En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Éduquer le goût de ses enfants

Mis à jour : Mardi 26 Mai 2009

Comment diversifier et varier l'alimentation de ses enfants ?

salade

L’enfant est influencé, dans la façon dont il mange, par sa familiarité avec les différents types d’aliments. Pour respecter les recommandations de diversité et de variété, mieux vaut éduquer ses goûts et l’inciter à manger toutes sortes de produits.

Vers l’âge de deux ans, l’enfant commence à devenir sélectif vis-à-vis de certains aliments, en particulier les légumes et parfois les fruits. Entre deux et sept ans, il développe souvent une attitude de refus face à tout aliment nouveau, la néophobie. Il est possible de contourner, voire d’effacer ces attitudes de rejet. Pour cela, on veillera à multiplier le nombre de contacts entre l’enfant et les aliments qu’il n’apprécie pas ou qu’il ne connaît pas. Dans tous les cas, il est préférable de dédramatiser ces rejets en faisant preuve d’humour et de patience.

Quelques conseils pour aider ses enfants à mieux manger

  • Associez votre enfant à la préparation du repas, expliquez-lui la culture et la cueillette des fruits et des légumes. Profitez de vos jours de congé pour l’emmener au marché et faites-lui choisir de nouveaux produits.
  • Pendant le repas, parlez avec lui de ce qu’il est en train de manger (« J’aime, j’aime pas, c’est bon ou mauvais pour la santé… ») et demandez-lui de décrire les sensations que lui procure la nourriture. Éduquer ses sens est plus efficace que de lui prodiguer des conseils nutritionnels difficiles à intégrer ou moralisateurs.
  • Proposez-lui un nouvel aliment à intervalles rapprochés, la fréquence amplifiera le plaisir de la dégustation - dans une limite raisonnable, pour éviter la lassitude. Ce sentiment peut être renforcé par le contexte affectif. Les aliments consommés dans une ambiance chaleureuse et familière, ou présentés comme une récompense sont significativement plus appréciés. Attention, cet effet est à double tranchant et l’utilisation systématique des confiseries comme récompense ou consolation n’est pas judicieuse.
  • La présence de camarades influence également les goûts d’un enfant. Profitez des vacances et de repas en compagnie de ses copains pour proposer une seconde fois un aliment jusque-là peu apprécié. De nombreux petits réfractaires aux légumes se sont découvert de nouveaux goûts, face à des camarades gourmands de tomates ou de carottes !

Prévenir l'obésité de l'enfant

Voici quelques conseils pour éviter l’excès de poids et l’obésité chez l’enfant.

  • Assurez-vous qu’il prend un petit-déjeuner suffisant. Plus du tiers des enfants obèses ne prennent pas de petit-déjeuner. Ne le bousculez pas, prenez le temps de vous asseoir avec lui et de partager ce moment.
  • Structurez les repas sur la journée en évitant la prise d’un dîner trop copieux. Allégez le dîner en privilégiant les légumes et les fruits.
  • Méfiez-vous des aliments à forte densité énergétique, comme les viennoiseries, les confiseries, les boissons sucrées, les sodas, les charcuteries ou les fritures. Surveillez vos achats… et vos propres habitudes alimentaires !
  • Incitez votre enfant à pratiquer une activité physique régulière. Emmenez-le en promenade ou à la piscine, faites du vélo avec lui. Proposez-lui de s’inscrire dans un club sportif.
  • Évitez les discours moralisateurs sur le poids ou la nourriture. Une bonne image de soi contribue à éviter les problèmes de surpoids.
  • La nourriture permet à certains enfants de canaliser leur agressivité, leur anxiété ou leur ennui. En parlant avec votre enfant et en prenant conseil auprès de votre entourage ou de son médecin, aidez-le à identifier d’autres moyens d’y parvenir.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !