En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

NASALIDE

Mis à jour : Mercredi 14 Novembre 2012

Préparation nasale anti-inflammatoire

14/11/2012 : ce médicament est en arrêt de commercialisation. Il n’est plus disponible en pharmacie ou ne le sera bientôt plus.

Si vous devez prendre ce médicament, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien qui pourront vous conseiller un autre traitement.

Le document ci-dessous représente la dernière fiche publiée par Vidal concernant ce médicament et ne préjuge en rien des évolutions ayant pu survenir postérieurement à cette publication.

Dans quel cas le médicament NASALIDE est-il prescrit ?

Ce médicament d'usage local contient un corticoïde qui possède une activité anti-inflammatoire marquée sur les muqueuses, notamment celles du nez.

Il est utilisé dans le traitement des rhinites d'origine allergique.

Présentations du médicament NASALIDE

NASALIDE : solution nasale ; flacon pulvérisateur de 12 ml (100 doses)
Sur ordonnance (Liste I)

Composition du médicament NASALIDE

p dose
Flunisolide25 μg
Benzalkonium chlorure+

Contre-indications du médicament NASALIDE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • saignement de nez,

  • tuberculose pulmonaire,

  • ulcère de l'estomac et de l'intestin non traité.

Attention

Ce médicament contient un corticoïde qui peut, en cas de traitement prolongé, conduire à une fragilisation de la muqueuse nasale. Il doit donc être employé avec précaution chez les personnes souffrant d'ulcérations nasales ou récemment opérées du nez ou des sinus.

Lors du renouvellement du traitement, le médecin peut vérifier l'état de la muqueuse nasale, notamment en cas d'irritation ou de sentiment de sécheresse anormale. Dans de rares cas, des perforations de la cloison nasale ont été observées sous traitement.

En cas de signes d'infection nasale (fièvre, coloration des sécrétions nasales), consultez votre médecin.

Des précautions sont nécessaires en cas de mycose pulmonaire.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Les études scientifiques actuellement disponibles n'ont pas mis en évidence de risque de malformation lors de l'utilisation de corticoïdes par voie nasale pendant la grossesse. Seul votre médecin peut apprécier la nécessité du traitement dans votre cas.

Allaitement :

Par mesure de prudence, l'usage de ce médicament est déconseillé sans avis médical pendant l'allaitement.

Mode d'emploi et posologie du médicament NASALIDE

Les pulvérisations sont faites après un mouchage soigneux.

Posologie usuelle :

  • Adulte : 2 pulvérisations dans chaque narine, 2 fois par jour.

  • Enfant de 6 à 15 ans : 1 pulvérisation dans chaque narine, 3 fois par jour.

La posologie et la durée du traitement sont adaptées par votre médecin en fonction de l'exposition à l'allergène.

Conseils

Ce médicament d'action lente n'est pas adapté au traitement des rhinites aiguës : un délai de quelques jours est nécessaire pour qu'il soit actif.

Seules les prises régulières et prolongées permettent d'obtenir l'amélioration recherchée.

Effets indésirables possibles du médicament NASALIDE

Irritation locale passagère.

Sécrétions striées de sang en cas d'assèchement rapide du nez, surtout en début de traitement.

Laboratoire Téva Santé

Actualités

L'ancienne formule du LEVOTHYROX (EUTHYROX) représente 0,5 % des spécialités délivrées dans les pharmacies en France (source : ANSM - CNOP).

EUTHYROX : le Conseil d'Etat rejette une plainte, Merck annonce la fin prochaine de son importation

La vaccination contre l’hépatite B est recommandée chez tous les nourrissons, ainsi qu'un rattrapage vaccinal chez les enfants et les adolescents jusqu’à l’âge de 15 ans révolus (illustration).

Vaccins contre l'hépatite B : distribution normale dans les collectivités, rupture de stock persistante en ville

L'halopéridol est un médicament antipsychotique typique de la classe des neuroleptiques (illustration).

HALDOL et HALDOL DECANOAS : harmonisation européenne des indications, posologies, contre-indications, etc.