En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Aloès (Aloe vera)

Mis à jour : Mercredi 01 Août 2012

L’aloès est une plante qui permet deux usages distincts, selon que l’on utilise sa sève (latex) séchée ou le gel translucide présent au cœur de ses feuilles. Séchée, la sève est un laxatif puissant. Le gel translucide est utilisé frais, dans le traitement des plaies et des brûlures légères, ainsi que pour lutter contre certaines infections de la peau.

Origine et usages de l'aloès

aloe vera

L’aloès (aloès des Barbades, aloès du Cap, Aloe barbadensis, A. vera, A. capensis) est probablement originaire d’Afrique de l’Est ou du Sud. Son nom, d’origine grecque ou arabe, évoque l’amertume extrême de son suc (aloè, en grec). Cette plante est mentionnée dans les écrits médicaux de l’Égypte antique, de l’Inde et de la Chine.

La médecine traditionnelle chinoise utilise le latex d’aloès, la sève, contre les infections dues à des champignons, contre la tuberculose ou contre les ulcères de l’estomac. On l’obtient en coupant les feuilles ou la tige de la plante. La médecine indienne la recommande en cas d’insuffisance des règles. En Afrique du Sud, elle est proposée contre les inflammations des yeux et la syphilis. En Europe, la sève séchée est utilisée comme laxatif.

Le gel transparent des feuilles est traditionnellement utilisé pour soulager les brûlures et les hémorroïdes, aider à la cicatrisation des plaies mineures, soigner l’acné et les dermatites séborrhéiques, et apaiser toutes sortes de problèmes de peau.

Les autres usages traditionnels de l’aloès
Du fait de son action apaisante sur les brûlures légères, le gel d’aloès a été proposé pour prévenir les irritations de la peau (dermites) occasionnées par la radiothérapie anticancéreuse. Il a également été proposé pour diverses affections de la peau telles que l’acné, psoriasis, ulcères des jambes, escarres, etc.

Comment agit l’aloès ?

Les principes actifs du latex séché d’aloès sont des dérivés anthracéniques (anthraquinones, dont la barbaloïne) qui agissent de plusieurs façons : en stimulant les contractions intestinales et en diminuant la réabsorption de l’eau contenue dans les aliments, maintenant ainsi les selles molles. Son effet laxatif est également dû à une action irritante sur les parois de l’intestin, ce qui limite l’usage de l’aloès dans la constipation.

Le gel translucide des feuilles semble posséder une action anti-inflammatoire qui serait due à la présence de salicylates capables de bloquer la sécrétion d’histamine (une substance importante dans la réaction inflammatoire). Les mécanismes de ses propriétés cicatrisantes ne sont pas clairement élucidés.

Quelques autres plantes utilisées contre la constipation
La phytothérapie traditionnelle utilise également les plantes suivantes pour soulager les symptômes de la constipation :

Quelle efficacité pour l'aloès ?

L’efficacité du latex séché d’aloès dans les constipations passagères ne fait pas de doute, mais son utilité est fortement remise en question, du fait de son action irritante sur l’intestin. Aujourd’hui, l’usage de laxatifs irritants est déconseillé par les autorités de santé. Il est préférable d’utiliser les laxatifs dits « osmotiques » ou les laxatifs de lest, comme les graines de psyllium ou de lin, par exemple.

Le gel translucide des feuilles a fait l’objet de plusieurs études cliniques positives dans le traitement de l’acné, en association avec de l’huile de basilic africain (Ocimum gratissimum). Dans la prévention des brûlures occasionnées par la radiothérapie anticancéreuse, le gel d’aloès n’a pas prouvé d’intérêt, ni dans le traitement des lésions de psoriasis. Une petite étude contre placebo semble indiquer que le gel translucide pourrait accélérer la cicatrisation des brûlures bénignes, voire des escarres peu sévères.

Enfin, une étude clinique portant sur une centaine de personnes semble indiquer que la consommation de gel, à raison de 100 ml deux fois par jour, pourrait contribuer à soulager les symptômes de la colite ulcérative (une maladie inflammatoire chronique de l'intestin).

Une crème contenant de l’extrait de feuilles entières d’aloès a montré une certaine efficacité dans le traitement de l’herpès génital masculin, dans plusieurs études cliniques réalisées contre placebo.

Ce qu’en pensent les autorités de santé

... l’EMA

L’Agence européenne du médicament considère comme bien établi l’usage du latex séché d’aloès pour traiter les constipations occasionnelles. Elle recommande néanmoins d’en réserver l’usage aux patients de plus de douze ans et d’en limiter l’utilisation à moins de deux semaines.

