En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

OESTRODOSE

Mis à jour : Mardi 21 Novembre 2017

Estrogène

Dans quel cas le médicament ŒSTRODOSE est-il prescrit ?

Ce gel contient une hormone de la famille des estrogènes, qui traverse la peau et passe progressivement dans le sang.

Il est utilisé pour soulager les symptômes dus au déficit en estrogènes lors de la ménopause (bouffées de chaleur, sécheresse vaginale...).

Il est également utilisé pour prévenir l'ostéoporose chez la femme ménopausée.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament ŒSTRODOSE

ŒSTRODOSE : gel pour application cutanée ; flacon de 80 g avec pompe doseuse (64 pressions)
Sur ordonnance (Liste II) - Remboursable à 65 % - Prix : 4,70 €.

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament ŒSTRODOSE

p pression
Estradiol0,75 mg
Alcool+
Excipients : Carbomère 980 NF, Eau purifiée, Éthanol à 96 %, Trolamine

Contre-indications du médicament ŒSTRODOSE

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
  • accident thromboembolique (phlébite, embolie pulmonaire...) en cours ;

  • cancer hormonodépendant ;

  • saignement génital intermittent (l'origine de ce saignement doit être déterminée par des examens appropriés avant la mise en route du traitement) ;

  • maladie grave du foie.

Votre médecin est seul juge pour prescrire ce médicament cas d'accident thromboembolique récent ou de troubles cardiaques susceptibles de favoriser les embolies.

Attention

Des études ont montré une augmentation du risque de survenue d'un cancer du sein chez les femmes ayant reçu un traitement prolongé des symptômes de la ménopause. Le traitement doit par conséquent être prescrit à la dose minimale efficace et pour une durée la plus courte possible. En l'absence de troubles, sa prescription ne doit pas être systématique.

Un bilan initial suivi d'une surveillance médicale régulière sont nécessaires, surtout dans les cas suivants : anomalie de la circulation sanguine cérébrale et rétinienne, obésité, diabète, hypertension artérielle, affection bénigne du sein et de l'utérus, tumeur de l'hypophyse, lupus érythémateux disséminé, certaines maladies rares (porphyrie, otospongiose), ictère (jaunisse) chronique ou survenu lors d'une grossesse, insuffisance rénale, épilepsie, asthme, antécédents familiaux de cancer du sein.

Si vous devez subir une intervention chirurgicale ou rester alitée, prévenez votre médecin ; il peut être nécessaire d'arrêter temporairement le traitement.

Interactions du médicament ŒSTRODOSE avec d'autres substances

L'efficacité du traitement peut être diminuée par la prise conjointe d'un médicament inducteur enzymatique.

Fertilité, grossesse et allaitement

Ce médicament n'a pas d'indication chez la femme enceinte. Si une grossesse survient sous traitement, éventualité rare mais possible en début de pré-ménopause, consultez votre médecin et arrêtez le traitement. Aucune malformation imputable à ce médicament n'a été observée à ce jour.

Lorsque la ménopause est confirmée, une grossesse est impossible, y compris en cas de réapparition des règles.

Mode d'emploi et posologie du médicament ŒSTRODOSE

Étaler le gel, de préférence après la toilette, sur une grande surface de peau, sauf sur les seins. Il n'est pas nécessaire de masser ou de frotter. Laisser sécher 1 ou 2 minutes avant de remettre un vêtement. Ce gel ne tache pas.

Ce gel ne doit pas être appliqué sur les muqueuses en raison de la présence d'alcool.

Posologie usuelle :

Elle est strictement individuelle ; votre médecin l'adapte en fonction des signes de sous ou de surdosage :
  • sous-dosage : persistance des bouffées de chaleur, de la sécheresse vaginale... ;

  • surdosage : tension douloureuse des seins, sensation de gonflement, irritabilité...

Conseils

Un progestatif est généralement associé aux estrogènes au moins 12 jours par mois pour éviter une stimulation excessive de l'utérus. N'arrêtez pas la prise du progestatif sans l'avis de votre médecin.

La réapparition de règles est fréquente (mais pas obligatoire) après chaque interruption de cycle ou à l'arrêt du progestatif. En revanche, tout saignement en cours de traitement doit être signalé à votre médecin.

Effets indésirables possibles du médicament ŒSTRODOSE

Nausées, tension des seins, irritabilité, jambes lourdes (qui traduisent généralement un surdosage).

Saignement génital intermittent (à signaler à votre médecin).

Ce médicament contient un estrogène naturel, identique à celui secrété par les ovaires. Il ne semble pas exposer aux effets indésirables qui peuvent être (rarement) rencontrés avec les estrogènes de synthèse contenus dans les pilules contraceptives ; il serait néanmoins souhaitable d'interrompre le traitement en cas :
  • d'accident thromboembolique en évolution ou autre accident cardiovasculaire ;

  • de jaunisse ;

  • de tumeur bénigne ou maligne du foie, du sein ou de l'utérus ;

  • de crise d'épilepsie ;

  • d'écoulement de lait par le mamelon.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (13)

Le 12/01/2018 à 10:23
avatar Marie Duboisjoli
Marie Duboisjoli Profession non médicale / Autre
Bonjour,
Oestrodose n'est plus en pharmacie depuis 2 mois; L'ANSM ne répond pas. Pensez vous que ce médicament soit à nouveau disponible rapidement.

