En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

TRINIPATCH

Mis à jour : Mardi 20 Juin 2017

Dérivé nitré

Dans quel cas le médicament TRINIPATCH est-il prescrit ?

Ce médicament vasodilatateur appartient à la famille des dérivés nitrés. Il possède de nombreuses propriétés qui facilitent le travail du cœur : dilatation des veines, dilatation des artères à forte dose, prévention des spasmes des artères coronaires. Le dispositif transdermique (timbre) contient la substance active qui traverse la peau, gagne le sang, et peut ainsi agir sur le cœur et les vaisseaux.

Il est utilisé dans le traitement préventif des crises d'angine de poitrine.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament TRINIPATCH

TRINIPATCH 5 mg/24 h : dispositif transdermique de 7 cm2 ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 13,24 €.
TRINIPATCH 10 mg/24 h : dispositif transdermique de 14 cm2 ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 14,46 €.
TRINIPATCH 15 mg/24 h : dispositif transdermique de 21 cm2 ; boîte de 30
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 15,68 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament TRINIPATCH

p dispp dispp disp
Trinitrine22,4 mg44,8 mg67,2 mg
soit Trinitrine libérée/24 h5 mg10 mg15 mg
Excipients : Durotak 87-2196, Feuille de polyester silicone, Polyéthylène, Sorbitan oléate

Contre-indications du médicament TRINIPATCH

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • hypotension grave,

  • en association avec les vasodilatateurs utilisés dans le traitement des troubles de l'érection (CIALIS, LEVITRA, VIAGRA).

Attention

Des précautions particulières s'imposent en cas de cardiomyopathie obstructive ou d'hypertension intracrânienne.

Ce médicament n'est pas adapté au traitement de la crise aiguë d'angine de poitrine : son action est trop lente à apparaître. C'est un traitement préventif qui lutte contre l'apparition des crises et qui ne doit pas être arrêté sans avis médical.

En cas de malaise apparemment sérieux, retirez le timbre.

Ne laissez pas le timbre neuf ou usagé à la portée des enfants.

Les boissons alcoolisées peuvent augmenter des effets hypotenseurs de ce médicament ; les excès sont déconseillés.

Attention : conducteurCompte-tenu de ses effets indésirables potentiels, ce médicament peut, chez certaines personnes, ne pas être compatible avec la conduite automobile ou le maniement de machines dangereuses. Assurez-vous à l'occasion des premières prises que vous supportez bien ce médicament avant de conduire ou d'utiliser une machine.

Interactions du médicament TRINIPATCH avec d'autres substances

Les vasodilatateurs de la famille des dérivés de la trinitrine ne doivent pas être associés à ceux utilisés dans les troubles de l'érection (CIALIS, LEVITRA, VIAGRA et ses génériques) : risque de baisse de tension grave.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez d'autres médicaments susceptibles d'abaisser la tension artérielle.

Fertilité, grossesse et allaitement

L'effet de ce médicament pendant la grossesse ou l'allaitement est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Mode d'emploi et posologie du médicament TRINIPATCH

Il existe 3 dosages correspondant à 3 surfaces différentes : la quantité de trinitrine qui passe dans le sang est proportionnelle à la surface du dispositif transdermique.

Choisir une région sèche, pauvre en poils, et dépourvue de grains de beauté ou autres lésions cutanées. Libérer la surface adhésive et appliquer soigneusement le timbre en effectuant une pression sur toute sa surface. Changer d'emplacement tous les jours.

Posologie usuelle :

Conseils

Le port de ce dispositif ne contre-indique pas le bain, la douche, les activités sportives.

Si le timbre se décolle accidentellement, remplacez-le par un timbre neuf placé à un autre endroit.

Effets indésirables possibles du médicament TRINIPATCH

Réactions locales : rougeur et démangeaisons au point d'application.

Maux de tête, parfois violents, qui disparaissent habituellement après quelques jours de traitement.

Baisse de la tension artérielle ou hypotension orthostatique, plus fréquente chez la personne âgée et pouvant se traduire par des malaises ou des vertiges.

Bouffées de chaleur, rougeur cutanée.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (2)

Le 20/11/2011 à 09:25
avatar Modérateur
Modérateur
@DAN : La substance active de Trinipatch met plusieurs heures à être éliminée. Attention, si votre médecin vous a prescrit Trinipatch, c'est que vous êtes à risque pour l'angine de poitrine. Ne restez pas sans traitement et consultez-le pour un éventuel changement de dose afin d'avoir moins d'effets indésirables. Les maux de tête sont couramment observés au début du traitement. Ils s'estompent et disparaissent après quelques jours de traitement.

3 1
Le 18/11/2011 à 12:10
avatar DAN
DAN
J'ai un traitement Trinipatch 10 mg que j'ai commencé le 17.11.2011 en l'apposant vers 21 heures. Peu après, j'ai ressenti une douleur à la tête comme si elle était prise dans un étau et elle a persisté toute la nuit m'empêchant de dormir. Une raideur du cou s'est également déclarée. N'en pouvant plus, vers 5h j'ai retiré ce patch mais, je ressens toujours les douleurs. Est-ce normal ?

18 3

Actualités

La lithiase cystinique est la seule expression clinique de la cystinurie, anomalie héréditaire du transport transépithélial rénal et intestinal de la cystine et des acides aminés dibasiques (illustration).

Cystinurie : importation de CAPTIMER (tiopronine) pour les patients intolérants à TROLOVOL

SYNAREL est préconisé dans le traitement de l'endométriose et de certaines stérilités (illustration).

Endométriose : rupture de stock de SYNAREL (nafaréline) prévue pour les 20 premiers jours de septembre

La trimébutine est désormais contre-indiqué chez l'enfant de moins de 2 ans (illustration).

DEBRICALM, DEBRIDAT et génériques (trimébutine) : contre-indiqués chez l'enfant de moins de 2 ans