En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts. En savoir plus et gérer ces paramètres.x

FEMINABIANE CBU Flash

Complément alimentaire

Mis à jour : Jeudi 18 Octobre 2018

Formes, Présentations

Comprimé :

Boîte de 6 (ACL 6435526 ; 3401564355266).

Composition

Extrait de piloselle Hieracium pilosella L. (parties aériennes) [support : maltodextrine], extrait de canneberge Vaccinium macrocarpon Aiton (fruit) ; anti-agglomérants : phosphate di-calcique, mono di et triglycérides d'acides gras et talc ; extrait d'orthosiphon Orthosiphon stamineus Benth (feuille) [supports : maltodextrine, dioxyde de silicium] ; épaississant : cellulose microcristalline.

Propriétés

Feminabiane CBU Flash est un complément alimentaire à base d'extraits de piloselle, de canneberge et d'orthosiphon. La piloselle participe au bon fonctionnement des voies urinaires. Chaque comprimé contient 36 mg d'OPC-A de canneberge, dosés par la méthode BL-DMAC.

Conseils d'utilisation

2 comprimés par jour, à avaler en une seule prise, avec un grand verre d'eau. Durée de complémentation : 3 jours.

Renseignements administratifs

Prix conseillé :
11,00 € (boîte de 6 comprimés).

Documents utiles Pileje

7, rue des Deux-Provinces

Saint-Laurent-des-Autels. 49270 Orée d'Anjou

Tél : 02 40 83 93 79

Site web : www.pileje.fr

Documents utiles Pileje

Actualités

 Les préservatifs ont un intérêt dans la stratégie de prévention des IST, du fait notamment de leur polyvalence (illustration).

EDEN : premier préservatif masculin remboursé à compter du 10 décembre 2018

Le numéro de lot est imprimé sur l'étiquette des boîtes de bandelettes CoaguChek comme indiqué ci-dessus.

Bandelettes COAGUCHEK : des résultats d'INR biaisés au-delà de 4,5

La cryolipolyse consiste à l'aspiration de bourrelets graisseux et de leur refroidissement, afin de diminuer la présence de cellules graisseuses (illustration).

Cryolipolyse à visée esthétique : préconisations de la HAS après évaluation des éventuels risques "graves"