En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

CICABIAFINE® crème douche anti-irritations hydratante

Peaux extra-sèches ou à tendance atopique

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018

Présentation

Flacon de 400 ml (ACL 9717308).

Composition

Aqua. Glycerin. Cocamidopropyl betaine. Sodium lauroamphoacetate. Coco-glucoside. Sodium chloride. Hydroxypropyl starch phosphate. Citric acid. Panthenol. Allantoin. Glyceryl oleate. Hydrogenated palm glycerides citrate. Acrylates/C10-30 alkyl acrylate crosspolymer. Styrene/acrylates copolymer. Polyquaternium-7. Disodium EDTA. Tocopherol. Sodium hydroxide. Benzoic acid. Sodium benzoate. Sans paraben. Sans sodium laureth sulfate.

Propriétés, Utilisation

Crème douche anti-irritations hydratante pour peaux extra-sèches avec sensations de démangeaisons et irritations, peaux à tendance atopique. Convient à toute la famille (nourrisson de plus de 3 mois).

Conseils d'utilisation

Appliquer sur la peau préalablement mouillée. Masser légèrement puis rincer et sécher délicatement. Après la toilette, appliquer la crème anti-irritations hydratante Cicabiafine® pour un soulagement immédiat et une hydratation optimale.

1, rue Camille-Desmoulins

92130 Issy-les-Moulineaux

Tél : 01 55 00 48 00

Info complémentaires et Cosmétovigilance :

Tél (n° Vert gratuit depuis un poste fixe en France métropolitaine) : 00 800 555 22 000

Actualités

Le numéro de lot est imprimé sur l'étiquette des boîtes de bandelettes CoaguChek comme indiqué ci-dessus.

Bandelettes COAGUCHEK : des résultats d'INR biaisés au-delà de 4,5

La cryolipolyse consiste à l'aspiration de bourrelets graisseux et de leur refroidissement, afin de diminuer la présence de cellules graisseuses (illustration).

Cryolipolyse à visée esthétique : préconisations de la HAS après évaluation des éventuels risques "graves"

La mélatonine,

Compléments alimentaires de mélatonine : l’ANSES met en garde sur de possibles risques et s'interroge