... l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé considère le latex séché d’aloès comme « un traitement de courte durée de la constipation occasionnelle ». Elle cite son usage non prouvé en médecine traditionnelle pour les dermatites séborrhéiques, les ulcères gastro-intestinaux, la tuberculose et les infections dues à des champignons. L’usage traditionnel du gel comme cicatrisant, notamment sur les brûlures, est reconnu.

... la Commission E

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage du latex séché d’aloès dans le traitement de la constipation.

... le NIH

Les Instituts nationaux de la santé américains reconnaissent l’efficacité du latex d’aloès séché comme laxatif, mais rappelle que les produits en vente libre contenant ce latex ont été retirés du marché américain sur ordre des autorités sanitaires. Les propriétés cicatrisantes du gel sur les plaies et brûlures bénignes sont mentionnées, ainsi que l’absence d’effet préventif sur les brûlures provoquées par la radiothérapie.

Comment utiliser l'aloès ?

Formes et dosage de l'aloès

La poudre de latex séché est dosée telle quelle ou selon sa concentration en barbaloïne. Pour les médicaments contenant de la poudre de latex, la posologie varie de 30 à 120 mg par jour (poudre sèche entière), ce qui représente 4 à 18 mg de barbaloïne. Dans les médicaments de phytothérapie laxatifs, la poudre d’aloès est souvent associée à d’autres plantes laxatives irritantes telles que séné, boldo, bourdaine, etc.

En raison de leurs effets indésirables, ces laxatifs doivent être utilisés sous contrôle médical et pour une durée n’excédant jamais huit à dix jours. Dans tous les cas, il est préférable de leur préférer les laxatifs osmotiques ou de lest.

Les préparations à base de gel translucide d’aloès doivent être utilisées sur la peau. Le gel peut également être utilisé frais. Une manière simple de l’extraire consiste à congeler une feuille d’aloès : il suffit alors d’ôter la partie verte externe pour ne garder que le cœur transparent qui sera frotté doucement sur la brûlure légère.

Contre-indications de l'aloès

La prise de latex séché d’aloès est contre-indiquée chez les personnes souffrant d’obstruction ou de rétrécissement intestinal, de maladie de Crohn, de colite ulcérative ou hémorragique, de douleur abdominale ou de déshydratation importante.

Effets indésirables et surdosage de l'aloès

La prise de latex séché d’aloès peut être responsable de douleurs abdominales ou de diarrhées. En cas d’usage régulier, elle peut provoquer, comme tous les laxatifs dits irritants, une perte de sels minéraux, notamment de potassium. La baisse de la concentration de potassium dans le sang expose à des problèmes cardiaques potentiellement graves.

Un surdosage chronique en latex séché d’aloès peut avoir des conséquences dramatiques : constipation rebelle aux autres traitements (phénomène de dépendance), décalcification, troubles cardiaques, œdèmes, fatigue, etc. Enfin, la prise d’aloès modifie la couleur des urines, qui deviennent brun rougeâtre.

Interactions de l'aloès avec d’autres substances

Le latex séché d’aloès interagit avec de nombreux médicaments utilisés pour soigner les troubles cardiaques, le diabète ou l’insuffisance rénale. Toute personne qui prend un médicament pour le cœur, les reins ou contre le diabète doit impérativement consulter son médecin avant une prise éventuelle d’aloès.

La prise d’aloès peut perturber les tests urinaires qui mesurent les taux d’estrogènes et d’urobilinogène (une substance mesurée en cas de suspicion d’anémie ou de troubles du foie).

Aloès, grossesse et allaitement

Le latex séché d’aloès ne doit pas être pris pendant la grossesse. Les femmes qui allaitent doivent également s’abstenir d’en prendre, les substances actives de l’aloès passant dans le lait en petites quantités. L’application locale de gel d’aloès pendant la grossesse ou l’allaitement est possible, si l’on évite toute application sur le mamelon.

L'aloès chez les enfants

L’usage du latex d’aloès dans le traitement de la constipation chez les enfants de moins de 12 ans est contre-indiqué.

L'avis du spécialiste sur l'aloès

L’usage de plantes laxatives irritantes, comme l’aloès, est fortement déconseillé. Aujourd’hui, des solutions alternatives plus douces existent (psyllium, graines de lin, etc.). Elles sont toujours préférables. De plus, une constipation qui persiste malgré la prise d’un laxatif doit systématiquement amener à consulter son médecin.

L’utilisation d’un gel de bonne qualité à base d’aloès peut soulager les coups de soleil et autres brûlures légères, sans contre-indications.

Sources et références

  • Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
  • PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
  • European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003
  • PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001
  • The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998

Actualités

Capture d'écran d'une vidéo d'explication sur la mise en place d'ESSURE (dans les 2 trompes), empêchant les spermatozoïdes d'atteindre les ovules (illustration).

Stérilisation à visée contraceptive : arrêt de la commercialisation de l'implant ESSURE

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu