Comment bien lire les emballages ?

Mis à jour : Vendredi 13 Septembre 2019

L'étiquetage nutritionnel des aliments est réglementé et harmonisé au niveau européen. L'emballage renseigne à propos de la valeur nutritionnelle moyenne du produit, de son apport en énergie et de sa composition en nutriments. Prendre l'habitude de décrypter et comparer ces informations participe pleinement à la mise en place d'une alimentation équilibrée.

Les informations nutritionnelles

Les informations nutritionnelles, données dans un tableau spécifique (voir figure), sont nombreuses.

  • La valeur énergétique est la quantité d’énergie (calories, kcal ou kJ) contenue dans 100 g de produit ou dans une portion (ici un sachet).
  • La teneur en protéines est le nombre de grammes de protéines dans 100 g de produit ou dans une portion.
  • La teneur en glucides est le nombre de grammes de glucides (sucres) dans 100 g de produit ou dans une portion. Les sucres simples sont souvent indiqués séparément de l’amidon.
  • La teneur en lipides est le nombre de grammes de lipides (matières grasses) dans 100 g de produit ou dans une portion. Les teneurs en cholestérol et en acides gras divers sont de plus en plus souvent indiquées. Préférez les aliments à faible teneur en matières grasses. Les acides gras saturés favorisant l’excès de cholestérol, choisissez des aliments qui en contiennent le moins possible. Privilégiez les acides gras polyinsaturés (oméga-3 en particulier).
  • La teneur en fibres alimentaires est la quantité de fibres alimentaires dans 100 g de produit ou une portion.
  • La teneur en sodium est la quantité de sodium (sel) dans 100 g de produit ou une portion. Choisissez des aliments à faible teneur en sodium (0,4 g de sodium correspond à 1 g de sel).
  • La teneur en vitamines est la quantité de vitamines dans 100 g de produit ou dans une portion, exprimée en milligrammes et en pourcentage des apports journaliers recommandés (AJR) pour chaque type de vitamine.

Etiquette nutritionnelle sur les emballages

Exemple d’informations portées
sur un emballage

Le logo Nutri-score

Depuis 2017, un nouveau logo nutritionnel (Nutri-score) peut être apposé sur les produits alimentaires.

Les AJR et les ANC

Les AJR (apports journaliers recommandés) sont des valeurs fixées internationalement, qui correspondent aux besoins moyens de la population. Ces valeurs de référence constituent un objectif plus facile à atteindre que les apports nutritionnels conseillés (ANC) et donnent une idée de l’apport minimum recommandé en vitamines. À l’inverse des ANC, les AJR ne varient pas selon l’âge et le sexe.


Les informations figurant sur les denrées alimentaires ne permettent pas toujours d’évaluer facilement la qualité nutritionnelle d’un produit, ni de la comparer à d’autres. Afin de faciliter la décision du consommateur, différents systèmes d’étiquetage ont été évalués. Le logo Nutri-score (« 5 C »), a été retenu.

Le choix d’un système d’information nutritionnelle

Afin de faciliter la décision du consommateur, 4 systèmes d’étiquetage (Système d’Etiquetage Nutritionnel Simplifié, le système Traffic lights, Nutri-repère et Nutri-score) ont été évalués par un groupe de concertation associant des représentants des autorités de santé, des industriels agro-alimentaires, des distributeurs, des associations de consommateurs et de sociétés savantes.

L’objectif d’un étiquetage nutritionnel, recommandé par l’OMS, est d’informer de façon simple et synthétique le consommateur sur le niveau nutritionnel de chaque aliment afin de lui permettre de comparer facilement les produits dans un même rayon et de favoriser une alimentation équilibrée. L’alimentation est un facteur clé de santé publique pour prévenir et participer à la lutte contre de nombreuses maladies (surpoids, obésité, diabète...).

Parmi les 4 systèmes évalués, la norme d’étiquetage nutritionnel des aliments qui a été retenue est le logo Nutri-score (« 5 C »), jugé comme le système le plus performant et le mieux compris.
Nutri-Score
Il fera l’objet d’une évaluation dans les trois ans.

Qu’est-ce que le logo Nutri-score ?

Le logo Nutri-score conçu par Santé publique France comporte 5 paliers de valeurs nutritionnelles associées à des groupes de couleurs et lettres, de vert-A à rouge-E. La denrée alimentaire affichant un niveau nutritionnel vert-A apporte donc une meilleure qualité nutritionnelle que celle affichant un logo rouge-E.

Cette information simplifiée complète l’information nutritionnelle rendue obligatoire par la réglementation européenne (UE) n°1169 /2011 et permise par son article 35.

Le logo Nutri-score se veut être un étiquetage nutritionnel synthétique, simple et accessible à tous. Il a fait l’objet d’un arrêté ministériel promulgué fin octobre 2017 recommandant son utilisation.

Quels aliments sont concernés par le logo Nutri-score ?

Tous les aliments transformés (sauf thés, cafés, levures...) et les boissons non alcoolisées sont concernés par ce logo sous condition d’espace d’affichage disponible sur le produit.

Les autorités ne recommandent pas l’utilisation du Nutri-score pour les aliments infantiles destinés aux enfants de moins de 4 ans.

Comment est calculé le score nutritionnel des aliments ?

Le calcul du score nutritionnel est effectué sur la base de 100 grammes de denrée. Ainsi le score d’un produit est calculé à partir de nutriments dont la consommation excessive nuit à la santé (acides gras saturés, sucres, sel, etc) et des nutriments ayant un effet positif sur la santé (fibres et fruits et légumes, protéines, etc.).

Le calcul est effectué de manière identique pour tous les aliments sauf pour les fromages, les matières grasses et les boissons pour lesquels des adaptations ont été établies.

Où trouver le logo Nutri-score ?

L’application du logo Nutri-score n’est actuellement pas obligatoire, conformément à la réglementation européenne. Elle dépend donc de la bonne volonté des industriels. Certains fabricants et distributeurs se sont associés à la démarche et affichent déjà le Nutri-score sur leurs produits.


Comment interpréter les étiquettes ?

Lire la liste des ingrédients est une manière efficace d’apprécier la qualité nutritionnelle d’un produit alimentaire. Les différents éléments ayant servi à la préparation sont donnés par ordre décroissant, celui qui est présent en plus grande quantité est mentionné en premier, les autres suivent par ordre d’importance. En général, les trois ou quatre premiers ingrédients constituent la plus grande part du produit. Suivent les produits utilisés en moindre quantité et l’ensemble des additifs utilisés. Parfois, un ingrédient est lui-même subdivisé en sous-ingrédients : pour un biscuit fourré, par exemple, la composition du fourrage est souvent donnée séparément entre parenthèses.


Sources et références de l'article "Comment bien lire les emballages ?"