprimés suivants. Si le retard est supérieur à 3 heures, l'efficacité contraceptive n'est plus assurée et une autre méthode complémentaire (préservatif par exemple) doit être employée pendant les 7 jours suivants l'oubli.

En cas de vomissements ou de diarrhée survenant juste après la prise du comprimé (sans rapport avec la prise du contraceptif), prendre un autre comprimé. Si ces troubles durent plus de 3 heures, l'efficacité contraceptive employée peut être diminuée et une méthode complémentaire doit être utilisée pendant 7 jours.

Effets indésirables possibles du médicament MICROVAL

Irrégularité des cycles, arrêt des règles, saignements entre les règles, œdèmes périodiques, douleur ou tension des seins.

Modification de l'appétit, modification de l'humeur, dépression, baisse de la libido, maux de tête, vertiges, nervosité, douleurs abdominales, nausées, vomissements, diarrhées, acné, chute de cheveux, pousse anormale des poils, urticaire

Des cas isolés d'accidents thromboemboliques (formation d'un caillot dans un vaisseau sanguin) ont été observés au cours de l'utilisation d'un contraceptif progestatif microdosé.

En cas d'antécédent de jaunisse ou de démangeaisons au cours d'une grossesse : risque de récidive lors de la prise de ce contraceptif.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (97)

Le 11/05/2018 à 02:52
avatar val2
val2 Profession non médicale / Autre
Bonjour, je prend Microval de manière régulière mais j'ai eu deux oublis d'environ douze heures la semaine dernière (mercredi 2, vendredi 4). J'ai lu qu'il fallait se protéger durant 7 jours suite à l'oubli, mais qu'en est-il pour deux oublis successifs et rapprochés ?
Je vous remercie d'avance pour votre réponse.

0 0
Le 14/05/2018 à 06:32
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Nous n'avons pas de statistiques sur ce type d'oubli. Néanmoins, cela ne peut être pire que lorsque vous avez débuté, donc une protection de 7 jours à partir du 5 doit être suffisant.

0 0
Le 29/04/2018 à 09:37
avatar Frifri34
Frifri34 Infirmier/Infirmière
J'ai pris la pilule du mardi au de celle de samedi sur une boîte de 28 jours. Et j'ai eu des rapports suis-protégée?

1 0
Le 03/05/2018 à 10:39
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Les comprimés de MICROVAL ayant tous la même composition, intervertir deux comprimés n'a aucune importance.

1 0
Le 23/01/2018 à 12:16
avatar Ginie55
Ginie55 Profession non médicale / Autre
Bonjour! Je prends microval depuis presque 2ans. Je n'ai plus les règles depuis que je prends cette pilule mais ce mois ci, j'aieu des douleurs au ventre et quelque jours plus tard, des saignements. Dois-je m'inquiéter et aller consulter ou c'est normal?
Bonne journée!

2 1
Le 23/01/2018 à 12:57
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Il est malheureusement impossible de vous répondre sur un forum. Un avis médical pertinent ne peut vous être donné que par un médecin qui a la possibilité de vous interroger et de vous examiner.

0 0
Le 11/01/2018 à 16:11
avatar Celdego
Celdego Infirmier/Infirmière
Bonjour
J’ai arrete ma plaquette dimanche c’était ma dernière pilule. Ne voulant pas m’en reprendre, je souhaiterai savoir pendant combien de temps je suis couverte après cet arrêt?
Merci bien

2 0
Le 16/01/2018 à 10:07
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Le risque est infime pendant vos règles, mais il n'est pas absolument nul, tout simplement parce qu'aucune étude ne s'est intéressée à cette question ! Je devrais même répondre dans l'absolu "On n'en sait rien".

0 0
Le 14/11/2017 à 21:09
avatar Prisca44
Prisca44 Profession non médicale / Autre
Je pensais que la pilule progestative Microval etait efficace au bout de 48 h .De plus j'avais utilisé des préservatifs ,en revanche un avait glissé .

0 2
Le 16/11/2017 à 11:01
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
En cas de prise au premier jour des règles (absence de contraception antérieure), 48 heures suffisent.

En la prenant au 5e jour du cycle, vous n'êtes pas dans le protocole recommandé pour démarrer cette contraception, c'est pourquoi il aurait fallu une semaine de protection, comme dans le cas d'une contraception chez la femme qui a accouché et qui n'a pas encore eu ses règles.

