En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Sélénium

Mis à jour : Lundi 18 Août 2014

Le sélénium est un oligoélément qui possède des propriétés antioxydantes. Avec la vitamine E, il participe à l’activité de la glutathion peroxydase, une enzyme qui protège les cellules contre l’oxydation liée au métabolisme. Il semble jouer un rôle essentiel dans les défenses immunitaires et dans le fonctionnement de la thyroïde. La quantité de sélénium présente dans les végétaux dépend directement de celle des sols où ils ont été produits.

Décision des autorités de santé européennes

En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des aliments et des compléments alimentaires contenant du sélénium. Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits peuvent prétendre contribuer :

  • à la production normale de spermatozoïdes,
  • au maintien d’une chevelure et d’ongles normaux,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire,
  • à la protection des cellules contre les radicaux libres (effet anti-oxydant),
  • au fonctionnement normal de la thyroïde,

si et seulement si ces produits contiennent au moins 8,25 microgrammes de sélénium pour 100 g, 100 ml ou par emballage si le produit ne contient qu’une portion.

Par contre, les aliments et compléments alimentaires contenant du sélénium ne peuvent PAS prétendre :

  • contribuer à maintenir la santé de la prostate ;
  • protéger la peau des ultraviolets du soleil (en association avec des vitamines) ;
  • contribuer à maintenir la santé des articulations,
  • contribuer à maintenir la santé du cœur et des vaisseaux sanguins ;
  • améliorer le fonctionnement du cerveau ;
  • participer à la protection des cellules contre les métaux lourds.

Ces revendications d’effet sont désormais interdites pour les aliments et les compléments alimentaires contenant du sélénium.

Carence, usages et propriétés supposées du sélénium

huître

La carence en sélénium est plutôt rare et ne menace que les personnes vivant dans des régions dont le sol est pauvre en sélénium, en particulier en Chine et en Sibérie, ainsi que les personnes souffrant de maladies intestinales chroniques, comme la maladie de Crohn ou la colite ulcéreuse. Elle se traduit par des troubles cardiovasculaires, par une baisse de l’immunité et de la fertilité masculine et par une fréquence plus élevée de certains cancers. La double carence en sélénium et en iode se traduit par des douleurs articulaires.

Au-delà de la correction des carences, le sélénium est proposé dans la prévention des effets du vieillissement pour son action antioxydante, des maladies cardiovasculaires et des cancers de la prostate, du côlon et du poumon.

Quelle efficacité pour le sélénium ?

En 2012, les autorités sanitaires européennes ont émis des avis sur les différentes allégations de santé des compléments alimentaires contenant du sélénium. Elles en ont autorisé certaines (sous réserve d'une concentration minimale du produit) et interdit de nombreuses autres (voir encadré ci-dessus). Début 2014, une vaste étude destinée à évaluer les effets du sélénium et de la vitamine E sur le risque de développer un cancer a confirmé que la prise de compléments alimentaires contenant ces deux substances augmentait significativement le risque de développer un cancer de la prostate. La prise de sélénium est donc déconseillée à tous les hommes.

Cancer de la prostate : vitamine E et sélénium, des compléments alimentaires à risques

En 2001, une grande étude, appelée SELECT, a démarré pour évaluer les effets de compléments alimentaires contenant deux substances antioxydantes, le sélénium et la vitamine E, sur le risque de survenue de maladies chez l'homme. Plus de 35 000 participants ont reçu chaque jour soit un placebo, soit 400 UI de vitamine E, soit 200 microgrammes de sélénium, soit les deux. Cette étude devait durer jusqu'en 2013. En 2008, l'étude fut arrêtée lorsque les chercheurs réalisèrent que les hommes recevant la vitamine E et le sélénium couraient un risque plus élevé de développer un cancer de la prostate (risque augmenté de 17%).

    Les chercheurs ont cherché à savoir si l'effet de la vitamine E et du sélénium était différent selon le taux de sélénium présent dans l'organisme des participants au début de l’étude. Les résultats de cette analyse confirment la toxicité de suppléments riches en sélénium et en vitamine E, quel que soit le profil des patients :
  • le risque de cancer de la prostate chez les hommes qui avaient de faibles quantités de sélénium dans l'organisme au début de l'étude n'était pas augmenté par la prise de ce minéral, mais il était multiplié par deux par la prise de suppléments de vitamine E.
  • chez les patients qui avaient un taux élevé de sélénium au début de l'étude, la prise de sélénium a augmenté le risque de cancer de la prostate de 91% (mais la vitamine E est restée sans effet).

Il semblerait donc que le sélénium soit capable de compenser l'effet toxique de la vitamine E, mais qu'un excès de sélénium ait les mêmes effets qu'un excès non compensé de vitamine E. Dans tous les cas, la supplémentation en vitamine E et en sélénium est désormais fortement déconseillée chez les hommes.

Source : Baseline Selenium Status and Effects of Selenium and Vitamin E Supplementation on Prostate Cancer Risk

Précautions à prendre avec le sélénium

Ingéré en excès, le sélénium peut se révéler toxique. Lorsque la dose quotidienne est supérieure à 1 000 µg par jour, les cheveux deviennent cassants, les ongles sont friables et présentent des stries horizontales, la peau s’infecte facilement, l’haleine devient aigre et la fatigue s’installe.

La dose maximale à ne jamais dépasser en administration continue est estimée à 400 µg par jour pour les adultes et à 280 µg par jour pour les adolescents. Les femmes enceintes et celles qui allaitent doivent limiter leur consommation de sélénium à 70 µg par jour.

Les personnes qui souffrent de goitre doivent éviter les compléments de sélénium.

Formes et dosage du sélénium

Le sélénium se présente sous différentes formes : gélules, comprimés, granulés, solutions buvables, par exemple. Les formes organiques, où le sélénium est associé à un acide aminé soufré comme la méthionine ou la cystéine, sont mieux absorbées que les sels. Elles sont extraites de la levure de bière cultivée sur un milieu enrichi en sélénium.

Les apports nutritionnels conseillés sont de 55 µg par jour chez les personnes de plus de quatorze ans, et de 60 à 70 µg chez les femmes enceintes ou qui allaitent. La quantité moyenne de sélénium ingérée chaque jour en Europe aurait baissé de 50 % ces dernières années, du fait de la plus faible consommation de céréales.

Sources alimentaires de sélénium

Les noix du Brésil sont très riches en sélénium et en vitamine E. Une seule couvre les besoins quotidiens et trois suffisent pour ingérer 200 µg de sélénium. Les poissons et les fruits de mer en contiennent également, ainsi que les céréales complètes lorsqu’elles ont été cultivées sur un sol contenant du sélénium.

L'avis du spécialiste sur le sélénium

Les hommes en âge de développer un cancer de la prostate devraient éviter de prendre des compléments alimentaires contenant du sélénium. Les aliments contenant du sélénium peuvent être consommées, avec modération dans le cadre d’une alimentation équilibrée.

Sources et références

Actualités

Capture d'écran d'une vidéo d'explication sur la mise en place d'ESSURE (dans les 2 trompes), empêchant les spermatozoïdes d'atteindre les ovules (illustration).

Stérilisation à visée contraceptive : arrêt de la commercialisation de l'implant ESSURE

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu