HEPATOUM

Mis à jour : Mardi 18 Février 2020
Famille du médicament :

Phytothérapie à visée digestive

Dans quel cas le médicament HEPATOUM est-il prescrit ?

Ce médicament est utilisé pour faciliter la sécrétion de bile dans l'intestin.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament HEPATOUM

HEPATOUM : solution buvable ; flacon de 550 ml
- Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament HEPATOUM

p c à s
Anémone et curcuma, macéré hydroalcoolique22, 5 mg
Alvérine citrate2,1 mg
Sodium25 mg
Alcool190 mg
Parahydroxybenzoate+
Excipients : Acétate d'amyle, Eau de Vichy, Eau purifiée, Éthanol, Gesweet, Gluconolactone, Glycérol, Jaune de quinoléine, Menthe poivrée essence, P-hydroxybenzoate de méthyle sodique, Saccharine sodique, Sodium, Sodium benzoate, Sodium cyclamate, Sodium gluconate

Attention

N'utilisez pas ce médicament de façon prolongée sans l'avis de votre médecin : des examens peuvent être nécessaires si les symptômes persistent.

Des précautions sont nécessaires chez les personnes souffrant d'insuffisance hépatique grave ou d'une obstruction des voies biliaires notamment due à la présence de calculs.

Ce médicament contient du sel (sodium) en quantité notable.

Interactions du médicament HEPATOUM avec d'autres substances

Compte tenu de la présence d'alcool, ce médicament peut interagir avec ceux qui ont un effet antabuse (ESPÉRAL...).

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu. L'évaluation du risque éventuel lié à son utilisation est individuelle : demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Mode d'emploi et posologie du médicament HEPATOUM

  • Adulte : 2 à 3 cuillères à soupe, 6 à 8 fois par jour.

  • Enfant de 12 à 15 ans : 1 à 2 cuillères à soupe, 6 à 8 fois par jour.

Conseils

Une alimentation équilibrée, une mastication lente, la suppression des aliments difficiles à digérer et des boissons alcoolisées permettent souvent d'atténuer les troubles de la digestion.

Effets indésirables possibles du médicament HEPATOUM

Rares : urticaire, œdème de Quincke, choc, atteinte hépatique.

Exceptionnellement : somnolence.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

LEXIQUE

alcool

Nom général désignant une famille de substances qui ont la propriété de pouvoir être mélangées à l'eau et aux corps gras. L'alcool le plus courant est l'alcool éthylique (éthanol), mais il existe de nombreux autres alcools : méthanol, butanol, etc. Le degré d'une solution alcoolique correspond au volume d'alcool pur présent dans 100 ml de solution, en sachant que 1 verre ballon de vin ou 1 demi de bière (25 cl) contiennent environ 8 g d'alcool.

Lorsque l'alcool est utilisé comme antiseptique, un dénaturant d'odeur désagréable lui est souvent ajouté pour éviter qu'il soit bu. Contrairement à une croyance répandue, l'alcool à 70o (ou même à 60o) est un meilleur antiseptique que l'alcool à 90o.

effet antabuse

Ensemble de symptômes désagréables provoqués par certains médicaments lorsqu'ils sont associés à la prise de boissons alcoolisées : bouffées de chaleur, rougeur du visage, maux de tête, nausées, vomissements.

insuffisance hépatique

Incapacité du foie à remplir sa fonction, qui est essentiellement l'élimination de certains déchets, mais également la synthèse de nombreuses substances biologiques indispensables à l'organisme : albumine, cholestérol et facteurs de la coagulation (vitamine K, etc.).

Quincke (œdème de)

Réaction allergique touchant généralement le visage. L'œdème de Quincke se traduit par un gonflement parfois spectaculaire. Les paupières sont souvent les premières touchées. Dans les rares cas où l'œdème touche la gorge, des troubles respiratoires peuvent survenir et un traitement urgent est nécessaire.

sodium

Substance minérale qui peut former des sels, notamment avec le chlore (chlorure de sodium, ou sel de table).

symptôme

Trouble ressenti par une personne atteinte d'une maladie. Un même symptôme peut traduire des maladies différentes et une même maladie ne donne pas forcément les mêmes symptômes chez tous les malades.

voies biliaires

Voies excrétrices conduisant la bile du foie au duodénum. Elles comprennent le canal cholédoque et la vésicule biliaire, réservoir qui stocke la bile en excès entre les repas.