En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Comment préparer les plantes chez soi ?

Mis à jour : Lundi 20 Août 2012

Quelques préparations de phytothérapie, faciles à réaliser par soi-même, peuvent aider à traiter les affections courantes. Toutefois, respectez certaines précautions, n’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un spécialiste et gardez à l’esprit qu’en dehors des tisanes « alimentaires », ces remèdes maison ne doivent être administrés ni aux enfants ni aux femmes enceintes.

Les tisanes de plantes médicinales

tisane

Selon les effets recherchés, les tisanes peuvent être bues ou employées en gargarisme, bain de bouche, compresse, cataplasme, inhalation ou fumigation. Quel que soit le mode de préparation (infusion, décoction ou macération), elles doivent être consommées dans les 24 heures.

L’infusion de plantes médicinales

On l’obtient en plongeant la plante séchée dans de l’eau qui vient de bouillir. La durée de l’infusion hors du feu varie de 5 à 15 minutes en fonction de la plante. Elle est surtout faite avec des feuilles et des fleurs.

La décoction de plantes médicinales

On la prépare en plongeant 5 à 20 g de la partie de la plante fraîche ou séchée et fractionnée en petits morceaux dans un litre d’eau froide. Porter à ébullition pendant 10 à 20 minutes, puis filtrer. On utilise en général la décoction pour extraire les principes actifs des racines, des écorces, des tiges, des graines et des baies.

La macération de plantes médicinales

La macération consiste à faire tremper une plante dans de l’eau à température ambiante pendant une durée d’une demi-heure à quatre heures, afin d’en extraire les principes solubles à froid.

Les préparations de plantes médicinales à base d’alcool

Certains principes actifs de plantes toniques, comme l’angélique et la cannelle, ou de plantes apéritives telles que le quinquina et la gentiane, ne peuvent être extraits qu’à l’aide d’alcools forts de type eau-de-vie. Pour ce faire, laisser macérer durant dix à quinze jours 200 g de plante séchée ou 400 g de plante fraîche dans un mélange composé de 60 ml d’alcool (à 60°) et 40 ml d’eau. Filtrer ensuite la solution et la verser dans un récipient hermétiquement fermé. Elle doit être conservée au frais.

Les préparations de plantes médicinales à base d’huile

Couvrir la plante d’un mélange d’huile d’amande douce, d’amande d’abricot, de pépin de raisin ou de tournesol et mettre au bain-marie frémissant durant deux heures. Filtrer ensuite la préparation et la verser dans un récipient hermétiquement fermé. Elle doit être conservée à l’abri de la lumière.

Pour bien préparer et conserver ses remèdes de phytothérapie
  • Veiller à ce que le matériel utilisé soit bien propre. Pour cela, il convient de le stériliser, soit à froid à l'aide d'un liquide stérilisant, soit à chaud en le maintenant dans l'eau bouillante durant 20 minutes (bocaux en verre et leur couvercle).
  • Lorsque la préparation est terminée, l'étiqueter avec le nom de la plante, la date de fabrication et la posologie à respecter.
  • Toujours conserver les remèdes à l'abri de la lumière et de la chaleur, et hors de portée des enfants.

Sources et références

  • Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010

Actualités

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin