En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

MINI-SINTROM

Mis à jour : Jeudi 20 Juillet 2017

Anticoagulant oral

Dans quel cas le médicament MINI-SINTROM est-il prescrit ?

Ce médicament est un anticoagulant oral qui appartient à la famille des antivitamines K. Il empêche la formation des caillots en se substituant à la vitamine K. Celle-ci est indispensable à la synthèse par le foie des facteurs de la coagulation. L'effet anticoagulant se manifeste après plusieurs jours de traitement et, de même, persiste plusieurs jours après l'arrêt.

Il est utilisé dans le traitement préventif et curatif des accidents thromboemboliques.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament MINI-SINTROM

MINI-SINTROM : comprimé (blanc) ; boîte de 20
Sur ordonnance (Liste I) - Remboursable à 65 % - Prix : 1,17 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament MINI-SINTROM

p cp
Acénocoumarol1 mg
Lactose+
Excipients : Amidon de maïs, Hypromellose, Lactose, Magnésium stéarate, Silice colloïdale anhydre, Talc

Contre-indications du médicament MINI-SINTROM

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • allergie aux anticoagulants oraux,

  • insuffisance hépatique grave,

  • association aux médicaments contenant de l'aspirine à forte dose, de la phénylbutazone, du miconazole (sauf formes destinées à être appliquées sur la peau) ou du millepertuis.

Attention

Des précautions sont nécessaires chez la personne âgée et en cas d'insuffisance rénale grave, de maladie ou situation exposant à un risque hémorragique.

La posologie de ce médicament est adaptée avec précision par votre médecin en fonction du résultat d'analyses de sang régulières : un INR trop bas traduit une action insuffisante et un risque de caillot sanguin ; un INR trop élevé traduit un surdosage et un risque d'hémorragie. Dans la majorité des cas, l'INR recherché doit être compris entre 2 et 3. Il est préférable (mais non indispensable) de pratiquer ces analyses successives dans le même laboratoire pour pouvoir comparer les résultats.

Tout signe pouvant faire penser à une hémorragie (urines rouges, selles rouges ou noires, taches anormales de la peau ou bleus multiples, saignements du nez ou des gencives...) doit vous conduire à prévenir immédiatement votre médecin ou un service médical d'urgence. Il en est de même si votre INR dépasse 5.

Pendant la durée du traitement, les injections intramusculaires ne peuvent être pratiquées qu'après avis médical, du fait d'un risque de saignement local. Les injections par voie sous-cutanée ou intraveineuse ne posent pas de problème, de même que les prises de sang.

L'automédication est particulièrement dangereuse chez les personnes sous anticoagulants oraux : n'utilisez aucun médicament sans l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien, signalez toujours que vous prenez un anticoagulant oral.

En cas d'intervention chirurgicale ou d'extraction dentaire, signalez à l'anesthésiste ou à votre dentiste la prise de ce médicament : une modification de votre traitement pourra éventuellement être décidée.

Les interactions de ce médicament, susceptibles de modifier son effet, ne concernent pas que les médicaments : l'alcool et certains aliments peuvent faire varier votre INR (voir Interactions).

Interactions du médicament MINI-SINTROM avec d'autres substances

Ce médicament ne doit pas être associé :
  • aux médicaments contenant de l'aspirine à forte dose, de la phénylbutazone ou du miconazole par voie buccale (DAKTARIN gel buccal, LORAMYC) : risque d'hémorragie ;

  • aux produits de phytothérapie contenant du millepertuis : diminution de l'effet anticoagulant (risque de thrombose).

Les anticoagulants oraux peuvent interagir avec de très nombreux autres médicaments qu'il n'est pas possible de citer. Ces interactions sont d'une intensité très variable. En dehors du paracétamol pour traiter ponctuellement la fièvre et la douleur, ne prenez aucun autre médicament sans prendre l'avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Vous pouvez également consulter la fiche du médicament que vous souhaitez prendre pour vérifier qu'il n'interagit pas avec les anticoagulants.

