En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Les priorités nutritionnelles des jeunes Français

Mis à jour : Mardi 26 Mai 2009

Quels objectifs nutritionnels pour les enfants ?

Le bilan nutritionnel de la population française a permis de fixer des objectifs d’amélioration de l’alimentation des enfants français :

  • augmenter leur consommation de fruits et légumes ;
  • augmenter la consommation de calcium des enfants de plus de dix ans (pour les enfants de moins de dix ans, les apports en calcium semblent suffisants grâce aux produits laitiers) ;
  • favoriser la consommation de vitamine D, en particulier chez les enfants de plus de dix ans et les adolescents pendant la puberté ;
  • réduire leur consommation de lipides et d’acides gras saturés ;
  • réduire leur consommation de produits sucrés et favoriser la consommation de pain, de féculents et de fibres ;
  • lutter contre la sédentarité et promouvoir la pratique d’au moins une demi-heure, voire une heure d’activité physique d’intensité modérée chaque jour ;
  • limiter leur consommation de sel ;
  • dispenser une éducation nutritionnelle, afin qu’ils acquièrent de bonnes habitudes pour se construire un équilibre alimentaire durable qu’ils conserveront à l’âge adulte.

Le rôle de l'activité physique chez les enfants

enfants qui courent

Développer l’activité physique des enfants est l’un des objectifs des autorités sanitaires pour prévenir la sédentarité et l’installation d’un excès de poids, voire d’une obésité. Chez les enfants, l’obésité est souvent liée à une faible activité et à une diminution de la vie sociale, en particulier pour les filles, ce qui favorise le grignotage par ennui. L’activité physique limite le temps passé devant la télévision ou les jeux vidéo, et donc le grignotage.

Pratiquée régulièrement, elle peut également avoir un effet bénéfique sur la croissance et le développement de l’enfant : constitution du squelette, coordination des mouvements, acquisition des capacités cardiaque et pulmonaire, par exemple. Les jeunes devraient pratiquer chaque jour une activité au moins équivalente à une demi-heure, voire une heure de marche rapide (voir tableau).

Une activité intense une fois par semaine dans un club sportif ne suffit pas. L’enfant doit bouger au quotidien, qu’il s’agisse de ses trajets, de ses jeux ou de la récréation. Cette activité physique régulière fait partie des bonnes habitudes qui se perpétueront à l’âge adulte.

À 12 ans, 30 minutes de marche rapide correspondent à ...
45 minutes de promenade
30 minutes de volley-ball
18 à 20 minutes de basket-ball
15 à 20 minutes de danse ou de gymnastique
15 à 20 minutes de football
45 minutes de promenade à vélo
15 à 20 minutes de vélo à 20 km/h (pratique sportive)
13 à 20 minutes de jeux avec course (chat perché, quatre coins, etc.)
13 à 20 minutes de roller

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !