En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

VOLTARÈNOPHTA

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017

Collyre anti-inflammatoire

ⓘ VIDAL vous informe

  • Ce médicament ne doit absolument pas être utilisé chez la femme enceinte à partir du début du 6e mois de grossesse.

    En savoir plus.

Dans quel cas le médicament VOLTARÈNOPHTA est-il prescrit ?

Ce collyre contient un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS). Il lutte contre l'œdème qui peut survenir après une chirurgie de l'œil.

Il est utilisé dans la prévention et le traitement des complications d'opération du cristallin ou de la cornée.

Vous pouvez consulter le(s) article(s) suivants :

Présentations du médicament VOLTARÈNOPHTA

VOLTARÈNOPHTA : collyre ; boîte de 20 unidoses de 0,3 ml
Sur ordonnance (Liste II) - Non remboursé - Prix libre 
VOLTARÈNOPHTA : collyre ; boîte de 100 unidoses de 0,3 ml
Sur ordonnance (Liste II) - Non remboursé - Prix libre 

Les prix mentionnés ne tiennent pas compte des « honoraires de dispensation » du pharmacien.

Composition du médicament VOLTARÈNOPHTA

p 100 ml
Diclofénac, sel de sodium100 mg
Excipients : Acide borique, Eau ppi, Ricin huile polyoxyéthylénée, Trométamol

Contre-indications du médicament VOLTARÈNOPHTA

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :

Attention

Une irritation oculaire importante peut être due à une infection : en cas de doute, n'hésitez pas à consulter votre médecin. N'utilisez pas ce collyre de façon prolongée sans prendre un avis médical.

Le port de lentilles de contact est déconseillé pendant toute la durée du traitement.

Conducteurs : dans les suites immédiates d'une opération de la cataracte, la conduite automobile n'est pas recommandée. En effet, la vision avec un seul œil fonctionnel ne permet pas d'apprécier correctement les distances.

Interactions du médicament VOLTARÈNOPHTA avec d'autres substances

Si plusieurs collyres vous ont été prescrits, respectez un intervalle de 15 minutes entre l'instillation des différents produits.

Les substances médicamenteuses contenues dans les collyres sont en parties absorbées et passent dans le sang. Elles pourraient donc, malgré les faibles doses utilisées, donner lieu à des interactions médicamenteuses avec les produits suivants : anticoagulants, lithium, méthotrexate, ticlopidine. Demandez conseil à votre médecin si vous prenez conjointement un de ces médicaments.

Fertilité, grossesse et allaitement

Grossesse :

Des effets néfastes graves pour la mère et l'enfant à naître ont été mis en évidence lorsque les AINS sont utilisés au cours des 4 derniers mois de la grossesse : l'usage de ce collyre est formellement contre-indiqué pendant cette période.

Pendant les 5 premiers mois de la grossesse, l'effet de ce médicament est mal connu : seul votre médecin peut évaluer le risque éventuel de son utilisation dans votre cas.

Allaitement :

Ce médicament est susceptible de passer faiblement dans le lait maternel : l'allaitement est déconseillé sans avis médical.

Mode d'emploi et posologie du médicament VOLTARÈNOPHTA

Tirer la paupière inférieure vers le bas tout en regardant vers le haut et déposer une goutte de collyre entre la paupière et le globe oculaire (cul-de-sac conjonctival).

Posologie usuelle :

  • Adulte :

    • opération du cristallin : 1 goutte dans l'œil à opérer, 5 fois au cours des 3 heures qui précèdent l'opération. Le traitement doit être poursuivi après l'intervention, à raison de 1 goutte, 3 à 5 fois par jour ;

    • opération de la cornée : 2 gouttes dans l'heure qui précède l'opération, puis 6 gouttes dans la journée qui suit.

Conseils

Évitez de mettre l'embout de l'unidose en contact avec l'œil.

Les unidoses doivent être jetées immédiatement après usage et ne doivent pas conservées en vue d'une utilisation ultérieure.

Effets indésirables possibles du médicament VOLTARÈNOPHTA

Irritation locale, troubles de la vision.

Eczéma de contact.

Rarement : allergie (rougeurs, démangeaisons) devant faire arrêter le traitement.

Vous avez ressenti un effet indésirable susceptible d’être dû à ce médicament, vous pouvez le déclarer en ligne.

Commentaires (0)

Actualités

Représentation en 3D de virus de la rage au sein d'une cellule nerveuse (illustration).

Vaccins contre la rage : rupture de stock en ville, remise à disposition normale à l'hôpital

Représentation anatomique en 3D de la glande thyroïde (illustration).

THYROFIX comprimé (lévothyroxine) : mise à disposition progressive à partir du 8 décembre 2017

L'inscription d'une spécialité au répertoire des génériques est une condition indispensable à la substitution lors de la délivrance à l'officine (illustration).

Répertoire des génériques : inscription de 12 nouveaux groupes