En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

GYNDELTA® PRIM

Complément alimentaire

Mis à jour : Jeudi 24 Août 2017
Domaines d’utilisation : Compléments alimentaires - Autres

Formes, Présentations

Gélule :

Boîte de 10, sous plaquette thermoformée (ACL 8133781).

Composition

Pour 2 gélules : poudre concentrée d'extrait total de cranberry 400 mg (Vaccinium macrocarpon), de bruyère 300 mg (Erica cinerea L.) et d'airelle 100 mg (Vaccinium angustifolium). Gélule végétale : hydroxypropylméthylcellulose (E464), eau, carraghénane (E407), acétate de potassium (E261). Colorants : carmoisine (E122), Ponceau 4R (E124), jaune orangé S (E110), dioxyde de titane [nano] (E171).

Gyndelta Prim apporte 36 mg/2 gélules de PACs (proanthocyanidines), dosés par la méthode BL-DMAC.

Mode d'emploi

2 gélules par jour, à prendre de préférence à la fin du repas du soir avec un verre d'eau.

Précautions d'emploi

Contre-indiqué en cas d'allergie aux fruits rouges.

En cas de traitement par anticoagulant, consulter un médecin en raison d'un risque d'interaction au niveau du métabolisme hépatique.

A utiliser en complément d'un régime alimentaire varié et équilibré et d'un mode de vie sain.

Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

Tenir hors de portée des jeunes enfants.

Déconseillé aux femmes enceintes.

Conditions de conservation

A conserver à l'abri de l'humidité et de la chaleur.

48, rue des Petites-Écuries. 75010 Paris

Tél : 01 44 95 14 95. N° Vert : 08 00 35 80 00

Actualités

Capture d'écran d'une vidéo d'explication sur la mise en place d'ESSURE (dans les 2 trompes), empêchant les spermatozoïdes d'atteindre les ovules (illustration).

Stérilisation à visée contraceptive : arrêt de la commercialisation de l'implant ESSURE

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu