En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Bien utiliser les compléments alimentaires

Mis à jour : Jeudi 22 Mars 2018

Lorsque l’on fait le choix de prendre un complément alimentaire, il convient de se poser les bonnes questions et de suivre quelques règles simples. Elles permettent de choisir un complément adapté à ses objectifs et de respecter les précautions indispensables pour ne pas mettre sa santé en danger.

Quand utiliser les compléments alimentaires ?

compléments alimentaires

Quelques règles simples doivent être suivies par les personnes qui souhaitent avoir recours aux compléments alimentaires.

Avoir en priorité une alimentation équilibrée et variée

Avant d’opter pour les compléments alimentaires, il est essentiel de se souvenir qu’une alimentation équilibrée et variée apporte tous les nutriments dont notre organisme a besoin. Sauf cas particulier, comme par exemple les végétaliens, il n’est pas nécessaire d’avoir recours à ces produits lorsque l’on suit les recommandations générales concernant la diversité et la variété de son alimentation.

Compenser les déficiences liées au mode de vie

Les contraintes de la vie quotidienne ne sont pas toujours propices au maintien de l’équilibre alimentaire. L’usage d’un complément multivitaminique, contenant des vitamines et des minéraux, permet alors de compenser les déficiences mineures d’apport.

Il existe des situations où la prise d’un complément peut être raisonnablement envisagée :

  • Les médecins prescrivent souvent aux femmes enceintes des compléments alimentaires ou des médicaments contenant du calcium, du fer ou de l’acide folique, appelé vitamine B9. Cette vitamine est aussi prescrite de manière préventive chez les femmes qui ont un désir de grossesse.
  • Il arrive que des adolescentes reçoivent un apport complémentaire de calcium ou de fer.
  • Les femmes qui présentent des règles abondantes peuvent avoir besoin de compléments de fer pour compenser la perte de sang.
  • Les personnes qui suivent un régime végétalien doivent envisager la prise de compléments contenant du fer et de la vitamine B12, deux nutriments essentiellement apportés par les aliments d’origine animale.
  • Les personnes qui souffrent d’inflammation chronique de l’intestin ou qui ont subi une chirurgie visant à réduire le volume de leur estomac dans le cadre du traitement chirurgical de l’obésité morbide se voient parfois prescrire des vitamines et des minéraux pour compenser la plus faible capacité d’absorption de leur tube digestif.

Attention aux cas particuliers avant la prise de compléments alimentaires

Les femmes enceintes, celles qui allaitent et les personnes qui souffrent de maladies chroniques comme le diabète, l’asthme, l’hypertension artérielle ou les maladies cardiovasculaires, doivent consulter leur médecin avant tout usage de complément alimentaire.

Enfants et compléments alimentaires

Un enfant en bonne santé, ayant une alimentation relativement équilibrée et variée, n'a pas besoin de prendre de compléments alimentaires. Seul un médecin est donc à même de décider si un enfant doit recevoir des apports complémentaires en fer ou en vitamines A et D. Les allégations récentes recommandant l’administration d’acides gras oméga-3 aux enfants en vue d’améliorer leurs performances scolaires restent sans fondement à ce jour.

Un complément alimentaire, pour quoi faire ?

Des objectifs variés pour les compléments alimentaires

Le premier objectif de ceux qui y ont recours devrait être de prévenir ou de combler une déficience d’apport provenant d’une alimentation imparfaitement équilibrée.

Vient ensuite l'espoir de prévenir ou de soulager certains problèmes de santé, par exemple la fragilité osseuse (vitamine D), la dégénérescence maculaire liée à l’âge (vitamines C et E, bêta carotènes, zinc) ou hypertension artérielle (acide docosahexaénoïque ou DHA et acide eicosapentaénoïque ou EPA)

Enfin, certaines personnes utilisent les compléments alimentaires pour soulager des petits maux comme les troubles digestifs, le syndrome prémenstruel ou une fatigue passagère. Malheureusement, dans la plupart des cas, les propriétés bénéfiques attribuées aux substances contenues dans ces compléments n'ont pas été confirmées scientifiquement.

Des précautions d’emploi pour les compléments alimentaires

Attention, il est important de réaliser que les compléments alimentaires ne constituent en aucun cas une alternative aux médicaments prescrits par un médecin. De plus, ils peuvent interagir avec ceux-ci et nuire à leur efficacité.

Lorsque l’on suit un traitement médicamenteux, il est essentiel de consulter son médecin ou son pharmacien avant de prendre un complément alimentaire.

Sources et références

  • Guide des compléments alimentaires, Vidal, 2008

Actualités

Le numéro de lot est imprimé sur l'étiquette des boîtes de bandelettes CoaguChek comme indiqué ci-dessus.

Bandelettes COAGUCHEK : des résultats d'INR biaisés au-delà de 4,5

La cryolipolyse consiste à l'aspiration de bourrelets graisseux et de leur refroidissement, afin de diminuer la présence de cellules graisseuses (illustration).

Cryolipolyse à visée esthétique : préconisations de la HAS après évaluation des éventuels risques "graves"

La mélatonine,

Compléments alimentaires de mélatonine : l’ANSES met en garde sur de possibles risques et s'interroge