1 1
Le 14/11/2017 à 08:57
avatar Prisca44
Prisca44 Profession non médicale / Autre
J'ai repris Microval au 5 eme jour de mon cycle et j'ai eu des rapports 4 jours apres .
Je Precise que j'ai 44 ans .
Suis je protegee ou dois- je prendre une contraception d'urgence?

1 1
Le 14/11/2017 à 10:48
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Vous auriez dû utiliser une contraception complémentaire la première semaine. Donc une contraception d'urgence est nécessaire pour une bonne sécurité.

1 0
Le 28/10/2017 à 00:54
avatar Alexandra18
Alexandra18 Profession non médicale / Autre
Bonjours,
Cela fait 1mois et demie que je prend microval (avant je prenez leeloo ge) et j'ai eu dès perte marron et du sang pendant 10jours je ne sais pas si c'était de la mettroragie ou mes règle, suite à ça je n'ai rien eu et depuis hier les perle marron sont réapparue, est ce normal ?

1 1
Le 31/10/2017 à 10:29
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,
Ce type de saignement appelé "spotting" sous pilule microprogestative est malheureusement banal. Seule une douleur associée nécessite une consultation pour ne pas passer à côté d'une grossesse extra-utérine.

0 0
Le 19/10/2017 à 07:42
avatar eve1607
eve1607 Profession non médicale / Autre
Bonjour,
J'ai 55 ans, Je prend la pillule Microval depuis 2 semaines, et depuis que je prend cette pillule, j'ai des grosses bouffées de chaleur, j'ai les bras qui s'engourdissent la nuit, mes bras sont douloureux. Ces symptômes sont ils dus à cette pillule ou j'ai un autre problème de santé ?

1 1
Le 19/10/2017 à 10:31
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Les symptômes que vous décrivez ne sont pas classiques avec cette pilule. Je vous invite à les déclarer s'ils persistent sur le site https://signalement.social-sante.gouv.fr/...

0 1
Le 28/06/2017 à 16:17
avatar nanou27400
nanou27400 Profession non médicale / Autre
bonjour je me permets de poster ce message car je ne me souviens plus du prix d'une boite de trois plaquettes de microval sachant que je paye plein pot (je prends cette pilule depuis 6 ans mais je ne me souviens plus du prix exact d'une boite de trois plaquettes).
merci pour votre reponse

0 0
Le 03/07/2017 à 15:51
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

Le prix de la boîte de 3 plaquettes est indiqué dans la fiche. Il est actuellement de 2,83 €.

1 0
Le 10/05/2017 à 12:43
avatar Audrey90
Audrey90 Infirmier/Infirmière
Bonjour,
Je prend microval depuis 2 ans à 21h. Je prévois de faire un voyage de 3 semaines à l'étranger dans 3 mois. Avec le décalage horaire , cela me ferais prendre microval à 4h du matin là bas. Comment puis-je procéder pour décaler la prise ? Sachant qu'il faudrait que je l'avance de 7 heures et que je ne peux pas excéder 3h de différence ?

1 3
Le 11/05/2017 à 10:23
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour, il suffit d'avancer la prise car les dangers d'inefficacité concernent le retard et non l'avance. Vous aurez deux prises rapprochées ce qui ne pose pas de problème et permettra de vous "caler" sur le nouvel horaire.

2 0
Lire tous les commentaires

Actualités

PNEUMOVAX n'est pas recommandé chez l'enfant de moins de 2 ans car l'innocuité et l'efficacité du vaccin n'ont pas été établies et de plus, parce que la réponse en anticorps peut être faible (illustration).

PNEUMOVAX seringue préremplie : distribution contingentée en ville, normale à l’hôpital

Représentation en 3D de Candida albicans (illustration)

Fluconazole forme buvable (TRIFLUCAN et génériques) : nouvelle dénomination et changement de dispositif d'administration

Les spécialités de valproate indiquées dans l'épilepsie sont désormais contre-indiquées, sauf exception, chez les patientes épileptiques enceintes ou en âge de procréer, en sus de l'interdiction déjà en place pour les patientes atteintes d'une maladie bipolaire (illustration).

Valproate : interdiction chez toutes les patientes enceintes ou en âge de procréer, sauf exception