1 0
Le 16/01/2018 à 10:34
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Malheureusement, seul le laboratoire dispose de cette information.

0 0
Le 24/06/2017 à 21:55
avatar Marie
Marie Profession non médicale / Autre
Bonsoir suite à ce gel oestrodose pris pendant 6jours.mais j'ai eu des gonflements abdominaux.j'ai arrêté le traitement en accord avec mon gynécologue depuis 4 jours je suis toujours très enflée j'aimerais savoir quand cela va s'améliorer. Merci de me repondre.

0 0
Le 27/06/2017 à 10:59
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour
Malheureusement, personne ne peut répondre à cette question. Si le gonflement est bien dû au DUPHASTON cela devrait aller mieux d'ici quelques jour.

0 0
Le 11/03/2017 à 22:39
avatar charlotte
charlotte Profession non médicale / Autre
Bonjour,
que signifie exactement contient un estrogène "naturel". A part le fait que je comprenne que ce n'est pas un estrogène de synthèse, j'aimerais savoir à partir de quoi et comment il est produit ? Végétal ? Animal ?
Merci beaucoup

3 3
Le 21/03/2017 à 11:09
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour, cela signifie que cet estrogène, l'estradiol, est chimiquement identique à l'hormone humaine. Le médicament est un produit de synthèse.

Le PREMARIN n'est plus commercialisé en France. Il contenait des estrogènes issus d'urine de jument enceinte. Aucun produit extrait d'urine de femmes n'a jamais été commercialisé.

0 0
Le 26/02/2017 à 19:35
avatar Clara64
Clara64 Infirmier/Infirmière
Bonjour,
une fois le traitement démarré, quel est le délai minimal nécessaire pour constater une disparition des bouffées de chaleur ?
Merci pour l'attention portée à mon message.

1 1
Le 01/03/2017 à 15:18
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour,

D'après les études cliniques reprises dans le dossier d'enregistrement, le soulagement des symptômes de la ménopause, comme les bouffées de chaleur, a été obtenu dès les premières semaines de traitement. Les données ne sont pas plus précises.

1 3
Le 04/11/2016 à 14:27
avatar violette
violette Profession non médicale / Autre
Bonjour
Depuis quelques années je prends ce médicament qui me convient parfaitement j'ai essayé d'arrêter le THS en prenant de l'homéopathie ou des plantes mais rien ne me soulage comme ce médicament
Quand le laboratoire compte -t-il remettre OESTRODOSE en service ? Comment se fait-il qu'il n'y ait rien en remplacement ? Pas suffisamment intéressant au niveau financier ? Ou bien est-ce parce qu'il s'agit d'un médicament de confort pour les femmes ?
Nous sommes en pleine régression médicale, c'est une honte je suis vraiment très en colère et me demande comment je vais faire maintenant !!!!!!!!!!

13 5
Le 26/08/2016 à 15:37
avatar Talou
Talou Profession non médicale / Autre
Estradipl peut il avoir comme effet secondaire des douleurs bas ventre?(ai du prendre ce medicament a la place de estreva en rupture aux meme doses)

2 3
Le 02/09/2016 à 19:58
avatar Modérateur
Modérateur
Bonsoir,

Des utilisatrices d'Oestrodose ont décrit des douleurs du ventre, des troubles gynécologiques sont possibles, mais si cela persiste il vaut mieux voir un médecin pour qu'il fasse la part des choses en vous examinant...

0 1
Le 04/03/2016 à 08:56
avatar poutchy
poutchy
bjr
mon docteur m'a prescrit oestrodose pour mes bouffées de chaleur je voudrais savoir si ça fait grossir merci

24 20
Le 04/03/2016 à 18:30
avatar Modérateur
Modérateur
Bonjour poutchy,

Le dossier d'enregistrement mentionne en effets indésirables une possible variation du poids : prise ou perte de poids. C'est variable selon les femmes.

6 11
Le 24/08/2011 à 23:29
avatar Modérateur
Modérateur
@Prune : Voir la réponse ci-dessous. Nous ne sommes pas le fabricant.

1 2
Le 24/08/2011 à 21:29
avatar Mame
Mame
Difficile de trouver le gel "Oestrodose" !!! Pouvons nous en connaitre les raisons ? Je ne peux m'en passer. Merci de me répondre... ou une adresse de pharmacie qui peux me le procurer.

9 2
Le 19/08/2011 à 09:56
avatar Modérateur
Modérateur
@Fougère : Le fabricant n'a pas communiqué de date pour le retour d'Œstrodose sur le marché.

1 0
Lire tous les commentaires

Actualités

La présentation en flacon de PNEUMOVAX sera remplacée courant 2018 par une présentation en seringue préremplie (illustration).

Vaccin PNEUMOVAX : les tensions d'approvisionnement persistent en ville et gagnent l'hôpital

Dans tous les cas d’insomnie, il convient de s’assurer que les règles d’hygiène du sommeil et de l’équilibre du cycle éveil-sommeil sont réunies (illustration).

Insomnies : MOGADON (nitrazépam) ne sera plus remboursable au 1er mars 2018

Le traitement par biphosphonates inhibe la résorption osseuse et diminue par ce biais la calcémie (illustration).

CLASTOBAN (acide clodronique) : rupture de stock et mise à disposition à l'hôpital d'une spécialité d'importation