En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

OSTENIL®

Mis à jour : Jeudi 19 Octobre 2017
Domaines d’utilisation : Produits injectables viscoélastiques

Formes, Présentations

Solution viscoélastique pour injection dans la cavité articulaire :

Seringues préremplies de 20 mg/2 ml, sous emballage stérile, boîte de 3. Stérilisé par vapeur d'eau.

Composition

Solution isotonique :p ml

Hyaluronate de sodium

10 mg
Excipients : chlorure de sodium, phosphate monosodique, phosphate disodique, eau ppi.

Propriétés

Le liquide synovial, dont la viscoélasticité est liée à la présence d'acide hyaluronique, est présent dans toutes les articulations synoviales, et particulièrement dans les articulations supportant un poids important, où il permet des mouvements normaux et sans douleur grâce à ses propriétés lubrifiantes et d'absorption des chocs. Il assure également l'apport nutritionnel du cartilage. Dans le cas d'affections dégénératives articulaires telles que l'ostéoarthrose, la viscoélasticité du liquide synovial est notablement diminuée, ce qui entraîne une réduction des fonctions lubrifiantes et d'absorption des chocs. Ceci augmente la charge mécanique de l'articulation et la destruction du cartilage. Ces phénomènes ont pour conséquence une mobilité réduite de l'articulation atteinte et l'apparition de douleurs. Une supplémentation du liquide synovial par des injections intra-articulaires d'acide hyaluronique hautement purifié permet d'obtenir une amélioration des propriétés viscoélastiques du liquide synovial. On observe une amélioration des propriétés lubrifiantes et d'absorption des chocs ainsi qu'une diminution de la surcharge mécanique de l'articulation. En règle générale, le résultat se traduit par une diminution de la douleur et une amélioration de la mobilité articulaire qui se prolongent pendant plusieurs mois après un cycle de traitement d'un minimum de 3 injections consécutives.

Indications

Douleur et diminution de la mobilité dans les altérations dégénératives et traumatiques de l'articulation du genou et des autres articulations synoviales.

Mode d'emploi

Injecter Ostenil dans l'articulation atteinte une fois par semaine, pour un minimum de 3 injections consécutives.

Plusieurs articulations peuvent être traitées simultanément. En fonction du degré de sévérité de l'affection articulaire, les effets bénéfiques d'un cycle de traitement d'un minimum de 3 injections consécutives se prolongeront au moins 6 mois. Il est possible de répéter les cycles de traitement si nécessaire. En cas d'épanchement articulaire, il est conseillé de réduire l'épanchement par aspiration, repos, application d'une poche de glace et/ou injection intra-articulaire d'un corticostéroïde. Le traitement avec Ostenil pourra alors reprendre deux à trois jours après.

Le contenu et la surface externe de la seringue préremplie d'Ostenil demeurent stériles tant que l'emballage stérile reste intact.

Sortir la seringue préremplie de l'emballage stérile, dévisser la capsule de fermeture Luer de la seringue, attacher une aiguille appropriée (par exemple 19 ou 21 G) et s'assurer de sa bonne fixation en la tournant légèrement. Avant l'injection, veiller à retirer de la seringue toute bulle d'air éventuellement présente.

Contre-indications

Antécédents d'hypersensibilité à l'un des constituants.

Précautions d'emploi

Une attention particulière doit être portée aux patients présentant une hypersensibilité connue aux médicaments. Les précautions générales liées aux injections intra-articulaires doivent être prises, y compris les mesures destinées à éviter une infection articulaire. Les injections d'Ostenil doivent être réalisées spécifiquement dans la cavité articulaire, si nécessaire sous contrôle scopique. Il faut éviter les injections dans les vaisseaux sanguins et dans les tissus environnants.

En l'absence de données cliniques sur l'emploi de l'acide hyaluronique chez l'enfant, la femme enceinte ou allaitante, ou dans les affections inflammatoires articulaires telles que l'arthrite rhumatoïde ou la maladie de Bechterew, l'administration d'Ostenil n'est pas recommandée chez ces patients.

Ne pas utiliser si la seringue préremplie ou l'emballage stérile sont endommagés.

Toute solution non utilisée immédiatement après ouverture doit être jetée. Sinon, la stérilité n'est plus garantie.

Interactions :

Éviter l'emploi d'Ostenil avec les instruments stérilisés à l'aide de solutions renfermant des sels d'ammonium quaternaire. A ce jour, aucune donnée n'est disponible sur l'incompatibilité d'Ostenil avec d'autres solutions à usage intra-articulaire.

La prise simultanée d'analgésiques ou d'une médication anti-inflammatoire par voie orale pendant les premiers jours de traitement peut être utile au patient.

Effets indésirables :

Des manifestations locales telles que douleur, chaleur, rougeur et gonflement peuvent apparaître au niveau de l'articulation traitée par Ostenil. L'application d'une poche de glace pendant 5 à 10 minutes au niveau de la zone traitée réduira l'incidence de ces effets.

Conditions de conservation

A conserver entre 2 °C et 25 °C.

Ne pas utiliser après la date d'expiration mentionnée sur la boîte.

Tenir hors de portée des enfants.

Renseignements administratifs

Marquage CE, classe III.

Technopole d'Archamps ABC1

458, av Marie-Curie. CS 40218

74160 Archamps

Tél : 04 50 95 09 00. Fax : 04 50 95 09 01

Actualités

Capture d'écran d'une vidéo d'explication sur la mise en place d'ESSURE (dans les 2 trompes), empêchant les spermatozoïdes d'atteindre les ovules (illustration).

Stérilisation à visée contraceptive : arrêt de la commercialisation de l'implant ESSURE

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu