En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Vitamine A (rétinol)

Mis à jour : Lundi 18 Août 2014

Sous le nom de vitamine A, on regroupe une famille de substances ayant une structure et des propriétés similaires à l’une d’entre elles qui sert de référence, le rétinol. La vitamine A joue un rôle important dans la vision, notamment pour permettre à l’œil de s’adapter à l’obscurité. Elle contribue à la santé de la peau et des muqueuses, ainsi qu’à la régulation du système immunitaire. La vitamine A est également impliquée dans la croissance des os et dans la reproduction : elle joue un rôle fondamental dans le développement de presque tous les organes de l’embryon.

La vitamine A est présente dans les aliments, telle quelle ou sous la forme de provitamines A de la famille des caroténoïdes, par exemple le bêta-carotène. La quasi-totalité de la vitamine A absorbée est stockée dans le foie.

Décision des autorités de santé européennes

En 2012, les autorités de santé européennes (EFSA, European Food Safety Authority et la Commission européenne) se sont prononcées sur certaines allégations santé des aliments et des compléments alimentaires contenant de la vitamine A (rétinol). Après examen des données scientifiques, elles ont estimé que ces produits peuvent prétendre contribuer :

  • au métabolisme énergétique normal,
  • au maintien d’une peau et de muqueuses normales,
  • à la vision normale,
  • au fonctionnement normal du système immunitaire,
  • à la spécialisation cellulaire,
  • au métabolisme normal du fer,

si et seulement si ces produits contiennent au moins 120 microgrammes de vitamine A (rétinol) pour 100 g, 100 ml ou par emballage si le produit ne contient qu’une portion.

Par contre, les aliments et les compléments alimentaires contenant de la vitamine A (rétinol) ne peuvent PAS prétendre :

  • être indispensables à la santé des os, des dents, des cheveux, des ongles ou de la peau ;
  • maintenir la vitalité et l’énergie.

Ces revendications d’effet sont désormais interdites pour les aliments et les compléments alimentaires contenant de la vitamine A (rétinol).

Carence, usages et propriétés supposées de la vitamine A

beurre

La carence en vitamine A est l’une des premières causes de cécité dans les pays en voie de développement. Lorsque son apport est insuffisant, la vision nocturne devient difficile, la cornée s’épaissit puis meurt, des problèmes de peau et de muqueuses s’installent et, chez les enfants, la croissance ralentit et la mort peut survenir.

Dans les pays industrialisés, l’insuffisance d’apport, rare, est souvent liée à des maladies chroniques de l’intestin ou à une cirrhose du foie.

La vitamine A est utilisée pour pallier les insuffisances d’apport, mais aussi, en application locale, pour aider la peau à cicatriser. Elle est parfois proposée comme stimulant du système immunitaire ou en prévention de certains cancers.

De nombreux dérivés synthétiques de l’acide rétinoïque, substance issue de la vitamine A, comme par exemple la trétinoïne et l’isotrétinoïne, sont utilisés pour traiter l’acné, ainsi que certaines formes de leucémies.

Quelle efficacité pour la vitamine A ?

L’administration de vitamine A est employée de manière préventive dans les pays en voie de développement pour éviter les carences pendant la grossesse, prévenir les maladies infantiles et réduire la fréquence de la cécité. Elle se fait en utilisant des aliments riches en provitamines A, comme l’huile de palme rouge, par exemple.

L’action stimulante de la vitamine A sur l’immunité s’observe à des doses trop toxiques pour être utilisées. Si certains de ses dérivés permettent de traiter des leucémies, la vitamine A elle-même n’a pas montré d’efficacité dans ce domaine.

Les propriétés cicatrisantes de la vitamine A sont traditionnellement reconnues sans preuves définitives.

Précautions à prendre avec la vitamine A

Pendant la grossesse, un excès d’apport en vitamine A peut provoquer des malformations du fœtus. Pour cette raison, les femmes enceintes doivent éviter d’enrichir leur alimentation en vitamine A et en caroténoïdes ; elles doivent se contenter de ceux contenus dans les aliments. Cette précaution s’étend aux femmes qui allaitent.

Un excès d’apport en vitamine A se traduit par des symptômes dont certains peuvent être graves : peau sèche, lèvres gercées, démangeaisons, cheveux hirsutes, chute des sourcils, maux de tête et problèmes de foie pouvant entraîner la mort. Pour cette raison, il est vivement déconseillé de prendre des compléments fortement dosés en vitamine A sans suivi médical.

Les fumeurs devraient s’abstenir de prendre des suppléments de vitamine A ou de bêta-carotène : ceux-ci pourraient être associés à une augmentation du risque de cancer des poumons.

Les personnes qui prennent des médicaments dérivés de l’acide rétinoïque, par exemple contre l’acné, doivent éviter d’absorber des compléments alimentaires riches en vitamine A qui pourraient augmenter le risque d’effets indésirables de leur traitement.

Formes et dosage de la vitamine A

La vitamine A se présente sous forme de comprimés, de capsules molles, de solutions huileuses ou de produits à appliquer sur la peau.

Les doses de vitamine A sont exprimées en microgrammes (µg) de rétinol, en équivalents rétinol (ER) ou en unités internationales (UI) :

1 µg de rétinol = 1 ER = 3,3 UI.

Les apports nutritionnels conseillés sont de 800 µg (800 ER, 2 600 UI) par jour pour les hommes, et de 600 µg (600 ER, 2 000 UI) par jour pour les femmes.

Les compléments alimentaires apportent en moyenne 1 500 µg (1 500 ER, 5 000 UI) par jour. Cette quantité correspond à la dose maximale que peut ingérer chaque jour une femme enceinte.

Chez les adultes, des symptômes de surdosage peuvent s’observer à partir de 3 000 µg (3 000 ER, 10 000 UI) par jour.

Sources alimentaires de vitamine A

La vitamine A se trouve essentiellement dans les aliments d’origine animale : le jaune d’œuf, le beurre, la crème fraîche, le foie de poisson et les huiles qui en sont extraites.

La provitamine A (caroténoïdes) se trouve dans certains végétaux comme les piments rouges, les carottes, les abricots, les épinards ou la pastèque.

L'avis du spécialiste sur la vitamine A

Les cas de carence en vitamine A sont rares en France. La prise de vitamine A à des doses supérieures à 5 000 UI par jour ne se justifie que dans le cadre d'un traitement et doit faire l'objet d'un suivi médical rigoureux.

Sources et références

Actualités

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin

Les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Gonarthrose : déremboursement des solutions viscoélastiques d'acide hyaluronique pour injection intra-articulaire