En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Conserver le plaisir de manger après 75 ans

Mis à jour : Mercredi 17 Août 2011

Continuer à se faire plaisir

Convivialité et partage

Idéalement, le repas devrait rester un moment de convivialité et de partage où l'on se retrouve autour de bons petits plats, en compagnie d'un entourage familier : famille, amis, voisins, membres d'un club ou pensionnaires de la même maison de retraite. L'isolement est souvent une cause de malnutrition.

Pas de restrictions

Avec l'âge, le plaisir doit guider les choix alimentaires. Inutile de s'interdire ou de limiter le sel, les sucreries, les pâtisseries ou les graisses si le médecin ne l'a pas spécifiquement demandé. En effet, s'imposer des restrictions alimentaires disproportionnées par rapport au bénéfice médical attendu peut déboucher sur des problèmes nutritionnels plus graves que les maladies qu'elles sont censées prévenir !

Jouer sur la variété

Pour éviter la monotonie et stimuler l'appétit, il faut jouer sur la variété des plats et des menus. Les épices, les herbes et les aromates augmentent le goût des aliments de manière différente que le sel ou le sucre. Certaines préparations industrielles comme les légumes surgelés ou les potages en doses individuelles simplifient la cuisine et permettent une plus grande variété.

Utiliser les services disponibles pour les personnes âgées

Le portage des repas

Pour les personnes isolées ou celles qui ont du mal à faire leurs courses et la cuisine, il existe des services de portage des repas à domicile. Le recours à ce type de services, même occasionnel, est un bon moyen de maintenir l'équilibre alimentaire. Le portage des repas est souvent géré par le service d'action sociale des communes. Le prix des prestations tient compte des revenus, et le portage peut même être gratuit.

Une aide ménagère

Le recours à une aide ménagère pour faire les courses ou la cuisine est une autre manière de préserver une alimentation équilibrée. N'hésitez pas à en parler au service social de la mairie ou à votre médecin, ils sauront vous conseiller.

Actualités

La prescription d'une activité physique adaptée, aux patients en ALD, sera possible à partir du 1er mars 2017 (illustration).

Affections de longue durée : prescription d'une "activité physique adaptée" possible à partir de mars...

Lire les étiquettes des aliments en supermarché (© Danilin Vasily/Thinkstock)

Étiquetage des denrées alimentaires : les nouvelles règles européennes sont entrées en vigueur

Le régime méditerranéen enrichi en huile d'olive ou en noix est-il meilleur pour la santé ?

Régime méditerranéen en prévention cardiovasculaire : oui, mais avec de l'huile d'olive et des noix !