En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Que penser des conserves ?

Mis à jour : Lundi 25 Mai 2009

Comme les surgelés, les conserves permettent de stocker les aliments à long terme tout en préservant l'essentiel de leurs qualités nutritionnelles. La conserve présente l'avantage de permettre le transport des aliments partout, mais a pour inconvénient d'unifier et de minorer le goût de la nourriture.

Les procédés de fabrication des conserves

L'appertisation

conserve

L’appertisation (du nom de son inventeur, Nicolas Appert, 1749-1841) consiste à chauffer entre 100 et 150 °C un aliment enfermé dans un bocal en verre, une boîte de métal ou un sachet plastique ou aluminium hermétiquement clos. À cette température, les bactéries, les levures et les enzymes qui pourraient détériorer l’aliment sont détruits.

Tant que le récipient est fermé, la durée de conservation est théoriquement illimitée. En pratique, il est souhaitable de consommer les conserves dans les deux ans qui suivent leur fabrication, sauf les sardines à l'huile qui s'améliorent en vieillissant. Dès que le récipient est ouvert, la durée de stockage ne dépasse pas 24 à 48 heures au froid.

La technique UHT

La technique UHT (ultra-haute température, c’est-à-dire plus de 135 °C pendant quelques secondes) élimine les micro-organismes tout en préservant le goût et en augmentant la durée de conservation (trois mois à température ambiante). Elle est appliquée aux aliments tels que le lait, la crème fraîche ou les jus de fruits.

Les semi-conserves

Les semi-conserves sont des aliments emballés hermétiquement et chauffés entre 65 et 75 °C. Ils peuvent être conservés un peu plus longtemps que les produits frais, à une température maximale de 10 °C. Ce procédé est appliqué à de nombreux pâtés, charcuteries et foies gras.

La pasteurisation

La pasteurisation est proche de l’appertisation, mais elle nécessite des températures moins élevées (65 à 100 °C, en général). Elle est brève et suivie d’un refroidissement rapide pour préserver la qualité des aliments. La pasteurisation est utilisée pour conserver les aliments tels que le lait, les jus de fruits, le miel, la bière ou le cidre. Elle détruit les germes responsables de maladies, tout en préservant les germes inoffensifs pour notre santé. Pour cette raison, les aliments pasteurisés doivent être conservés au froid afin d’éviter la multiplication de ces germes et les modifications des aliments. Il ne faut pas confondre les produits pasteurisés, qui se conservent au froid, et les produits UHT qui se conservent à température ambiante.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !