En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

GUM® HaliControl

Mis à jour : Mardi 19 Septembre 2017

Formes, Présentations

Gel dentifrice :

Tube de 75 ml (ACL 9853000/EAN 0070942304757).

Bain de bouche :

Flacon de 300 ml, avec bouchon doseur (ACL 9852992/EAN 0070942304764).

Pastilles à sucer (goût menthe cassis) :

Étui de 10 (ACL 9853017/EAN 0070942304771).

Composition, Propriétés

Dentifrice et bain de bouche :

  • Chlorure de cétylpyridinium (0,07 %) et huiles essentielles inhibent la prolifération bactérienne.

  • Le lactate de zinc neutralise les composés sulfurés volatils (CSV).

  • Menthe poivrée, menthol et extraits de plantes rafraîchissent l'haleine.

Dentifrice :

Fluorure de sodium (1490 ppm) et isomalt pour une reminéralisation supérieure de l'émail.

Bain de bouche :

Sans alcool. Contient de la cyclodextrine qui piège et neutralise les CSV.

Pastilles :

Polyphénols et enzymes de plantes piègent et neutralisent les composés malodorants.

Utilisation

Spécifiquement formulés pour contrôler au quotidien les problèmes d'halitose (mauvaise haleine), chroniques ou occasionnels.

Mode d'emploi

Dentifrice :

En brossage, 3 minutes après chaque repas ou au moins 2 fois par jour.

Bain de bouche :

En rinçage pendant 30 secondes après chaque brossage avec 10 à 15 ml de solution pure (bouchon doseur).

Pastilles :

Autant que nécessaire.

Documents utiles Sunstar France

55-63, rue Anatole-France. 92300 Levallois-Perret

Tél : 01 41 06 64 64. Fax : 01 41 06 64 65

Documents utiles Sunstar France

Actualités

Capture d'écran d'une vidéo d'explication sur la mise en place d'ESSURE (dans les 2 trompes), empêchant les spermatozoïdes d'atteindre les ovules (illustration).

Stérilisation à visée contraceptive : arrêt de la commercialisation de l'implant ESSURE

Modélisation 3D de la molécule d'insuline (illustration).

Stylo injecteur d'insuline NOVOPEN ECHO : risque d'altération du porte-cartouche et consignes aux utilisateurs

Selon la HAS, les données disponibles ne permettant pas de confirmer l'intérêt des dispositifs médicaux à base d'acide hyaluronique en solution injectable dans la stratégie thérapeutique de l'arthrose du genou (illustration).

Arthrose du genou : le déremboursement d'ARTHRUM (acide hyaluronique) est suspendu