En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres. ×

Aubépine

Mis à jour : Jeudi 02 Août 2012

L’aubépine est présente dans un grand nombre de médicaments de phytothérapie. Elle est proposée pour soulager les troubles du sommeil légers et la nervosité. Pourtant, son efficacité n’a été démontrée que dans le traitement de certains troubles cardiaques légers, en complément des médicaments classiques.

Origine et usages de l'aubépine

aubépine

Présentes dans de nombreuses haies, les fleurs blanches et les baies rouges de l’aubépine (Crataegus laevigata, C. monogyna, C. oxyacantha) sont familières à tous les promeneurs. En phytothérapie, on utilise essentiellement ses fleurs, cueillies encore en boutons, et parfois ses feuilles et ses baies. Sous forme d’extrait, l’aubépine est proposée dans le traitement de la nervosité, des troubles légers du sommeil, des palpitations et d’autres troubles du rythme cardiaque, ainsi que dans le traitement de l’insuffisance cardiaque modérée.

Les autres usages traditionnels de l’aubépine
L’aubépine est également proposée dans le traitement de l’asthme, des diarrhées, des calculs biliaires, des troubles de la ménopause et des règles douloureuses.

Comment l'aubépine agit-elle ?

L’aubépine contient des flavonoïdes (rhamnosides, hyperoside, rutine, vitexine, etc.) et des proanthocyanidines. Ces substances seraient à l’origine des effets positifs de l’aubépine sur le cœur. En effet, chez l’animal, elles renforcent les contractions du muscle cardiaque, régularisent son rythme et améliorent son oxygénation en facilitant la circulation du sang dans les artères coronaires. Ces substances ont également montré une activité régulatrice sur la pression sanguine. De plus, les proanthocyanidines seraient à l’origine des effets légèrement sédatifs de l’aubépine.

Quelques autres plantes utilisées pour traiter la nervosité
La phytothérapie traditionnelle utilise également les plantes suivantes pour soulager les troubles liés à la nervosité :
  • Camomille allemande (Matricaria recutita)
  • Coquelicot (Papaver rhoeas)
  • Escholtzia (Eschscholtzia californica)
  • Houblon (Humulus lupulus)
  • Passiflore (Passiflora incarnata)
  • Valériane (Valeriana officinalis)

Quelle efficacité pour l'aubépine ?

Une dizaine d’études cliniques contrôlées avec placebo, portant sur un millier de patients, semblent confirmer les effets positifs des extraits d’aubépine sur le fonctionnement du cœur chez des personnes souffrant d’insuffisance cardiaque modérée (par exemple des personnes âgées dont le cœur est fatigué), en complément des traitements habituels.

Chez ces patients, l'aubépine augmente significativement la résistance à l'effort (elle augmente la capacité du cœur à s'adapter à l'effort). Des résultats similaires ont été observés chez des personnes souffrant d'hypertension artérielle ou d'angine de poitrine (angor), toujours en complément des traitements prescrits.

Les effets de l’aubépine sur la nervosité et les troubles du sommeil n’ont été évalués que par une seule étude, en association avec du magnésium et de l’escholtzia (Eschscholtzia californica).

Ce qu’en pensent les autorités de santé

... l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé considère comme « cliniquement établi » l’usage d’extraits d’aubépine dans le traitement des « insuffisances légères des capacités cardiaques » et comme « traditionnel » leur usage dans « le soutien des fonctions du cœur et des vaisseaux sanguins ».

... la Commission E

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage des extraits d’aubépine dans le traitement « des insuffisances cardiaques légères, des troubles cardiaques liés à la nervosité et comme soutien des fonctions du cœur et des vaisseaux ».

... l’ESCOP

La Coopération scientifique européenne en phytothérapie reconnaît l’usage des extraits d’aubépine selon les mêmes termes que la Commission E.

Comment utilise-t-on l'aubépine ?

Formes et dosage de l'aubépine

En infusion, il est conseillé de prendre une à deux cuillerées à café de fleurs sèches d’aubépine dans une tasse d’eau bouillante, deux à trois fois par jour. Au moins six semaines de traitement ininterrompu sont nécessaires avant que les effets positifs de l’aubépine se fassent ressentir. Parfois, les effets mettent plusieurs mois à apparaître.

Contre-indications de l'aubépine

Il n’existe pas de contre-indication connue à l’usage de l’aubépine. Néanmoins, les personnes qui souffrent de troubles cardiaques, même bénins, doivent impérativement consulter leur médecin avant de décider de prendre des produits à base d’aubépine. Un examen médical poussé est nécessaire pour comprendre l’origine des troubles observés.

Effets indésirables et surdosage de l'aubépine

L’aubépine ne semble pas provoquer d’effets indésirables majeurs. Seuls des troubles digestifs bénins et passagers ont été observés.

Interactions de l'aubépine avec d’autres substances

Aucune interaction n’a été rapportée entre l’aubépine et les médicaments destinés à soigner les problèmes cardiovasculaires ou cardiaques (tels que les digitaliques, les diurétiques, les inhibiteurs calciques, les bêtabloquants ou les inhibiteurs de l’enzyme de conversion).

Aubépine, grossesse et allaitement

En l’absence de données concernant son innocuité, l’aubépine doit être évitée chez les femmes enceintes et chez celles qui allaitent.

L'aubépine chez les enfants

L’OMS déconseille l’usage de l’aubépine chez les enfants. Néanmoins, il existe en pharmacie des médicaments de phytothérapie contenant de l’aubépine qui peuvent être administrés aux enfants, pour soulager la nervosité et les troubles du sommeil légers. Ils ne doivent pas être utilisés sans un avis médical préalable.

L'avis du spécialiste sur l'aubépine

En Allemagne, les produits à base d'aubépine sont fréquemment prescrits aux personnes souffrant de troubles cardiaques, en complément des traitements habituels. De plus, chez les personnes âgées au cœur fatigué, mais sans maladie cardiaque particulière, l'aubépine est appréciée pour son innocuité et pour son absence d'interaction avec les nombreux autres médicaments que l'on prend à cet âge.

Sources et références

  • Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
  • PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
  • European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003
  • PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001
  • The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998

Actualités

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin

Les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Gonarthrose : déremboursement des solutions viscoélastiques d'acide hyaluronique pour injection intra-articulaire