En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

Petite centaurée

Mis à jour : Mardi 07 Août 2012

La petite centaurée est une plante commune des prés et des talus. En phytothérapie, cette plante est traditionnellement utilisée pour stimuler l’appétit, faciliter la digestion et lutter contre la fatigue. En l’absence d’études cliniques, l’usage de la petite centaurée repose sur la tradition.

Origine et usages de la petite centaurée

petite centaurée

La petite centaurée (Centaurium erythraea) est une plante de 30 à 60 cm de hauteur, aux petites fleurs roses. Récoltées en été et séchées, ses sommités fleuries sont utilisées depuis l’Antiquité.

En phytothérapie, la petite centaurée est employée pour stimuler l'appétit et aider à digérer. Elle est également proposée comme tonique général, pour lutter contre la fatigue et favoriser la prise de poids chez les personnes convalescentes.

Les autres usages traditionnels de la petite centaurée
La petite centaurée est également proposée comme diurétique, pour faire baisser la fièvre et, en application locale, comme antiseptique ou pour lutter contre les poux et la chute de cheveux.

Comment la petite centaurée agit-elle ?

Les sommités fleuries de petite centaurée contiennent des substances amères (séco-iridosides monoterpéniques, par exemple swertiamarine, gentiopicroside ou centauroside) qui, comme toutes les substances de ce type, stimulent l’activité de l’estomac de manière réflexe et provoquent la sécrétion de sucs gastriques. Dans l’organisme, la swertiamarine serait transformée en gentianine aux propriétés sédatives.

La petite centaurée contient également des flavonoïdes, des acides phénols et des xanthones qui pourraient être à l’origine de son action contre la fièvre, observée chez l’animal.

Quelques autres plantes utilisées pour stimuler l'appétit
La phytothérapie traditionnelle utilise également les plantes suivantes pour lutter contre la perte d’appétit :
  • Absinthe (Artemisia absinthium)
  • Fenugrec (Trigonella foenum-graecum)
  • Gentiane (Gentiana lutea)
  • Quinquina (Cinchona officinalis)

Quelle efficacité pour la petite centaurée ?

La petite centaurée n’a fait l’objet d’aucune étude clinique chez l’homme et son usage ne repose que sur le savoir traditionnel et empirique.

Ce qu'en pensent les autorités de santé

... l'EMA

L’Agence européenne du médicament considère comme « traditionnel » l’usage de la petite centaurée contre « la perte temporaire d’appétit et les problèmes digestifs et gastro-intestinaux légers ».

... la Commission E

La Commission E du ministère de la Santé allemand reconnaît l’usage de la petite centaurée dans le traitement de « la perte d’appétit et des digestions difficiles ».

... l'ESCOP

La Coordination scientifique européenne en phytothérapie reconnaît l’usage de la petite centaurée contre « la perte d’appétit et les problèmes digestifs ».

Comment utiliser la petite centaurée ?

Formes et dosage de la petite centaurée

Les infusions de petite centaurée se font avec un gramme de fleurs séchées dans une tasse d’eau bouillante. La dose conseillée est de trois tasses par jour, une demi-heure à une heure avant le repas (perte d’appétit) ou juste après (digestion difficile). Le traitement ne devrait pas dépasser une dizaine de jours.

Les applications locales se font avec une décoction de 50 grammes de fleurs séchées par litre d’eau.

Contre-indications de la petite centaurée

Comme toutes les plantes amères qui stimulent la sécrétion de sucs gastriques, la petite centaurée est contre-indiquée chez les personnes qui souffrent d’ulcère de l’estomac ou du duodénum.

Effets indésirables et surdosage de la petite centaurée

Aucun effet indésirable notable n’a été signalé avec la petite centaurée.

Interactions de la petite centaurée avec d'autres substances

Aucune interaction n’a été signalée entre la petite centaurée et des médicaments ou des plantes.

Petite centaurée, grossesse et allaitement

Selon l’Agence européenne du médicament, il est préférable de ne prendre de petite centaurée ni pendant la grossesse ni pendant l’allaitement.

La petite centaurée chez les enfants

L’usage de la petite centaurée chez les personnes de moins de dix-huit ans est déconseillé par l’Agence européenne du médicament.

L'avis du spécialiste sur la petite centaurée

La petite centaurée fait partie de la famille de la gentiane et ses propriétés sont similaires. Son usage en application locale contre les poux, autrefois assez répandu, a disparu devant l’efficacité des produits disponibles en pharmacie. Dans les anciens ouvrages de phytothérapie, on trouve encore des recettes de vin apéritif à base de petite centaurée.

Sources et références

  • Guide des plantes qui soignent, Vidal, 2010
  • PDR for Herbal Medicines 4th edition, Thomson Healthcare, US 2007
  • European Scientific Cooperative On Phytotherapy Monographs - The Scientific Foundation for Herbal Medicinal Products 2nd edition, ESCOP, UK 2003
  • PDR for Nutritional Supplements, Thomson PDR, US 2001
  • The Complete German Commission E Monographs - Therapeutic Guide to Herbal Medicines, American Botanical Council, US 1998

Actualités

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu

Les solution viscoélastiques à base d'acide hyaluronique sont utilisées en 2e intention dans le traitement symptomatique de la gonarthrose douloureuse (illustration).

Arthrose du genou : OSTENIL (acide hyaluronique) restera remboursable après le 1er juin