Par ailleurs, il existe aussi des interactions alimentaires : évitez des apports importants d'aliments réputés riches en vitamine K comme les abats, brocolis, carotte, choucroute, choux, choux-fleurs, choux de Bruxelles, épinards, fenouil, foie, laitue... ou au contraire un jeûne prolongé qui diminuerait vos apports. Une prise excessive de boissons alcoolisées peut modifier l'effet du traitement, mais une consommation raisonnable est possible.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Ce médicament ne doit pas être utilisé pendant la grossesse, sauf sur prescription médicale. Une contraception efficace est recommandée pendant le traitement. Le port d'un stérilet expose à des saignements et doit être évité.

Allaitement :

Ce médicament passe dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé.

Mode d'emploi et posologie du médicament MINI-SINTROM

Les comprimés sont avalés avec un verre d'eau, en 1 ou 2 prises par jour. Pour un effet constant de ce médicament, la prise doit être régulière, toujours à la même heure, le soir de préférence en cas de prise unique.

Posologie usuelle :

Elle est adaptée par le médecin en fonction des résultats des analyses de sang (INR). Néanmoins, compte tenu de l'action retardée du produit, les variations de l'INR n'apparaissent que plusieurs jours après les modifications de traitement.

Lorsque ce médicament remplace un anticoagulant injectable, ce dernier est poursuivi jusqu'à ce que l'INR soit situé dans la fourchette souhaitée.

En cas d'oubli d'une prise, le médicament peut être pris si le retard ne dépasse pas 8 heures. Au delà de ce délai, ne pas prendre la dose oubliée et prendre le lendemain la dose habituelle et non une double dose.

Conseils

Veillez à ne pas manquer de ce médicament ; lors de vos déplacements, munissez-vous d'une réserve ou de votre ordonnance en cours de validité. Pensez également à porter sur vous une carte indiquant que vous suivez un traitement anticoagulant.

Certaines activités ou sports violents pouvant entraîner des blessures ou des coupures (risque d'hémorragie), leur pratique est déconseillée pendant la durée du traitement.

En cas de saignement bénin, il est nécessaire de comprimer la plaie pendant plusieurs minutes.

Pour faciliter le suivi du traitement, il est utile de tenir à jour un carnet indiquant les doses prises et le résultat des INR successifs.

Effets indésirables possibles du médicament MINI-SINTROM

Hémorragies de gravité variable.

Plus rarement : diarrhée, douleurs des articulations, chute de cheveux, réaction allergique.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (3)

Le 07/07/2014 à 19:10
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour Mamiedell,

Désolé de cette réponse tardive.. C'est parce qu'il contiennent de la vitamine K, ce qui pourrait influencer, en théorie, l'efficacité du Mini Sintrom. Il n'est pas conseillé de tous les supprimer (ils ne sont pas interdits), plutôt de les répartir dans l’alimentation et de ne pas les consommer en excès : "L'apport en vitamine K du régime alimentaire doit être régulier, afin de ne pas perturber l'équilibre de l'INR. Les aliments les plus riches en vitamine K sont les choux (frisé, choux de bruxelles, chou blanc, brocolis...), les épinards, les asperges"

1 0
Le 16/06/2014 à 07:53
avatar COLBER59
COLBER59
pourquoi tant de produits légumes et de fruits comme tomates ectc interdits que manger pour cet anti coagulant mini sintron?ça bouge trop vite

0 0
Le 11/05/2012 à 14:02
avatar COLBER59
COLBER59
sous heparine injectable depuis 3 ans je me désespère d'un autre traitement... coumadine et autres m'ont provoqué 3 embolies pulmonaires..... un infarctus... je sais qu'il existe des essais pour palliers aux problèmes comme les miens... j'ai du me battre avec mon cardio pour ne pas reprendre previscan... INR très instable... après recherche probleme avec" vitamine S dans le sang", myélome...

1 8

Actualités

GENESERINE est indiqué dans le traitement d'appoint des troubles dyspeptiques (illustration).

Troubles dyspeptiques : arrêt de commercialisation de GENESERINE (salicylate d'éséridine) en octobre 2017

Agnès Buzyn sur France Inter le 15 septembre 2017

Levothyroxine : retour temporaire de l’ancienne formule du LEVOTHYROX, nouvelles spécialités annoncées

BOOSTRIXTETRA et REPEVAX sont indiqués en vaccination de rappel contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite, à partir de 4 ans et de 3 ans respectivement.

Vaccins BOOSTRIXTETRA, REPEVAX (dTcaPolio) : reprise d'une distribution normale en ville